AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.6/5 (sur 218 notes)

Nationalité : Israël
Né(e) : 1981
Biographie :

Koren Shadmi est un illustrateur et dessinateur israélo-américain.

Il a travaillé comme illustrateur et caricaturiste pour divers magazines en Israël. À 17 ans, il a eu son premier roman graphique publié, "Profil 107", une collaboration avec le dessinateur Uri Fink (1963).

En 2002, à la fin de son service pour la Force de défense israélienne, Shadmi déménagé à New York pour étudier l'illustration à la School of Visual Arts, où il a acquis son diplôme en 2006.

"In The Flesh", son premier livre en anglais, est paru en 2009.

Il vit et travaille actuellement à Brooklyn.

son site : http://www.korenshadmi.com/
Twitter : https://twitter.com/korenshadmi?lang=fr
page Facebook : https://www.facebook.com/korenshadmiartist/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Koren Shadmi   (14)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans le 170e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente le parcours de Missak Manouchian, récemment entré au Panthéon, à travers deux bandes dessinées sorties récemment chez Les Arènes BD et Dupuis. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album Copenhague que l’on doit au duo Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Rijsberg, publié aux éditions Dargaud - La sortie de l’album Le champ des possibles que l’on doit au scénario de Véro Cazot, au dessin d’Anaïs Bernabé et c’est édité chez Dupuis - La sortie de l’album L’homme miroir que l’on doit à Simon Lamouret et aux éditions Sarbacane - La sortie de l’album The Velvet underground, dans l’effervescence de la Warhol factory que l’on doit à Koren Shadmi et aux éditions La boite à bulles - La sortie de l’album Sept vies à vivre que l’on doit à Charles Masson et aux éditions Delcourt dans la collection Mirages - La réédition de l’album Mauvaises herbes que l’on doit à Keum Suk Gendry-Kim et aux éditions Futuropolis

+ Lire la suite

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
- Ça fait trois semaines que j'essaie de finir Les Frères Karamazov.
- Oh, ils ont écrit quoi?
Commenter  J’apprécie          377
[chez la psy]
- Cette fille était pleine de venin. Mais qu'est-ce que tout ça dit de moi ? De mon estime de moi-même ? Elle m'a insulté pendant deux heures, et je l'ai ramenée à la maison ! Qu'est-ce qui cloche chez moi ?
- Vous pensez que quelque chose ne va pas chez vous ?
- Heu, pourquoi je serais là, sinon ?
Commenter  J’apprécie          300
- Tu sais, moi aussi je suis sur 'Lovebug'.
- Oui, je crois que tu me l'avais dit... Qu'est-ce que ça donne pour toi ?
- L'horreur ! Je crois que je vais suspendre mon compte, en fait.
- Ah oui ? Pourquoi ?
- Eh bien, il y a deux mois, un type m'a contactée... Le rêve : beau gosse, intelligent, des messages bien écrits, sans émoticônes ou jargon à la noix, on a commencé à échanger...
- Ok.
- On s'envoie des messages tous les jours, parfois plusieurs dans la même journée. Il me dit qu'il est en voyage d'affaires en Angleterre, et qu'il rentre à la fin du mois. Bref, on parle de choses et d'autres, et je commence à vraiment l'apprécier : il est drôle, respectueux, pas louche du tout. Et il a l'air vraiment cool. Je vais jusqu'à consulter sa page FB, pour être sûre... Tout concorde. Et puis, un mois passe sans nouvelles. Il m'écrit pour me dire qu'il est rentré à New York. On fixe un rencard, un dîner dans un restau italien. Moi, je suis super excitée. Le vendredi arrive. Le soir du rendez-vous, je suis encore au boulot. Je reçois un message de lui, j'ouvre... Une photo de sa bite !
- Oh mon dieu, c'est dingue ! Qu'est ce qui lui a pris ?
- J'imagine qu'il a pas réussi à se retenir.
(p. 111-112)
Commenter  J’apprécie          234
- J'ai souvent vu des livres de Synthia Brunt, mais je n'en ai jamais lu. J'aurais jamais pensé qu'elle avait un nègre.
- C'est le cas de la plupart des romanciers à l'eau de rose. Il faut qu'ils produisent beaucoup. Synthia a trois enfants à charge, en plus de sa consommation d'alcool.
- Ha ! Et tu as déjà eu à écrire des scènes érotiques ?
- Tu plaisantes ? Ça représente la moitié des bouquins. Le public visé, ce sont des femmes d'âge mûr dont le mari ne bande plus.
- Tu as un exemple d'une scène érotique typique, chez Synthia ?
- Bien sûr. « Elle apercevait son membre turgescent qui tendait la toile de son pantalon. Des gouttelettes de sueur perlaient le long de sa mâchoire carrée... jusqu'à ses pectoraux musclés. Elle pouvait à peine respirer tandis que, de ses bras puissants, il l'allongeait sur la table. Il lui murmura à l'oreille de son fort accent espagnol : 'Je veux venir en toi, ici et maintenant.' »
(p. 153-154)
Commenter  J’apprécie          90
Je veux devenir chef d’orchestre.
Mais pas de ceux qui brassent du vent avec leur baguette.
Commenter  J’apprécie          10
Andy aurait adoré ce cirque. J’aimerais qu’il soit là pour le voir. C’est peut-être encore une de ses mises en scène, il pourrait surgir à tout moment. « Poisson d’avril ! »
Commenter  J’apprécie          00
Certains jours, j'avais vraiment le sentiment que l'humanité courrait à son autodestruction. Dans la quatrième dimension, caché aux yeux de tous, je parvenais à exprimer mes craintes et frustrations les plus profondes.

La série avait beau tenir toutes ses promesses, je m'enfonçais de plus en plus dans les abysses d'anxiété et de dépression. Je vivrais avec la crainte perpétuelle que la série s'arrête, les sponsors pouvant en décider ainsi à tout moment.
Commenter  J’apprécie          60
- Il faut parfois faire des sacrifices pour préserver une amitié.
- Ou sacrifier une amitié pour préserver sa santé mentale.
Commenter  J’apprécie          60
Vos existences auront servi à peindre un impressionnant tableau de cette planète et de la vie qu'elle a portée.
Commenter  J’apprécie          60
Avec Wood et sa bande de marginaux, Lugosi trouva comme une famille. Malgré la piètre qualité de ses films, ils lui permirent de renouer avec sa passion. Malheureusement, ce ne fut qu'une éclaircie dans ce qui s'avéra être la période la plus sombre de la vie de Bela. (p. 137-138)
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Koren Shadmi (293)Voir plus

Quiz Voir plus

Un titre = un auteur

Si je vous dis "Histoires extraordinaires"

Edgar Allan Poe
Honoré de Balzac
Agatha Christie

7 questions
11054 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..