AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.22 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1948
Biographie :

Laurent Theis est un historien médiéviste français, ancien élève de l'École normale supérieure.

Il est président honoraire de la Société de l'histoire du protestantisme français, qu'il a présidée de 1996 à 2002.

Agrégé d'histoire, après avoir enseigné à la Sorbonne, il a joué un rôle très actif dans l'édition tant chez Denoël que chez Tallandier, Fayard, ou, désormais, aux Éditions Perrin.

Il a été membre du Conseil d'administration du Centre national du livre et du comité d'orientation scientifique de la Maison de l'Histoire de France. Il a beaucoup fait pour la connaissance de l'histoire dans les média par ses comptes rendus dans le magazine "Le Point" et par ses interventions, de 2006 à 2009 à la chaîne de télévision "Histoire", née en 1997.

Laurent Theis est aujourd'hui membre des comités de rédaction des revues L'Histoire et Commentaire, après l'avoir été du Conseil scientifique des Rendez-vous de l'histoire de Blois.

Il a participé à la création et appartient au jury du Prix Provins-Moyen Âge. Il est également membre des jurys du prix Guizot-Institut de France, du prix du Sénat du livre d'histoire, des prix de la Fondation Napoléon, dont il est secrétaire général du jury depuis 2017, et du Prix de la biographie du Point.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alexis de Tocqueville (De la démocratie en Amérique) | Au cœur de l’histoire | Europe 1
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
krzysvanco   14 septembre 2019
Clovis de Laurent Theis
Les deux dernières années du règne, telles que les rapporte Grègoire de Tours, sont consacrées à la réunion dans la seule main du vainqueur de Vouillé de l’ensemble des royaumes francs. Ces événements ont terni, dès l’origine, la mémoire du glorieux roi des Francs. En effet, Clovis commença par convaincre Clodéric de faire disparaître son père infirme, et par là inapte à régner, puis, une fois Sigebert ainsi assassiné pendant sa sieste, Clovis fit liquider le fils par des envoyés.
Commenter  J’apprécie          151
Oliv   13 juin 2018
Robert le Pieux : Le roi de l'an mil de Laurent Theis
Matériellement, politiquement même, rien dans la société de la fin du Xe siècle, en Francie, ne requiert absolument la présence d'un roi. Le royaume n'est pas une circonscription qui structure la vie collective. La principauté, la province ecclésiastique, le comté et le diocèse dont se compose la cité, le domaine monastique, déjà la seigneurie châtelaine et la paroisse, et surtout le village dont on perçoit de mieux en mieux l'émergence dans les sources écrites et archéologiques, voilà les cadres dans lesquels les individus et les groupes se repèrent et agissent.
Commenter  J’apprécie          112
Jcequejelis   28 août 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
... Lorsque après la bataille fut venu le temps de la discussion, les trois frères, réunis sur le bord de la Saône, non loin de Mâcon, décidèrent en juin 842 de faire la paix et de diviser l'Empire « aussi également que possible ». Les cent vingt experts désignés par tiers par chacun des rois se réunirent à Coblence en octobre, pour procéder au découpage. On s'avisa alors que personne n'avait; dit Nithard, « une connaissance claire de tout l'Empire ». Aussi est-ce à l'issue d'une longue enquête que les trois frères, réunis à Verdun, s'accordèrent au début août 843. Ce sont moins des territoires qu'il s'agit de se répartir que, comme l'écrit Nithard, des évêchés, de abbayes, des comtés et des fiscs, avec les hommes et les terres, les fidélités, les droits et les revenus qui s'y attachent.



1015 - [Points Histoire H202, p. 32]
Commenter  J’apprécie          60
Jcequejelis   17 mars 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
Le 25 juin 841, à Fontenoy-en-Puysaye, Louis et Charles, le cœur rempli des dispositions les plus pieuses, reçoivent l'attaque de Lothaire. La bataille est d'une violence inouïe, inoubliable, comme il sied entre frères. Fait exceptionnel dans les guerres médiévales, encore que celle-ci ressortissent plutôt au genre antique, ces hommes, qui se connaissent tous, s'entre-tuent par centaines. Le choc psychologique et moral et profond. Enfin, l'empereur et les siens détalent. [...) ceux que l'on a ainsi massacrés sont des amis, des parents, des chrétiens surtout. Comment en est-on arrivé-là ?



777 - [Points Histoire H202, p. 31]
Commenter  J’apprécie          60
Jcequejelis   06 septembre 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
L'abbé Loup de Ferrières, dont la correspondance s'étale de 830 à 860, déclare quand il franchit le Rhin d'est en ouest rentrer dans sa patrie. Il se montre sensible aux différences linguistiques. Italie, Germanie, Gaule, voilà la géographie du monde qu'il connaît. C'est dans ces deux derniers pays que se trouvent les Francs. Mais le terme « Francia » ne fait pas partie de son vocabulaire, à la différence de Nithard qui, lui, localise la France entre la Loire et le Rhin, regroupant ainsi les anciennes Neustrie et Austrasie, mots qui demeurent, eux aussi en usage.



1032 - [Points Histoire H202, p. 38]
Commenter  J’apprécie          50
Jcequejelis   07 septembre 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
La stratégie matrimoniale, après tout, est une affaire privée, le mariage au IXe siècle et pour longtemps encore, s'il est chez les princes béni par l'Eglise, n'est pas un sacrement. Enfin, l'inceste de Teutberge avec son frère Hubert, répugnant et indigne abbé de Saint-Maurice d'Agaune, dans le Valais, n'a rien d'invraisemblable. Teutberge ne serait pas la première reine à partir expier son péché réel ou supposé, au fond d'un monastère. La manœuvre, pourtant, échoue, car elle met en branle bien plus qu'une simple situation conjugale.



1036 - [Points Histoire H202, p. 53]
Commenter  J’apprécie          50
Jcequejelis   12 septembre 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
Au mois d'août 870, Charles Le Chauve et Louis Le Germanique, au palais Meersen, consacrent la disparition de la Lotharingie, qu'ils se répartissent à l'amiable. Si Charles doit renoncer à Aix et à Metz, il reçoit Liège, Verdun, Toul, Besançon, à quoi s'ajoute Lyon. Vienne et toute la rive droite du Rhône, ces territoires que s'était adjugés Lothaire II en 863. L'empereur Louis II et sa créature le pape Adrien peuvent bien protester contre ce coup de force qui dépossède le frère au profit des oncles, il ne reste rien de la part que le traité de Verdun avait attribuée à l'empereur Lothaire, l'aîné, sinon, et plus pour longtemps, la Provence orientale et l'Italie où Louis II s'emploie et s'épuise à refouler les musulmans.



1053 - [Points Histoire H202, p. 55]
Commenter  J’apprécie          20
gorjuss   26 décembre 2013
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
La royauté, en fonction de qui le jeu toujours s'ordonne,

change de main, se répartit sur plusieurs têtes,

se confine dans des domaines plus étroitement circonscrits.

Sans doute le système carolingien, en dépit des soubresauts,

est-il loin d'avoir dit son dernier mot.

Mais les beaux jours, désormais, sont derrière lui.



Hâtons le pas, à l'instar des événements et des hommes de cette fin du IXe siècle.



[La royauté à prendre (877-898)]
Commenter  J’apprécie          20
DOGONColas   30 décembre 2016
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
Dissociation relative du royaume au profit de grands chefs, affaiblissement de l'autorité publique, choc intellectuel, prédation matérielle, les agressions normandes, par leur caractère répétitif et durable plus sans doute que par leur violence même, ont fait mal au système carolingien hérité de Charlemagne. Leur impact demeure malaisé à apprécier, et le débat historiographique à leur sujet n'est pas clos.



Bilan de l’agression normande
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColas   02 janvier 2017
Nouvelle histoire de la France médiévale (2) L'héritage des Charles aux environs de l'an mil de Laurent Theis
Les trois grands royaumes se disjoignent : Italie, Germanie, Francie. Entre les deux derniers, surtout, la séparation se creuse. Plus jamais ils ne seront réunis sous un seul sceptre. A leur jointure, terre disputée, la Lorraine, où la royauté germanique, dès à présent, prévaut.



Floraison de royaumes
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..