AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 75 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 19/03/1949
Biographie :

Fille d'un organiste de Notre-Dame de Paris et d'une actrice de théâtre.
Après une petite enfance en banlieue parisienne, Lydie Dattas part à l'âge de six ans avec sa famille en Angleterre. Elle fera ses études au lycée français de Londres qu'elle considère comme une prison. A l'âge de treize ans, elle commence à écrire des poèmes. De retour en France en 1968, elle tente de faire de la philosophie à l'université mais très vite elle est tentée par « la vie ...
Ecrivain de talent, Lydie Dattas est l'auteur de 'Le Livre des anges' (2003), 'La Nuit spirituelle' (1994), 'L' Expérience de bonté' (1999), 'Les Amants lumineux' (2001), et d'une biographie de Jean Genet dont elle était l'amie dans les années 1970, 'La Chaste vie de Jean Genet' sorti en 2006. Lydie Dattas a préfacé le livre de Christian Bobin 'La Lumière du monde' (2001), basé sur des entretiens entre les deux écrivains. Avec Alexandre Bouglione et Andreas Lang, elle publie le beau livre 'Un peuple de promeneurs' (2000). Lydie Dattas a été mariée au poète tzigane et équilibriste Alexandre Bouglione.
+ Voir plus
Source : franceculture
Ajouter des informations
Bibliographie de Lydie Dattas   (14)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lydie DATTAS – La Foudroyée (France Inter, 2014) L’émission « Ca peut pas faire de mal », par Guillaume Galienne, diffusée le 13 décembre 2014 sur France Culture. Invitée : la poétesse en personne.

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
gteisseire2   09 décembre 2010
La foudre de Lydie Dattas
Alexandre entra dans ma vie comme une boule de feu par la fenêtre d'un couvent. Il portait une veste framboise, un nœud papillon noir et des bretelles brodées d'oiseaux. Je marchais rue de Crussol quand sa beauté m'empêcha de passer. La nuit tombait mais nos sourires étaient si jeunes que nous nous reconnûmes comme si nous avions couché ensemble au paradis. Chacun ayant flairé en l'autre la part divine qui lui manquait, nous détonâmes comme la poudre. La première fois, dans le couloir à l'odeur d'ammoniaque de la ménagerie, le gitan me roula un baiser de tigre royal. Sa veste rouge avait la divine puanteur des bêtes.



Au second rendez-vous, il ôta de sa main pensive aux ongles rongés le diamant multicolore qu'il portait et me le donna.
Commenter  J’apprécie          370
nadejda   21 juin 2013
La nuit spirituelle de Lydie Dattas
A mademoiselle Lydie Dattas

Pardonnez-moi de vous dire cela aussi brutalement, mais ce que vous avez fait est très, très beau. C'est à la fois désespéré et au-delà du désespoir. On est giflé par la distance que vous prenez avec le lecteur. Votre parole est comme projetée par un rayon qui viendrait de très loin, et puis la langue est magnifique. Vous êtes une grande grammairienne. Moi aussi, quand j'écrivais, il fallait que chaque phrase transmette sa vibration à la suivante. C'était un problème plus qu'esthétique. Un problème métaphysique. Un problème tellement grave, tellement important pour moi. Je ne comprends pas comment vous avez pu faire des phrases si riches. C'est comme ce que j'aime le mieux, Baudelaire, Nerval.

J'ai pris une gifle

Jean Genet
Commenter  J’apprécie          300
BillDOE   18 novembre 2017
Carnet d'une allumeuse de Lydie Dattas
Les filles sont des poèmes lus par des imbéciles.
Commenter  J’apprécie          190
Amorina   04 février 2015
La nuit spirituelle de Lydie Dattas
Si la nuit est pour vous ce temps de trêve et d'inconscience qui va du crépuscule du soir au crépuscule de l'aube, et si elle cesse pour vous avec le jour, elle est ma conscience même et n'a pour moi pas de fin...
Commenter  J’apprécie          160
coco4649   18 septembre 2016
Le Livre des anges, tome 2 de Lydie Dattas
Jour et nuit





Ma jeunesse a été si absolument pure :

j'ai traversé la nuit sans craindre de mourir

quand la nuit n'était rien qu'absolument la nuit,

j'ai marché dans la nuit sans douter de l'aurore

lorsque la nuit doutait de ses propres étoiles.

J'ai marché dans la nuit comme au milieu du jour :

le ciel était couvert entièrement d'étoiles,

les étoiles éclairaient autant que le soleil,

ce terrible soleil qui éclaire la nuit.

La nuit me consacrait ses heures les plus belles,

la nuit avait pour moi la beauté de l'azur,

je buvais la rosée dans la coupe des roses,

les étoiles étaient aussi jeunes que moi.

La beauté jour et nuit se tenait près de moi :

je craignais la beauté plus que ma propre mort,

je ne préférais rien à la beauté des anges.

La neige jalousait la pureté de l'âme :

la neige me devait en partie sa beauté,

la neige qui laissait sa beauté dans mon âme.

Commenter  J’apprécie          110
BillDOE   18 novembre 2017
Carnet d'une allumeuse de Lydie Dattas
Le délice de se trouver jolie, si aucune charité n'y entre, n'est qu'un crime imbécile. Les filles sont la vitrine du monde. Que se passerait-il si elles décidaient de la faire voler en éclat pour exister, enfin ?
Commenter  J’apprécie          120
karamzin   29 décembre 2020
Le livre des anges - La Nuit spirituelle - Carnet d'une allumeuse de Lydie Dattas
...

Mon cœur avant moi



Il n'y a que le cœur qui sache la beauté,

il n'est rien que mon cœur n'ait trouvé avant moi.

Rien n'est jamais allé plus avant que le cœur :

il n'est pas une chose qui ne soit la plus belle

quand le cœur a posé son reflet sur les choses.

Que serait la pensée sans la pensée du cœur ?

L'univers serait mort sans ton cœur pour le voir.

Le ciel n'a pas voulu me laisser sans amour :

tes yeux faisaient briller les divines étoiles,

ce céleste parcours des astres dans notre âme.
Commenter  J’apprécie          111
Amorina   05 février 2015
La nuit spirituelle de Lydie Dattas
J'écris d'un lieu désertique où la pensée n'a jamais soufflé, où elle ne soufflera jamais : faite pour la Nuit, je ne découvrirai aucune étoile, aucun monde inconnu, je ne conquerrai aucun sommet, ne créerai aucun langage, car tout ce qui m'appartient est mort, et mon royaume, désert comme le plaisir n'est que néant...
Commenter  J’apprécie          110
Amorina   05 février 2015
La nuit spirituelle de Lydie Dattas
Tout ce qui dans vos chants console ici consternera, tout ce qui illumine assombrira. Comme la lune en passant devant le soleil l'obscurcit, ma pensée en passant devant la vôtre l'éclipsera, mon âme portera sur la vôtre une ombre dont elle ne guérira pas et que le temps lui-même ne pourra effacer.
Commenter  J’apprécie          90
capscail   15 janvier 2016
La nuit spirituelle de Lydie Dattas
"N'ayant pas droit à la lumière je me noircirai davantage, je détournerai sur moi les ténèbres, afin, mon âme ayant bu toute l'ombre, que la beauté en soit lavée (...). Je m'efforcerai de rendre cette malédiction si profonde et si sombre qu'elle en soit belle (...) je l'utiliserai pour faire briller les ténèbres (...) Ne pouvant être au cœur de la beauté, je serai la Nuit."
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUESTIONNAIRE LE CID

Qui aime secrètement Rodrigue?(Acte 1)

Chimène
L'infante
Elvire
Leonor

16 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : Le Cid de Pierre CorneilleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..