AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.05 /5 (sur 57 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Metz , 1977
Biographie :

Martin Steffens est un professeur de philosophie. Il est notamment spécialiste de la philosophe Simone Weil. Agrégé de philosophie, Martin Steffens est professeur de philosophie en hypokhâgne et en khâgne. Il est chroniqueur dans le quotidien La Croix et pour l'hebdomadaire La Vie.

Source : Editions Salvator
Ajouter des informations
Bibliographie de Martin Steffens   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La "méditation de pleine conscience" ou la prière.


Citations et extraits (115) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   22 août 2015
Petit traité de la joie de Martin Steffens
Il est un fait universel : tous, nous avons reçu la vie sans l´avoir demandée. Notre propre vie ne nous est pas propre : elle s’est d´abord faite en nous, sans nous. Puis vient le jour où, l’homme ayant appris à se posséder mieux, lui revient le pouvoir de refuser cette vie passivement reçue. N’est-ce pas là la liberté proprement humaine : dire non à ce qui s’impose sans se proposer ? Mais il est une autre liberté, plus généreuse, plus pleine de risques : consentir à la vie. Non pas d’un oui du bout des lèvres : la question du consentement à l’existence est, selon le mot de Nietzsche, « la question primordiale ». D’une telle question dépend notre façon d’accueillir le passé comme d’engager l’avenir. Elle exige donc, en guise de réponse, que nous offrions à l’existence un oui à la mesure de nos vies : ample comme nos peines, plein comme nos joies. Alors le présent sera ce qu´il a toujours été : un présent, c’est-à-dire un don qui n’attendait que d´être pleinement reçu.
Commenter  J’apprécie          110
Anisette   25 mai 2015
La vie en bleu de Martin Steffens
Si votre vie pleure, au lieu de vous en prendre à elle, cherchez avec patience et bienveillance ce qui lui fait si mal.
Commenter  J’apprécie          120
Danieljean   12 mai 2019
Petit traité de la joie de Martin Steffens
La valeur d’une vie ne se mesure pas à la quantité d’expériences que l’on a faites mais à la qualité de présence qu’on y a mise
Commenter  J’apprécie          100
sasouh08   17 juin 2012
Vivre ensemble la fin du monde de Martin Steffens
L'individu moderne, relié médiatiquement au monde entier, est un dieu raté: il sait tout, sans rien pouvoir
Commenter  J’apprécie          100
sasouh08   17 juin 2012
Vivre ensemble la fin du monde de Martin Steffens
Qu'on ne détruise pas cette joie qui, de toute chose, rend la saveur, sans laquelle, donc, n'est plus digne d'être vécu. Qu'on ne l'entame pas à coups de prophéties douteuses et d'anti-évangiles car il se pourrait bien que l'époque dont on endure aujourd'hui l'épreuve dévoile de la joie un aspect nouveau.
Commenter  J’apprécie          70
Danieljean   16 mai 2019
La vie en bleu de Martin Steffens
Avez-vous remarqué ? On ne se cherche de raison que de haïr : on aimerait trouver de quoi mépriser ce voisin ou ce cousin avec qui le courant ne passe pas. Mais l’amour quant à lui, brille de sa propre lumière : il n’y a pas à trouver d’occasion favorable, ni d’excuse. Pour se donner, il n’exige pas de conditions particulières, ni attentes que celles-ci soient réunies. L’amour qui par nous se donne, nous enseigne cette chose à l’évidence de laquelle il faudra bien nous rendre : nous sommes nés pour rayonner.
Commenter  J’apprécie          60
augustinchartier   04 février 2016
Rien, que l'amour : Repères pour le martyre qui vient de Martin Steffens
Le chrétien n'est donc pas quelqu'un qui a, abstraitement, renoncé à sa battre, mais qui entend ne pas se perdre dans de faux combats...
Commenter  J’apprécie          70
Danieljean   07 mai 2019
Petit traité de la joie de Martin Steffens
Apprendre à aimer, c’est ouvrir la porte de son âme avant de soupçonner. C’est accepter de se taire et écouter. Nous n’aurons de ce monde que ce qui s’y donne déjà, à présent, au présent, comme le présent auquel nous ne sommes jamais assez présents. Car aimer, enfin, c’est consentir à ne trouver rien à redire, à cesser d’interroger, pour donner à ce qui est étranger la grâce de l’accueil. Cesser d’interroger : c’est là ce que disent des mots Tchekhov, un jour griffonnés dans un petit cahier et dont la source fut par moi perdue, ajoutant à la puissance de leur sens la saveur d’une grâce comme tombés du ciel :



J’ai compris qu’en amour, il faut, si l’on s’interroge, soit partir des sentiments les plus élevés, plus importants que le bonheur et le malheur, La faute ou la vertu..



Soit ne pas s’interroger du tout.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   07 mai 2019
Petit traité de la joie de Martin Steffens
Il est essentiel d’écouter le malheur des hommes, car notre joie de vivre ne saurait en être amoindrie. De toute façon nous l’avons déjà dit : il faut aimer la vie pour vouloir la défendre, il faut la trouver précieuse pour entendre, ne serait-ce qu’entendre, le mal qu’on lui fait.
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   20 juillet 2019
Vivre, croire et aimer de Martin Steffens
Tout maîtriser, c’est tout mépriser. C’est se croire supérieur à la vie reçue.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

BRASSENS G. et ses" poèmes "

Je me suis fait tout petit devant ....... qui fait maman quand on la touche

une jeune fille
une barbie
une poupée
une chipie

11 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : Georges BrassensCréer un quiz sur cet auteur

.. ..