AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.03 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1972
Biographie :

Évoluant dans ses livres de la banlieue parisienne jusqu'à Las Vegas ou l'Afghanistan, mais aussi jusqu'au fin fond de paysages bucoliques, Mélinda Schilge est une auteure indépendante qui a soif de découvertes.

"Résurgence d'un cœur oublié", l'histoire d'un personnage taciturne ébranlé par une escroquerie dans le monde désenchanté des multinationales, est son premier livre édité.

"Ciao bella", le deuxième, retrace le combat d'un ingénieur globe-trotter, entravé, qui doit pourtant se battre contre une menace imminente.
"Dernière ambition" a suivi, c'est un roman historique (de l'épuration d'après-guerre aux municipales de 1995), qui confronte les générations. C'est un ancien manuscrit qui fait peau neuve des années après.

Et le petit dernier : "Tous les matins, elle boitait" un roman qui se situe dans les années folles puis dans l'entre deux-guerres entre Paris et l'Alsace.


son blog : https://partagerlecture.blogspot.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100008885191207

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Mélinda Schilge   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
montmartin   05 mai 2021
Tous les matins, elle boitait de Mélinda Schilge
Aujourd'hui, il m'est arrivé une chose terrible : je me suis rendue à la boulangerie pour chercher le pain. La boulangère a retenu la miche : " je ne suis pas sûre qu'il y ait du pain pour les amis des boches ici."
Commenter  J’apprécie          100
Melinda_Celine   12 juin 2018
Résurgence d'un cœur oublié de Mélinda Schilge
Il demeurait là, assis sur le plancher gris et poussiéreux, avec pour seuls amis les livres des auteurs de H à M. Il lui arrivait de manquer la première heure de cours de l’après-midi ; le jour où il découvrit Moby Dick, il y resta un après-midi entier.
Commenter  J’apprécie          190
Melinda_Celine   13 novembre 2018
Résurgence d'un cœur oublié de Mélinda Schilge
En quittant sa machine, la joueuse lui fit signe de prendre sa place et lui adressa un clin d’œil en déplaçant ses masses vers l’escalier salvateur ; il fit un pas dans le mauvais sens.

Une partie n’aurait aucune conséquence, personne ne le saurait, juste une malheureuse petite partie...

Quand il déclencha le deuxième jeu, il ne réfléchissait déjà plus. La main sur la manette, les pièces et les billets à l’intérieur de la poche, il était prêt. Les minutes s’enchaînaient mais le temps s'était arrêté.
Commenter  J’apprécie          160
montmartin   19 octobre 2018
Résurgence d'un cœur oublié de Mélinda Schilge
L'entrée de Serge dans le chômage avait été désarçonnante : plus d'habitudes pour cadencer ses journées. Il en avait crée d'autres : revue chaque matin des sites de recherches d'emploi, envoi de candidatures spontanées tous les lundis, autoformation le mercredi.
Commenter  J’apprécie          140
Melinda_Celine   11 septembre 2018
Résurgence d'un cœur oublié de Mélinda Schilge
Puis il se prépara à signer leur arrêt de mort, car c’était bien de cela qu’il s’agissait : il allait indiquer dans des cases bien propres que Bella était en train de péricliter. [ ] Il songea à Martha, l'Américaine à qui il annonçait, chaque mois, toujours avec les mêmes mots, que les chiffres étaient clôturés. Il ouvrit un traducteur automatique, tenta de formuler des phrases. En vain : il ne saurait jamais parler une autre langue que le français. De toute façon, cette femme n'avait rien d'humain pour lui, en somme, elle n'était qu'une boîte aux lettres. Comment lui faire comprendre, qu'eux, les sbires de la maison mère, ils étaient en train de se noyer sous le flot impitoyable de leurs factures extravagantes et qu'il fallait qu'ils cessent, parce qu'ici, des personnes en chair et en os risquaient de perdre leur travail ? Il capitula.

Dehors, le tonnerre tonnait si fort qu’on eût dit qu’il annonçait un déluge.
Commenter  J’apprécie          123
Melinda_Celine   19 juillet 2019
Ciao Bella : La vie l'emportera de Mélinda Schilge
Quand ils s'échappèrent et que Benjamin donna une impulsion au lit en s'arc-boutant, Stella cria, les bras ouverts :

— Waouh !

Les paillettes de la robe brillèrent sous la lumière d'un lampadaire. Ils longèrent l'église, s'engouffrèrent dans une petite route, au hasard, la lune devant eux. Au fond, le feu passa au rouge. Benjamin ralentit, mais passa outre, et tourna à droite. Comme ils se trouvaient sur la chaussée, une voiture, surprise, klaxonna. Plus loin, il immobilisa le lit, juste devant un chat qui miaula d'effroi. Benjamin et Stella furent alors pris d'un fou rire communicatif, ce qui déclencha des protestations :

— C'n'est pas bientôt fini tout ce barouf ? s'indigna une voix masculine avec colère.

Ils s'éloignèrent en pouffant.
Commenter  J’apprécie          90
talou61   08 juillet 2019
Résurgence d'un cœur oublié de Mélinda Schilge
Au bout du compte... Ce qui est partagé, c'est ce qui reste... La tâche que nous exécutons, c'est à cela qu'elle sert, à vivre quelque chose ensemble.
Commenter  J’apprécie          80
Melinda_Celine   21 juin 2019
Ciao Bella : La vie l'emportera de Mélinda Schilge
Il dépassa la limite, celle qu’il n’avait plus franchie depuis ses expatriations : l’enclos de la ferme.

De plus en plus vite, le soleil dans les yeux.

Le bleu pur du ciel,

L’odeur du thym.

Il se sentit un peu mieux. Comme en Italie, la chaleur était intense. L’âpreté de cette terre avait quelque chose de familier bien qu’il n’y fût plus monté depuis des années : lors de ses visites biannuelles de Pâques et de Noël, il restait en bas.

Pas le temps. Ou juste de quoi acquitter avec ardeur une obligation filiale.
Commenter  J’apprécie          60
LabiblideVal   21 septembre 2020
Dernière ambition de Mélinda Schilge
Nathanaël n'aimait pas l'Histoire, il aimait l'avenir, et avait décidé de procéder à sa façon.
Commenter  J’apprécie          50
cecille   15 juin 2019
Ciao Bella : La vie l'emportera de Mélinda Schilge
Je ne comprends pas. Il est prévu que les dronavenues respectent la loi qui interdit d'aborder une centrale nucléaire ou un aéroport. Par contre, le fait qu'un drone puisse frôler un lieu public, une école par exemple, ça, ça n'émeut personne ! Ecoutez-moi bien : les drones ne doivent pas approcher les lieux de vie, vous m'entendez ?!
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Concours : Nestor Burma et les arrondissements de Paris

Deuxième arrondissement ?

Des linceuls pas très blancs
Des kilomètres de linceuls
Dans de beaux draps
Le rince-oeil de l'aveugle

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Léo MaletCréer un quiz sur cet auteur

.. ..