AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.43 /5 (sur 41 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Ottawa , le 09/09/1962
Biographie :

Michael Rowe est journaliste, essayiste et romancier.

Il a vécu à Beyrouth, La Havane, Genève et Paris. Il a aussi bien écrit qu’édité de nombreux ouvrages, recevant notamment le Lambda Literary Award et le Spectrum Award.

Il a également figuré parmi les finalistes des prix suivants : International Horror Guild, Sunburst, Aurora (2012) et National Magazine.

"Wild Fell" (2013) est son second roman.

son site : http://www.michaelrowe.com/
Twitter : https://twitter.com/rowemichael?lang=fr

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
alberthenri   22 juillet 2020
Wild Fell de Michael Rowe
Pour ceux qui savent écouter, une maison n'est jamais silencieuse dans le noir ; on murmure dans les pièces lointaines, une main mystérieuse tourne la poignée d'une fenêtre, la clenche se soulève. les fantômes ont été créés quand le premier homme s'est réveillé pendant la nuit.

J.M Barrie, "The little minister".
Commenter  J’apprécie          150
Saiwhisper   14 octobre 2020
Les Ombres de Wild Fell de Michael Rowe
Et c'est ainsi que naissent les légendes dans les petites villes du Nord en bordure d'endroits devant lesquels les autres gens ne font que passer, en route pour ailleurs : par un cri dans le noir, et un demi-siècle de patience.
Commenter  J’apprécie          00
Antyryia   23 septembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Si la nécessité est vraiment la mère de l'invention, alors le désespoir est peut-être le père de la mémoire.
Commenter  J’apprécie          140
Antyryia   19 septembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Le corps paraissait enveloppé dans un voile blanc. Armellini crut d'abord avoir affaire à une sorte de gaze, avant de comprendre qu'il avait sous les yeux des milliers de papillons de nuit noyés, pattes et ailes entrelacées ; accrochés les uns aux autres et au cadavre de la fille, ils formaient un genre de linceul et tressaient des guirlandes mortuaires dans ses cheveux.
Commenter  J’apprécie          90
Antyryia   19 septembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Pourtant, ce que Brenda voyait était impossible, elle le savait. Ce n'était pas réel. Personne ne marchait sur l'eau. A part Jésus, peut être, mais c'était il y a longtemps. Et Jésus n'avait certainement pas choisi de faire son grand retour dans ce lieu perdu, bien en vue de Blackmore Island et de la maison cachée derrière la petite forêt de pins blancs balayée par le vent. Pas cette nuit, pas ici.
Commenter  J’apprécie          70
marlene50   09 mai 2018
Wild Fell de Michael Rowe
De tous les fantômes, ceux des amours perdus sont les pires ".

( Arthur Conan Doyle "les mémoires de Sherlock).
Commenter  J’apprécie          80
Acherontia   10 novembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Les yeux clos, je tendis la main vers ma lampe de chevet pour éteindre. Puis j'ouvris les yeux et regardai dans le miroir.

Quelque chose d'indéfinissable avait changé. Je voyais toujours ma chambre, mais à présent, une obscurité générale baignait les contours, un flou pas très différent de l'aspect un peu passé d'une photo ancienne, jaunissante, abîmée par l'âge et craquelée sur les bords. Mon reflet s'était également modifié de manière similaire et tout aussi impalpable. Parce qu'il faisait sombre, je ne distinguais pas mes yeux, mais mes épaules voûtées et resserrées suggéraient l'allure affectée d'une jeune fille perchée au bord d'une chaise ancienne trop grande pour elle. Quand je détendais instinctivement mes épaules afin de dissiper l'illusion, mon image m'imita, mais avec un temps de retard, me sembla-t-il, comme pour me faire comprendre qu'elle ne s'exécutait que par tolérance, et certainement pas parce que les lois de la physique l'y forçaient.
Commenter  J’apprécie          00
Acherontia   10 novembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Avant que la dernière des flammes ne soit étouffée, j'aperçus quelque chose que j'attribuai au vent qui faisait se balancer les arbres sous la pluie.

À une quinzaine de mètres de l'extrémité de la maison, sous un bosquet de pins blancs, une silhouette se tenait à proximité de l'arbre carbonisé, comme si elle cherchait à se réchauffer auprès du feu. Elle me parut féminine, bien que, à part sa petite taille, j'aurais eu du mal à expliquer exactement ce qui me permettait de lui attribuer un sexe. En effet, je ne distinguais rien de ses formes, de son visage, et encore moins de ses vêtements.

Je plissai les yeux dans l'obscurité pour mieux voir, mais quand un nouvel éclair zébra le ciel quelques secondes plus tard, la silhouette avait disparu et le feu éteint fumait sous la pluie qui ne donnait aucun signe d'épuisement, bien au contraire.
Commenter  J’apprécie          00
Acherontia   10 novembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Elle regarda la masse sombre de l'île qui se dressait sur le lac, telle une forteresse, à une trentaine de mètres de distance. En fait, elle donnait l'impression de s'élancer hors de l'eau et vers le ciel, plus haute que n'importe quelle île qu'elle avait pu voir au cours de son existence. Elle se demanda si c'était un effet d'optique dû au clair de lune. En général, Brenda n'avait aucune difficulté à s'orienter en fonction de sa position relative au lac. Mais là, elle devait bien admettre qu'elle ne savait pas où elle était. Cette pensée était déjà en soi un peu excitante, mais plutôt mourir que de le reconnaître face à cet abruti de Sean, même si elle commençait à apprécier la tournure que prenait la soirée plus qu'elle ne l'aurait cru.
Commenter  J’apprécie          00
Acherontia   10 novembre 2016
Wild Fell de Michael Rowe
Au milieu de l'étendue d'eau se dressait une île entourée d'une couronne sauvage de roche grise et de pins vert foncé. Sur l'île se trouvait un château dont les tourelles s'élevaient au-dessus des cimes des arbres. Le soleil couchant striait le ciel bleu céladon de rayures rouges cru et orange lumineux.

Je connaissais cette vue, chaque vague, chaque rocher qui faisait saillie, chaque branche de pin qui s'arquait, se tendait pour crever le ciel qui saignait. Ce paysage m'était aussi familier que ma propre rue, mais même dans mon rêve, je sus qu'il s'agissait d'un endroit où je n'avais jamais été.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, le cauchemar de vos nuits !

A quelle série télévisée américaine, ai-je emprunté le titre de ce quiz ?

Moriarty, le cauchemar de vos nuits
Freddy, le cauchemar de vos nuits
Dorothy, le cauchemar de vos nuits
Albany, le cauchemar de vos nuits

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , horreur , films , cauchemarsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..