AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 1503 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 08/04/1943
Mort(e) à : Sussex , le 20/03/2013
Biographie :

James Herbert est un auteur anglais spécialisé dans le domaine de l'horreur.

À seize ans, il entre au collège d’art d’Hornsey, où il étudie le graphisme et la photographie et joue occasionnellement dans un groupe musical. Il trouve du travail dans la publicité comme typographe. Il monte peu à peu les échelons et devient directeur artistique puis chef d’agence publicitaire.

En 1974, à l’âge de vingt-huit ans, il écrit son premier roman "Les rats" ("The Rats") en dix mois. Il y décrit un Londres envahi par des rongeurs mutants semeurs de mort. Il envoie son manuscrit à six éditeurs. Il obtient trois réponses dont une positive. Sa carrière d’écrivain est lancée.

James Herbert explore dans ses ouvrages des thématiques récurrentes. On peut citer les catastrophes: "Les Rats" et "Fog" (1975), les fantômes et le paranormal: "Le survivant" ("The Survivor", 1976), "Hanté" ("Haunted", 1988), "Le Secret de Cricklet Hall" ("The Secret of Crickley Hall", 2006), son dernier roman, le nazisme: "La Lance" ("The Spear", 1978) et la réincarnation: "Fluke" (1977), "Le Jour où je suis mort" ("Nobody True", 2003).

Son roman "Le secret de Crickley Hall" a été adapté à la télévision en 2012.

Il est l’un des principaux auteurs du genre littéraire de l’horreur. Il a vendu plus de cinquante millions de livres dans trente-quatre langues.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bande annonce de la série,The Secret of Crickley Hall, adaptation du roman de James Herbert
Citations et extraits (167) Voir plus Ajouter une citation
LanaTurner   06 mai 2017
L'empire des rats de James Herbert
" Sotte ? Vraiment ? La culpabilité n’est-elle pas censée être à la base de la psyché humaine ? "
Commenter  J’apprécie          522
LanaTurner   08 mai 2017
L'empire des rats de James Herbert
"D’une obésité monstrueuse, le corps tremblant, elle attendait avec impatience, tandis que ses descendants, au nombre de six et chacun aux formes étranges, comme elle et pourtant pas tout à fait comme elle, suçaient ses mamelles."
Commenter  J’apprécie          484
LanaTurner   02 mai 2017
L'empire des rats de James Herbert
"Et les tunnels, les égouts, les conduits, les trous noirs dans lesquels elles s’étaient embusquées, sans connaître ni désirer une existence différente, s’étaient effondrés, laissant l’univers de la lumière empiéter sur leur sinistre royaume."
Commenter  J’apprécie          440
LanaTurner   03 mai 2017
L'empire des rats de James Herbert
"Quel soulagement il éprouverait s’il lâchait le fardeau ; il pourrait alors avoir toute liberté d’action pour trouver un abri sûr, mais de vieux souvenirs lancinants se réveillaient au plus profond de lui, surgissant de la panique comme de ténébreuses formes fantomatiques."
Commenter  J’apprécie          431
LanaTurner   09 décembre 2016
Fog de James Herbert
" C'était une façon de se protéger, il le savait; il avait toujours eu la capacité, ou peut-être l'infortune, d'établir une distance sur le plan émotionnel, et ce chaque fois que la situation devenait intolérable : soit qu'il se jetât dans l'action, soit qu'il se retranchât dans une froide logique. Ce n'était pas sécheresse de coeur, car l'émotion affluait en lui après l'événement. Non c'était aptitude naturelle à survivre."
Commenter  J’apprécie          330
lyoko   03 octobre 2015
Le secret de Crickley Hall de James Herbert
"Demeuré au fond de l'église, Gabe aurait bien aimé partager leur foi. Mais tout ce qu'il ressentait, c'était de la colère, colère contre un Dieu capable de les plonger dans uns si grande souffrance. Si tant est qu'il existe un dieu, bien entendu. Et si toutefois Il existait réellement, alors il semblait faire bien peu de cas de la partie de Sa création qu'on appelait humanité."
Commenter  J’apprécie          310
Wiitoo   20 avril 2014
L'empire des rats de James Herbert
- Mettez les torches sous l'eau, ordonna Culver.

Ils obéirent et furent parcourus de frissons quand la faible lumière révéla des formes obscures qui nageaient juste à fleur d'eau, tels des piranhas géants grouillant autour des deux hommes qui étaient tombés ; les rats fonçaient sur leurs victimes, ne reculant qu'une fois gorgés de chair fraîche.
Commenter  J’apprécie          290
Wiitoo   18 avril 2014
L'empire des rats de James Herbert
Claire n'appliquait plus la règle qu'elle s'était imposée sur le rationnement des cigarettes. Au diable les restrictions! S'ils quittaient l'abri, il y aurait dû tabac à volonté et jamais assez de monde pour le fumer. Le message devrait désormais être lu différemment: DANGER: AVERTISSEMENT DU GOUVERNEMENT : LES CIGARETTES ET LES RADIATIONS PEUVENT GRAVEMENT NUIRE À VOTRE SANTÉ. Et les bombes à hydrogène peuvent vous rayer de la carte...
Commenter  J’apprécie          280
greg320i   11 septembre 2014
Ballade pour un ange déchu de James Herbert
Ce n'étaient peut-être que des souris , se dit-il pour se rassurer. Ou des rats. Il frissonna. Oui, c'était possible . Probable, même . Ces petits salopards pouvaient faire un raffut de tous les diables, et en pleine nuit le moindre soin était amplifié. N'importe quoi pouvait ressembler au son d'un pas une fois que votre imagination se mettait à battre la campagne . Sûr, et les rats étaient capables de s'immiscer sans problème entre les chevrons de ces veilles baraques . N'avait-il pas lu quelque part qu'ils envahissaient la ville ? Une bonne idée de roman, tiens . Quelqu'un devrait l'exploiter.
Commenter  J’apprécie          270
Wiitoo   19 avril 2014
L'empire des rats de James Herbert
Combien de psychiatres avaient souffert de dépression nerveuse ? Beaucoup.

Combien de prêtres commettaient un péché mortel ? Pas mal .

Combien d'hommes de loi désespéraient face aux injustices du tribunal ? Oh, il y avait toujours des exceptions.

Les gens ne parviennent pas à se débarrasser du carcan de leur fonction, des apparences conférées par leur profession.
Commenter  J’apprécie          270
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, le cauchemar de vos nuits !

A quelle série télévisée américaine, ai-je emprunté le titre de ce quiz ?

Moriarty, le cauchemar de vos nuits
Freddy, le cauchemar de vos nuits
Dorothy, le cauchemar de vos nuits
Albany, le cauchemar de vos nuits

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , horreur , films , cauchemarsCréer un quiz sur cet auteur
.. ..