AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.12 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) : 1956
Biographie :

Michel Claise fut avocat durant vingt ans et il est aujourd'hui juge d'instruction, à Bruxelles, spécialisé dans la lutte contre la criminalité en col blanc.

Il s’est notamment illustré dans les dossiers de la Belgolaise, de Georges Dumortier ou encore du délit d’initié dans l’affaire Fortis.

Il a choisi de parler de son métier, et des difficultés de celui-
ci, en passant par le roman. Il est entré en écriture avec un premier roman très remarqué, Salle des pas perdus (2006) qui parle de la Belgique durant la Seconde Guerre mondiale ; Les années paix (2010), qui continue l'histoire, narre la Belgique d'après-guerre et des années 50.
L'histoire racontée dans Le forain (2008) dévoile plusieurs techniques de fraudes, et le quotidien d'une brigade financière, confrontée au manque de moyens.

Son but est d'écrire l'importance et la facilité des mécanismes de criminalité financière qui gangrènent notre société. Mais aussi, le manque de prise de conscience général face aux conséquences dramatiques que ces comportements entraînent.

Faux et usages de faux raconte comment un écrivain à succès, travaillant sur le roman sulfureux qu'attend son éditeur, reçoit la visite d'un personnage prétendant être le diable. Celui-ci se prop se de l'aider à l'écrire en lui suggérant de s'intéresser à des gens déviants à force de trop se conformer à un idéal de vertu.
+ Voir plus
Source : Editions Luce Wilquin
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Claise   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be ! "Sans destination finale" de Michel Claise, Éditions Genèse


Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
charleshittelet   01 juillet 2018
Cobre de Michel Claise
C'était donc cela l'exil : la contrainte de partir, se battre pour trouver un pays d'accueil, subir le regard méfiant des habitants, tenter de se fondre dans une nouvelle société tout en conservant ses racines. Et puis un jour rentrer au pays et constater que tout a changé, au point de se sentir une nouvelle fois ailleurs.

L'exil, c'était donc, dans le monde et quel que soit l'endroit où l'on se trouve, n'être qu'un humain décalé, déboussolé, abandonné. Celui que tous les autres citoyens désigneraient dorénavant par un seul mot : étranger. Page 240
Commenter  J’apprécie          90
saigneurdeguerre   12 août 2018
Le forain de Michel Claise
Une vraie escroquerie ne se commet bien qu'à condition d'être énorme, et pour la rendre impunie, tout l''art consiste à bien choisir ses victimes.
Commenter  J’apprécie          40
saigneurdeguerre   11 août 2018
Le forain de Michel Claise
Second avertissement



Les montants, bénéfices des fraudes, évoqués dans le présent roman sont tout aussi imaginaires que les personnages qui les empochent. Dans la réalité, ces sommes sont bien plus élevées !
Commenter  J’apprécie          30
saigneurdeguerre   13 août 2018
Le forain de Michel Claise
Il avait choisi un avocat bien avant d'être arrêté. Un ténor renommé du barreau de Lille. Un budget "défense" en cas de problèmes était toujours prévu dans leur business. Comme quoi l'entreprise frauduleuse n'est pas très éloignée d'un entreprise honnête, dans son organisation.
Commenter  J’apprécie          20
Axelinou   06 juin 2020
Cobre de Michel Claise
« – Il faut tenir et dissimuler notre volonté. Ne pas leur montrer que nous sommes plus forts. Mais en soi garder la confiance que demain…

– …Que demain nous pourrions être libres et apprendre au monde entier ce que des Chiliens ont fait à d’autres Chiliens. » pp. 124-125
Commenter  J’apprécie          20
saigneurdeguerre   12 août 2018
Le forain de Michel Claise
- Frédéric, ma sœur et moi avons monté des affaires prospères, dans le but de faire fortune. Or il n'est plus possible à notre époque d'être riche sans être un peu... malhonnête.
Commenter  J’apprécie          20
Axelinou   06 juin 2020
Cobre de Michel Claise
- Finalement, cela ne m’était jamais venu à l’esprit, mais je pourrais passer le réveillon de Noël à La Paz. Enfin, si tu souhaites me revoir…

- Tu as encore beaucoup de bêtises comme ça à me dire ?

- Une cargaison. Je les prendrai avec moi. Je tiens à toi, tu sais. Tellement fort… (Elle retient un sanglot)… même si je suis trop vieille pour toi.

- Menteuse !

- Obsédé !

Et ils éclatèrent de rire.

p. 221
Commenter  J’apprécie          10
saigneurdeguerre   11 août 2018
Le forain de Michel Claise
- Dites, je vous ai tout dit. Vous n'allez pas me remettre dans le coffre ?

- D'abord, tu pues le rat crevé, et il n'est pas question que tu salisses le tissu de ma bagnole. Ensuite, je ne te lâche que quand tes copains se seront fait attraper. A propos, si tu m'as raconté des histoires, je t'attache à un poteau, pantalon baissé, dans le quartier homo.

L'autre monta dans le coffre sans demander son reste.
Commenter  J’apprécie          10
Axelinou   06 juin 2020
Cobre de Michel Claise
« Les deux premières armes du militant qu’il avait acquises étaient un porte-voix et une machine à écrire. Le gueulophone lui servait à haranguer les manifestants, lorsqu’ils défilaient dans les rues en scandant leur colère face aux injustices sociales. La machine à écrire était son arme favorite, celle de l’écriture. » p. 22
Commenter  J’apprécie          10
saigneurdeguerre   12 août 2018
Le forain de Michel Claise
Vous connaissez d'ailleurs l'origine du mot "blanchiment" d'argent ? C'est encore Al Capone qui nous l'a fourni. Ses revenus de la prohibition étaient recyclés dans les lavoirs de la ville de Chicago, d'où l'expression "money laundry", qui s'est glissée dans notre jargon judiciaire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

USA, mythe du héros ou du zéro ?

Créé en 1933, ce super-héros de bande dessinée américaine, personnage de fiction est considéré comme une icône culturelle américaine aimé par les enfants du monde entier (!!! ???). Journaliste au Daily Planet le jour, c'est, revêtu d'un costume composé d’un justaucorps rouge, bleu et jaune, de collants et de bottes moulantes, d’une ceinture, et d'une cape sur laquelle figure l'initiale de son nom, que cet inénarrable symbole d'une Amérique triomphante se bat contre les méchants ! Incarnation de la suprématie des USA, il est là pour sauver le monde ! merci à lui, merci USA !

Ironman
Batman
Superman
Spiderman

11 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , états-unis , guerres indiennes , guerre de sécession , heros , far westCréer un quiz sur cet auteur

.. ..