AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.04 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bordeaux , le 10 mars 1947
Biographie :

Michel Fromaget voit le jour, en pleine nuit, le 10 mars 1947 à Bordeaux au 14, Cours de Verdun, demeure dont il sortit quelques jours après sans y être, au préalable, jamais entré (il ne parviendra jamais par la suite à rééditer un tel exploit).

Docteur en psychologie sociale et maître de conférences à l’Université de Caen, jusqu'en 2007, il s'intéresse à la religion et à l'imaginaire de la mort

Source : Ad verbum
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Fromaget   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Michel Fromaget: Berdiaev, Zundel et Tresmontant


Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   04 octobre 2015
Modernité et désarroi de Michel Fromaget
Soulignant ce fait, j'en viens à cette remarque d'apparence bénigne, mais que je crois capitale. Est-il vrai - surtout de nos jours - que la conception anthropologique moderne qui prive l'homme de sa dimension spirituelle, qui le prive de l'esprit, et le condamne par là à n'être que physique et psychique, que corps et âme, est-il vrai que cette conception "marche"? Est-il vrai qu'elle "marche" si bien que cela? Le contraire n'est-il pas bien plus évident? Et si l'essentiel des maux qui accablent l'homme actuel: maladies, angoisse, solitude, dépression, suicide, drogue....., si l'essentiel des maux qui atterrent les sociétés modernes: chômage, inégalité, pauvreté, racisme, délinquance, criminalité, terrorisme, guerres...., si l'essentiel des maux qui maintenant exténuent la terre: extinction des espèces animales, réchauffement climatiques, marrées noires, désertification, épuisement des ressources, déforestation éhontée... si cet essentiel venait précisément, de ce que l'homme se conçoit, se construit et se vit sur la base d'une représentation de lui-même qui soit fausse et ne rende pas justice à la réalité de son être? D'une représentation de lui-même qui, parce qu'elle déforme tout ce qu'elle voit et tout ce qu'elle touche, ne lui donne pas accès au monde tel qu'il est et le plonge dans un immense désarroi?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
arcade_d   17 janvier 2018
Corps-Ame-Esprit de Michel Fromaget
Une telle propension à confondre le psychique et le spirituel n'est pas, il est vrai, le fait de toutes les religions "ex deo", ni de toutes les gnoses. Elle paraît très fréquente, et, en dérive un effet que je voudrais souligner, car il a la particularité tout-à-fait étonnante de se retrouver à l’identique chez l'homme agnostique ou athée de notre temps. Je veux parler de la valorisation excessive de l’intelligence naturelle alors que cette faculté est d'abord, et seulement, une faculté psychique.
Commenter  J’apprécie          90
arcade_d   20 novembre 2018
Les trois visages de l'amour: Eros, Philia, Agape de Michel Fromaget
Extrait 3 : Qu'y a t'il de nous ? Rien, si nous regardons en arrière, rien n'est de nous. Tout ce que nous portons en nous d'énergie vient de l'univers. Le fonctionnement de nos cellules, de nos réseaux nerveux, de nos glandes endocrines, nous est imposé. Nous sommes pareils aux cailloux, aux végétaux, aux animaux. Nous sommes un résultat, un produit.



Extrait 5 : que reste-t-il de l'individu à travers tous les conditionnements sociaux qui disposent de sa vie et de ses biens, de ses opinions, de ses choix, en escroquant son consentement, ou en chloroformant ses résistances ? Bon gré, malgré, la société le précède et le pénètre, le porte et l'emporte : et il finit par s'y résigner en courant au plus pressé qui est de subsister.
Commenter  J’apprécie          80
arcade_d   23 novembre 2018
Les trois visages de l'amour: Eros, Philia, Agape de Michel Fromaget
L'émerveillement, c'est précisément le moment où émerge en nous une nouvelle dimension, c'est le moment privilégié où nous sommes soudain, pour un instant, guéris de nous mêmes et jetés dans une Présence que nous n'avons pas besoin de nommer, qui nous comble, en même temps qu'elle nous délivre de nous mêmes...
Commenter  J’apprécie          80
arcade_d   22 novembre 2018
Les trois visages de l'amour: Eros, Philia, Agape de Michel Fromaget
Nathalie Sarraute :

"... le ciel, bien sur, était bleu, et l'air semblait vibrer légèrement... et à ce moment-là c'est venu... quelque chose d'unique... qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d'une telle violence qu'encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand amoindrie, en partie effacée, elle me revient, j'éprouve... maiq quoi ? Quel mot peut s'en saisir ? Pas le mot à tout dire : "bonheur" qui se présente le premier, non, pas lui... "félicité", "exaltation" sont trop laids qu'ils n'y touche pas... et "extase"... comme devant ce mot ce qui est là se rétracte... "Joie", oui, peut-être... ce petit mot modeste, tout simple, peut effleurer sans grand danger..."
Commenter  J’apprécie          70
arcade_d   30 janvier 2018
Corps-Ame-Esprit de Michel Fromaget
L'être doit s'élever (par l'esprit) en abandonnant le sensible (le corps) et l'intelligible (l'âme). Cependant ce vécu de la trilogie est grec, non pas chrétien, au sens originel du terme : il s'agit de s’extraire du corps pour monter vers l'Esprit, vers dieu. Or le mouvement de la metanoïa chrétienne est inverse : il ne s'agit pas de s’extérioriser, mais de s’intérioriser, car le Royaume de Dieu est "au-dedans de vous" (Lc 17, 21). Il ne s'agit pas de monter vers l'esprit, mais de s'ouvrir à Lui pour qu'il descende en l'homme et le spiritualise. Il ne s'agit pas de laisser l'âme et le corps, mais de les transformer ainsi que le dit explicitement saint Paul.
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   04 octobre 2015
L'Homme Tridimensionnel Corps, Âme, esprit, Dualisme, Mythes, Symboles, La Mort, La Vie, de Michel Fromaget
"Aucun homme ne peut voir directement son propre visage. Mon propre visage qui, je n'en doute pas, est réel, m'est, sans médiation, à moi-même invisible. Il y a là de quoi méditer en profondeur : je ne peux nullement voir, dans mon corps, la part qui est le plus moi-même, celle montrant qui je suis. Je ne peux jamais la découvrir que reflétée soit par une surface miroitante, soit par tout autre procédé. Oh! ce reflet mérite grande estime, et grande attention. La psychologie génétique, nous le savons, apprend que c'est grâce à son image spéculaire, à son image dans le miroir, que le petit enfant prend conscience de son humanité et de son individualité. Mais autre l'enfant, autre son image! Autre la réalité, autre son reflet ! Confondre les deux est la faute, le péché, le drame de Narcisse. Or, le mythe précise qu'il en meurt. Il faut entendre cela.

"Je suis moi", "Je suis mon âme", "je suis ma personne", sont des affirmations exprimant la même fatale erreur. Arthur Rimbaud, dont le génie se manifesta avec une précocité incroyable avait déjà bien aperçu ce piège dès l'âge de dix-sept ans, lui qui écrivit, en une phrase lapidaire dont les cinq mots apprennent plus sur la nature profonde et essentielle de l'homme que tous les traités de psychologie réunis :



" Car JE est un autre"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
arcade_d   24 janvier 2018
Corps-Ame-Esprit de Michel Fromaget
C'est l'anthropologie irénéenne qui est la plus pure, la plus complète, la plus cohérente. Après un tel sommet le discours sur l'homme ne pouvait plus guère que se transmettre inchangé, ou se dégrader. C'est hélas le deuxième chemin qui fut le plus souvent emprunté. Le descente fut, me semble-t-il continue, mais elle connut trois "décrochements" particulièrement nets : un provoqué par l'infiltration, dans le kerygme originel, de conceptions platonisantes et gnostiques, un autre provoqué par la perte du sens de l'esprit, un autre enfin dû à la réduction de la vie de l'âme à celle du corps. Il est bien sûr délicat de proposer des dates exactes, mais chacun de ces décrochements est repérable au siècle où il se manifeste pour la première fois avec une plus grande amplitude. A considérer les choses ainsi, la première faille date sensiblement du IIIème siècle, la deuxième du XIIIème siècle, la troisième du XXème siècle.
Commenter  J’apprécie          50
arcade_d   23 janvier 2018
Corps-Ame-Esprit de Michel Fromaget
L'esprit n'étant pas de l'ordre du créé, n'est pas mortel contrairement à l'âme et au corps. En cela la marque de Dieu dont il est issu. De même, comme Dieu, il est "simple". Saint Irénée écrit : " l'esprit n'est pas composé, mais simple, il ne peut de dissoudre et il est lui-même la vie de ceux qui participent à lui" (V 13,3).
Commenter  J’apprécie          61
Danieljean   03 mars 2018
La vocation spirituelle de l'homme de Michel Fromaget
Je voudrais souligner à la mine d'or ce qui suit: tous les témoignages d'expérience spirituelle montrent qu'il s'agit d'une expérience d'Être. Autrement dit, d'une rencontre avec une présence intérieure en qui nous pressentons, souvent de manière décisive, la personne que nous ne sommes pas encore, (mais que nous sommes appelés à être) et en qui réside le sens, l'unique sens, tout à la fois de la vie, de toute vie et de toute notre vie. Que cela change-t-il de placer cet être au centre de sa vie et donc de l'écouter dorénavant en priorité? Mais c'est simple : TOUT. Tout dans notre rapport à nous-même et à autrui, aux animaux et à la nature, au bien et au mal, à la transcendance et à Dieu. Tout dans notre rapport à la vie et à la mort, dans le rapport à notre vie et à notre mort. Cette transformation est celle que le langage de l'esprit appelle du joli nom de métanoïa.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
3550 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..