AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.02 /5 (sur 1337 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Château de Montaigne, Dordogne , le 28/02/1533
Mort(e) à : Bordeaux , le 13/09/1592
Biographie :

Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, ou plus simplement Michel de Montaigne, est un écrivain, philosophe, moraliste et homme politique français de la Renaissance.

Son père, héritier d’une famille enrichie par le négoce, est le premier à abandonner sa profession pour vivre en gentilhomme.

Élevé en nourrice dans le petit village voisin de Papassus, le jeune Michel Eyquem reçoit à son retour au château familial une éducation peu ordinaire. Scolarisé au collège de Guyenne à Bordeaux, il y brille rapidement par son aisance à pratiquer la discussion et la joute rhétorique, et par son goût pour le théâtre.

Après des études de droit, il débute sa carrière en 1554 en tant que conseiller à la Cour des Aides de Périgueux, puis au Parlement de Bordeaux où il siège durant presque 15 ans.

La mort de son père en 1568, le laisse à la tête d’une grosse fortune et du domaine de Montaigne. Il consacre alors la plupart de son temps à la méditation et à la lecture des quelques mille ouvrages rassemblés dans sa librairie, aménagée au dernier étage de cette tour qui devient son repaire.

Il commence également à coucher par écrit le fruit de ses réflexions, ses "Essais" dont il publie le premier recueil en deux tomes en 1580. Intemporel !

Afin de soigner sa gravelle, maladie héréditaire, dont il souffre depuis quelques années, Montaigne décide de tenter les cures thermales dans les villes d’eaux réputées à travers l’Europe. Il rapporte son périple dans son "Journal de voyage", dont le manuscrit, conservé pendant presque 200 ans au château à l’insu de tous, sera publié lors de sa découverte en 1774.

Le 7 septembre 1581, une lettre de France l’informe de son élection à la mairie de Bordeaux. Ses charges politiques ne l’empêchent pas d’écrire : A la fin de son second mandat, en 1585, il se remet à la tâche et prépare une nouvelle édition des Essais qu’il publie à Paris en 1588, additionnée d’un troisième tome.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel de Montaigne   (89)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (110) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Anne Beyaert-Geslin est professeur de sémiotique (Sciences de l'information et de la communication) à l'université Bordeaux Montaigne. Elle est présidente de l'Association française de sémiotique (AFS) et vice-présidente de l'Association internationale de sémiotique visuelle (AISV). Qualifiée en 7è, 71è et 18è sections du Conseil national des universités, elle a dirigé le CeReS (EA 3638-Centre de recherches sémiotiques) à l'université de Limoges et le laboratoire MICA (EA4426-Médiations, information, communication, arts) à l'université Bordeaux Montaigne. Elle est actuellement responsable de l'axe IDEM (Images, design, espaces, médiations) du laboratoire MICA et responsable du Master Sémiologie et communication : Transitions des mondes. Elle a coordonné 22 dossiers et ouvrages collectifs, publié 160 articles et chapitres ainsi que 5 ouvrages : L'image préoccupée, Hermès-Lavoisier, 2009 ; Sémiotique du design, PUF, 2012 (Semiotica del design, ETS, 2017) ; Sémiotique des objets. La matière du temps, Presses de l'université de Liège, 2015 ; Sémiotique du portrait. de Dibutade au selfie, de Boeck, 2017 ; L'Invention de l'Autre. le Juif, le Noir, le paysan, l'Alien, Garnier, 2021. Conférence : Comment construire une représentation des insectes ? 1er juillet 2022, 11h30 - 12h15 — Amphi 24 La représentation des insectes pose dès l'abord un problème, lié à leur format : ils comptent parmi les plus petits de tous les animaux. A cette difficulté s'ajoute le fait qu'ils ne se déplacent pas comme nous, mais rampent, grimpent ou volent. Tout ce que nous ne savons pas faire. S'ils n'ont pas ignoré les insectes, les arts plastiques les ont toujours saisis alors qu'ils entrent en relation avec notre monde humain, à notre hauteur. Ils symbolisent alors nos valeurs. La communication se concentrera sur quelques insectes mis en vedette par l'art occidental, la mouche et le papillon, pour reconstituer la stratégie qui assure leur représentation et, à travers les équivalences symboliques ainsi offertes, restitue nos systèmes de valeurs.
+ Lire la suite
Podcasts (36) Voir tous


Citations et extraits (961) Voir plus Ajouter une citation
Michel de Montaigne
wiggybis   13 avril 2013
Michel de Montaigne
Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !
Commenter  J’apprécie          1981
Michel de Montaigne
LaForceduTemps   09 septembre 2014
Michel de Montaigne
Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs.
Commenter  J’apprécie          1400
Michel de Montaigne
fredho   03 octobre 2013
Michel de Montaigne
Ce n'est pas la mort que je crains, c'est de mourir.
Commenter  J’apprécie          1371
Michel de Montaigne
Piatka   23 septembre 2013
Michel de Montaigne
J’aime mieux forger mon âme que la meubler.
Commenter  J’apprécie          1153
Michel de Montaigne
fredho   10 octobre 2013
Michel de Montaigne
Rien n’imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l’oublier.
Commenter  J’apprécie          1090
Michel de Montaigne
Piatka   27 mai 2013
Michel de Montaigne
Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu'à soi-même.
Commenter  J’apprécie          1050
Michel de Montaigne
ladyoga   05 juin 2013
Michel de Montaigne
- Je n'ai rien fait d'aujourd'hui.

- Quoi? N'avez-vous pas vécu? C'est non seulement la fondamentale, mais la plus illustre de vos occupations.
Commenter  J’apprécie          1014
Michel de Montaigne
fredho   14 mai 2013
Michel de Montaigne
La vraie liberté est de pouvoir toute chose sur soi.
Commenter  J’apprécie          1010
Lorraine47   27 mars 2013
Essais - Flammarion : Livre 1 de Michel de Montaigne
En l'amitié de quoi je parle, elles se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel, qu'elles effacent, et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne peut s'exprimer, qu'en répondant:

Parce que c'était lui, parce que c'était moi.
Commenter  J’apprécie          960
Michel de Montaigne
Piatka   20 septembre 2013
Michel de Montaigne
La parole est moitié à celuy qui parle, moitié à celuy qui l’escoute.
Commenter  J’apprécie          955

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
4409 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur