AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.88 /5 (sur 1957 notes)

Nationalité : Sénégal
Né(e) à : Dakar , le 20/06/1990
Biographie :

Mohamed Mbougar Sarr est un romancier sénégalais d'expression française.

Il intègre le lycée du Prytanée militaire de Saint-Louis au Sénégal en 2002. Il obtient le titre de Meilleur élève des classes de Terminale au Concours général de 2009.
Arrivé en France et après des études en classes préparatoires littéraires au lycée Pierre-d'Ailly de Compiègne, il poursuit son cursus à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales (EHESS). Il y effectue un master, formation Arts et langages et travaille également sur Léopold Sédar Senghor.

Il devient lauréat du prix Stéphane Hessel pour sa nouvelle "La cale" (2014), est ensuite récompensé du Prix Ahmadou Kourouma au Salon du livre de Genève et du Grand Prix du Roman métis (Éditions Présence africaine, 2015) pour son premier roman "Terre ceinte" puis est élevé au rang de Chevalier de l’Ordre national du Mérite par le Président de la République du Sénégal.

Son second roman "Silence du chœur" (Éditions Présence africaine - 2017) est lui récompensé du Prix littérature monde au Festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo.

C'est en 2018 que paraît aux Éditions Philippe Rey son dernier roman "De purs hommes".

Il tient par ailleurs un blog : chosesrevues.over-blog.com, espace de travail sur l’écriture, le style et la langue, et où il publie des textes de natures très différentes.

En 2021, il reçoit le Prix Goncourt pour son roman "La plus secrète mémoire des hommes".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Mohamed Mbougar Sarr   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ces derniers temps, sont parus deux textes écrits par des auteurs martiniquais du XXe siècle, qu'il est urgent de redécouvrir. Un homme pareil aux autres est l'oeuvre de René Maran (1887-1960), dont on se souvient peut-être qu'il fut le premier écrivain noir français à recevoir le Prix Goncourt en 1921, mais moins qu'il est l'auteur d'une oeuvre riche et inclassable, composée de romans, de récits, de biographies et de poésie. La réédition de ce livre par les éditions marseillaises du Typhon s'inscrit dans le désir de faire découvrir un grand texte qui nous confronte aux ravages de la colonisation et à une forme de racisme introjecté, où la haine de l'autre vire à la haine de soi. On y suit Jean Veneuse, un administrateur colonial en partance pour le Tchad, inlassablement assigné à sa couleur de peau, qui s'autodétruit jusqu'à briser son amour avec une Blanche. C'est un autre Prix Goncourt, Mohamed Mbougar Sarr, auteur de la préface de ce livre, qui vient en parler, abordant plus largement la question de l'écriture et du roman pour dire la violence raciale. Lettres à une Noire a été publié pour la première fois en 1978. Écrit par Françoise Ega (1920-1976), ouvrière, militante et mère de famille établie à Marseille au milieu des années 1950, ce livre relève autant du récit intime que de la littérature de combat. À cette époque, des centaines de jeunes filles venues des Antilles débarquaient à Marseille pour devenir les domestiques de familles bourgeoises françaises. Bouleversée par l'indignité de leur statut, Françoise Ega se fait employer à son tour comme « bonne à tout faire » pour mieux dénoncer des conditions de travail proches de l'esclavage et décide de consigner cette expérience dans un journal. C'est l'historienne Audrey Célestine, spécialiste des populations noires en France et autrice d'un essai passionnant où il est question de Françoise Ega, qui vient présenter ce classique du féminisme noir et dialoguer avec Mohamed Mbougar Sarr. Sur scène, la comédienne Constance Dollé donne voix aux textes de Françoise Ega et de René Maran. __ Une rencontre avec  Audrey Célestine (https://ohlesbeauxjours.fr/programme/les-invites/audrey-celestine/) et Mohamed Mbougar Sarr (https://ohlesbeauxjours.fr/programme/les-invites/mohamed-mbougar-sarr/) animée par Olivia Gesbert (France Culture), ponctuée de lectures par Constance Dollé (https://ohlesbeauxjours.fr/programme/les-invites/constance-dolle/) et enregistrée en public au Mucem à Marseille, en mai 2022 lors de la 6e édition du festival Oh les beaux jours ! (https://ohlesbeauxjours.fr/). __ À lire Audrey Célestine, Des vies de combat. Femmes, noires et libres, L'Iconoclaste, 2020. Françoise EgaLettres à une Noire, Lux, 2021. René MaranUn homme pareil aux autres, Les Éditions du Typhon, 2021 (préface de Mohamed Mbougarr Sarr). Mohamed Mbougar SarrLa Plus Secrète Mémoire des hommes, Philippe Rey/Jimsaan, 2021 (Prix Goncourt 2021). __ Montage : Clément Lemariey Voix : Nicolas Lafitte Musique : The Unreal Story of Lou Reed by Fred Nevché & French 79 Un podcast produit par Des livres comme des idées (http://deslivrescommedesidees.com/). __ La 7e édition du festival Oh les beaux jours ! (https://ohlesbeauxjours.fr/) aura lieu à Marseille du 24 au 29 mai 2023.

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (852) Voir plus Ajouter une citation
Mohamed  Mbougar Sarr
Jean-Daniel   15 novembre 2021
Mohamed Mbougar Sarr
Rien n'attriste un homme comme ses souvenirs, même quand ils sont heureux.
Commenter  J’apprécie          767
migdal   03 novembre 2021
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
- Voilà ton erreur. Voilà l'erreur de tous les types comme toi. Vous croyez que la littérature corrige la vie. Ou la complète. Ou la remplace. C'est faux. Les écrivains, et j'en ai connu beaucoup, ont toujours été parmi les plus médiocres amants qu’il m'ait été donné de rencontrer. Tu sais pourquoi ? Quand ils font l’amour, ils pensent déjà à la scène que cette expérience deviendra. Chacune de leurs caresses est gâchée par ce que leur imagination en fait ou en fera, chacun de leurs coups de reins, affaibli par une phrase. Lorsque je leur parle pendant l'amour, J'entends presque leurs « murmura-t-elle ».
Commenter  J’apprécie          590
Fandol   12 janvier 2022
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
Le passé a du temps ; il attend toujours avec patience au carrefour de l’avenir ; et c’est là qu’il ouvre à l’homme qui pensait s’en être évadé sa vraie prison à cinq cellules : l’immortalité des disparus, la permanence de l’oublié, le destin d’être coupable, la compagnie de la solitude, la malédiction salutaire de l’amour.

(page 451)
Commenter  J’apprécie          520
migdal   06 novembre 2021
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
Alors qu'il en arrivait à sa conclusion, Chérif coupa le son du téléviseur. Pendant quelques minutes, nous regardâmes le président parler sur l'écran, sans entendre ses mots. Ses lèvres s'ouvraient et se refermaient sur le silence. Il mastiquait le vide avec force.



- C'est exactement ce que vit le pays, constata Chérif. Nos dirigeants nous parlent de derrière un écran, une vitre qu aucun son ne traverse. Personne ne les entend. Ça ne changerait rien si on les entendait. On n'en a plus besoin pour savoir qu'ils ne disent pas la vérité. Le monde derrière la vitre est un aquarium. Nos dirigeants, par conséquent, ne sont pas des hommes mais des poissons : des mérous, des cabillauds, des silures, des espadons, des brochets, des morues, des soles et des poissons-clowns. Et beaucoup de requins, bien sûr. Mais le pire, quand on regarde leurs visages de poissons, c'est qu'ils semblent nous dire : à notre place, vous ne feriez pas mieux. Vous décevriez comme nous décevons.
Commenter  J’apprécie          495
HordeDuContrevent   13 mars 2022
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
La vie n'est rien d'autre que le trait d'union du mot peut-être. Je tente de marcher sur ce mince tiret. Tant pis s'il cède sous mon poids : je verrai alors ce qui vit ou est crevé en dessous.
Commenter  J’apprécie          4910
Bookycooky   26 juin 2018
De purs hommes de Mohamed Mbougar Sarr
Mon noble père croyait encore au fair-play et à l’amitié devant le pouvoir.

p.41
Commenter  J’apprécie          490
Cancie   19 janvier 2022
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
Le hasard n’est qu’un destin qu’on ignore, un destin écrit à l’encre invisible.
Commenter  J’apprécie          481
migdal   04 novembre 2021
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
(…) au fond de lui, même si les apparences suggèrent toujours l’inverse, même si c'est vers l'inconnu que le porte le mouvement de son existence, aucun homme ne pense au futur.



Notre préoccupation profonde concerne le passé; et tout en allant vers l'avenir, vers ce qu'on devient, c'est du passé, du mystère de ce qu’on fut, qu’on se soucie. Cela n’a rien à voir avec une nostalgie funèbre. C'est simplement qu'entre ces deux questions qui cachent une angoisse de la même nature: que vais-je faire ? et quai je fait ? c'est cette dernière qui est la plus grave: elle ferme toute possibilité d'une correction, d'une nouvelle chance.



Dans quai-je fait ? sonne aussi le glas du c’est fait pour l'étemité. Cest la question de l’honnête homme qui commet un crime dans un accès de fureur, et qui, après l'acte, redevenu lucide, se tient la tête : quai-je fait ? Cet homme sait ce qu'il a fait. Mais son angoisse, son horreur viennent surtout de ce qu'il sait aussi qu’il ne peut défaire, réparer ce au'il a fait.



C'est parce qu il lui donne la conscience tragique de l’indéfectible, de l’irréparable, que le passé est ce qui inquiète le plus l'homme. La peur de demain porte toujours, même infime, même quand on sait qu'il peut être déçu et le sera probablement, l’espoir des possibles, du faisable, de l'ouvert, du miracle.



Celle du passé ne porte rien que le poids de sa propre inquiétude. Et même le remords ou les repentirs ne suffisent pas à modifier le caractère irrévocable du passé; bien au contraire : ils le confirment même dans son éternité. On ne regrette pas seulement ce qui a été ; on regrette aussi et surtout ce qui sera à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443
Cancie   13 décembre 2021
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
Les écrivains, et j’en ai connu beaucoup, ont toujours été parmi les plus médiocres amants qu’il m’ait été donné de rencontrer. Tu sais pourquoi ? Quand ils font l’amour, ils pensent déjà à la scène que cette expérience deviendra. Chacune de leurs caresses est gâchée par ce que leur imagination en fait ou en fera, chacun de leurs coups de reins, affaibli par une phrase.
Commenter  J’apprécie          436
HordeDuContrevent   15 mars 2022
La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr
A la sortie de l'enfance, sa beauté avait éclaté comme une sédition de soleil après une dictature millénaire de nuit.
Commenter  J’apprécie          439

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Mohamed Mbougar Sarr Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Qui suis-je ?

Je suis l’auteure de plusieurs romans dont une saga comprenant ..... tomes.

3
4
5

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : Amitié féminineCréer un quiz sur cet auteur