AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.41 /5 (sur 54 notes)

Nationalité : Espagne
Biographie :

Originaire d’Oviedo, Natalio Grueso a travaillé dans la gestion culturelle, notamment en tant qu'administrateur des théâtres municipaux de Madrid. Il a décidé de se consacrer pleinement à l'écriture après la parution de La Soledad, son premier roman, qui a été traduit dans cinq pays.

Source : éditeur
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
Daniella13   28 août 2016
La soledad de Natalio Grueso
Tes lèvres sont le journal sur lequel j'écris mes instants de bonheur
Commenter  J’apprécie          838
ninosairosse   31 janvier 2017
La soledad de Natalio Grueso
Elle aimait retenir sa respiration et, couchée un long moment, percevoir la chaleur et l'odeur des cristaux de bain. Car Keiko avait appris que le bonheur et le plaisir, c'est aussi simple que de passer du froid à la chaleur, la chaleur d'un foyer, d'une couverture ou de celui qui t'emmitoufle le coeur.



p20
Commenter  J’apprécie          490
ninosairosse   02 février 2017
La soledad de Natalio Grueso
Son père avait encore en mémoire l'amende qu'il avait dû payer pour l'absence de roue de secours dans sa voiture. Pourquoi diable l'Etat s'intéressait-il au fait qu'il n'eût pas de roue de secours dans son coffre, car en fin de compte, s'il avait crevé, il aurait été le seul lésé : c'était lui qui aurait dû appeler une dépanneuse, la régler, et s'acheter une autre roue. Pour qui donc l'Etat se prenait-il ? Lui mettre une amende dont le montant était équivalent à ce qu'il gagnerait ce jour-là en travaillant honnêtement, et pour une raison pareille ? Comment quelqu'un pouvait-il affronter une dure journée de labeur en sachant que tout ce qu'il allait gagner servirait à payer cette amende absurde ?



p89
Commenter  J’apprécie          470
ninosairosse   10 février 2017
La soledad de Natalio Grueso
Nous jouons tous avec les sentiments des autres quand ça nous intéresse, quand nous pouvons en tirer profit. La seule règle, c'est le putain d'égoïsme, petit Français de merde, le plaisir, le pouvoir, l'argent, c'est ce qui compte dans ce foutu monde.



p118
Commenter  J’apprécie          480
ninosairosse   11 février 2017
La soledad de Natalio Grueso
La journée avait été triste, grise, comme si elle s'était trompée de saison et qu'elle était descendue de son train en été alors que sa destination était l'automne.



p201
Commenter  J’apprécie          480
ninosairosse   01 février 2017
La soledad de Natalio Grueso
L'infirmière croit voir une larme couler de ses yeux. Cette allergie va me faire la peau, se justifie la star de la radio, mais l'infirmière sait bien que ce n'est pas le printemps qui est en cause, mais les souvenirs.



p54
Commenter  J’apprécie          451
ninosairosse   01 février 2017
La soledad de Natalio Grueso
En plus , avec l'impôt sur les mots, il parlait de moins en moins aux siens, et comme pris dans une sorte de spirale, à force de moins se parler , ils avaient chaque fois moins de choses à se dire.

Il se servit un soda, et y ajouta pour une fois une petite goutte de gin. Dis donc, pensa sa femme, aujourd'hui, c'est vraiment un jour important. Depuis la cuisine où, vêtue de son tablier, elle préparait des patates sautées, elle lança à son mari un regard d'une extrême douceur.



p85
Commenter  J’apprécie          380
cicou45   28 août 2016
La soledad de Natalio Grueso
"Ce qui rend les êtres humains profondément malheureux, c'est la capacité absurde qu'ils ont à anticiper leurs souffrances ; nous nous inquiétons de notre avenir alors que nous ne sommes même pas sûrs qu'il nous reste quelques heures à vivre [...]."
Commenter  J’apprécie          320
Stelphique   03 septembre 2016
La soledad de Natalio Grueso
Ne prends pas ça trop au sérieux , mais c'est comme si aujourd'hui je n'avais pas envie de vivre.
Commenter  J’apprécie          273
jeunejane   27 août 2016
La soledad de Natalio Grueso
Les quatre nonagénaires rigolent et se rappellent de vieilles histoires. Ricardo leur a apporté une bouffée d'air frais, enfin quelqu'un qui leur rend visite. Tu sais, fils ?

lui dit l'un d'eux, nous sommes parqués ici comme des voitures dans une casse ! Avec tout ce qu'on a fait pour vous, les jeunes ! Ça devrait être interdit !
Commenter  J’apprécie          240

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Espagnol ou Latino ?

Miguel de Cervantes (1547-1616) était...

espagnol
latino-américain

15 questions
58 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature hispaniqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..