AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.95/5 (sur 107 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1963
Biographie :

Nicolas Grondin, 47 ans, a été successivement libraire, représentant en librairie, éditeur et correcteur... Il était inéluctable qu'il vienne à l'écriture. " L'énigme de la Diane ", est son premier roman d'aventure.

Source : Amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicolas Grondin   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
Il doit y avoir un tome 3 foutre dieu ! Allez-vous enfin publier failli gratteur de papier ????
Commenter  J’apprécie          550
La puissance des caronades se lisait encore dans les bois hachés des lisses, des batayoles et des bas de mât. Cela semblait ne jamais devoir finir, et je me contraignais à ne pas regarder pour ce qu’ils étaient les esquilles d’os et les morceaux de chair indistincts que déplaçaient mes fils de carets.
Commenter  J’apprécie          270
Ainsi donc, j’allais connaître mon premier combat naval. Je n’avais pas peur et, pour tout dire, j’en étais même curieux, fort de cette naïve intuition d’invulnérabilité dont la jeunesse pare son ignorance.
Commenter  J’apprécie          270
Sa peu farouche moitié était si ambitieuse, si attentive aux pas qu’elle faisait à Versailles et aux Tuileries, si regardante à qui elle ouvrait le compas, que son éventail était plus dangereux que les mortiers des chebeks maures qu’il avait combattus de la dunette du Galopin.
Commenter  J’apprécie          260
Où je découvre que le combat n’est pas honneur mais précipitation apeurée, alors même qu’il révèle la détermination des forts et la lâcheté des faibles.
Commenter  J’apprécie          250
Les bois de la frégate craquaient encore de se mettre à leur aise, et chaque grincement me faisait sursauter, certain que le mince rempart de chêne entre les abysses et moi allait céder sous les coups de bélier des lames grises.
Commenter  J’apprécie          240
Ce fléau que la bêtise... Que l'on ne su point était chose pardonnable, personne n'était omniscient, l'apprentissage pouvait y pourvoir. Que l'on ne pût point était humain, chaque homme avait ses limites, l'expérience pouvait atténuer les inaptitudes. Mais que l'on ne possédât pas le simple bon sens d'avouer ses incompétences et de tâcher d'y pourvoir était insupportable.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Nicolas Grondin (137)Voir plus

Quiz Voir plus

Contes

Le "Conte de Sinouhé" est l'une des plus anciennes œuvres littéraires jamais retrouvée. C'était dans quel pays ?

La Perse
L’Egypte
L’Inde
L’Arabie

10 questions
56 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}