AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.59 /5 (sur 74 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1940
Biographie :

Philosophe et psychothérapeute, Paule Salomon enseigne le développement personnel et propose une voie du cœur, un art de l'être et un art d'aimer, enracinés dans la sagesse du corps.

Dans les années 70, professeur de philosophie, elle collabore avec Nicolas Devil et André Bercoff au fameux "Tout, Le livre des possibilités" (1975), vite épuisé, qui est resté le livre symbole d'une époque.

Éprise de liberté, Paule Salomon quitte l'enseignement, voyage, s'engage dans l'exploration, la mise en pratique d'une vie plus ouverte. Elle séjournera dix ans en Polynésie française. C'est là qu'elle mettra en œuvre La femme solaire et qu'elle commencera à enseigner en privé une philosophie qui n'a plus rien d'universitaire.

De retour en France, elle publie, en 1992, "La femme solaire", ouvrage qui se vend toujours depuis.

En 1994, paraît "La sainte folie du couple", livre de référence sur la psychologie et la symbolique du couple. En 1997, avec "La brûlante lumière de l'amour", se termine la trilogie de Paule Salomon sur "l'art d'aimer", qui est la base de son enseignement.

Paule Salomon donne des conférences et anime des séminaires sur ce thème. Au fil du temps, elle écrit régulièrement des articles de presse et répond à des interviews, mises en ligne sur son site officiel.

son site : http://www.paulesalomon.org/joomla/
+ Voir plus
Source : http://www.paulesalomon.org/
Ajouter des informations
Bibliographie de Paule Salomon   (14)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Babouchkka   30 novembre 2013
La femme solaire de Paule Salomon
Deux êtres aveugles sur leur vérité intérieure cherchent au cours d'une vie à percer un peu de ce mystère, marchant l'un vers l'autre et se demandant mutuellement un peu de lumière.
Commenter  J’apprécie          100
magenest   03 janvier 2014
La sainte folie du couple de Paule Salomon
Un homme et une femme se regardent face à face avec de la joie, de la tendresse, de l’amitié, du rire, de la complicité, et un parfum mystérieux, volatil, qu’on appelle l’amour. Ils communiquent au niveau du sexe, du cœur et parfois de l’esprit. Ils ont conscience que cette réussite relationnelle est leur œuvre au moins à cinquante pour cent et ils laissent un certain pourcentage à la magie des circonstances qui les a réunis et maintenus ensemble.



Ces deux êtres regardent aussi dans la même direction, ce qui signifie qu’ils partagent un idéal, une vision, une conception de l’existence et de son sens et chacun représente pour l’autre un peu de cet idéal. Ils n’ont pas nécessairement la même passion, la même activité mais ils s’intéressent à ce que fait l’autre, ils se soutiennent et s’enrichissent mutuellement de ce qu’ils sont, de ce qu’ils font. Ils se donnent du pouvoir l’un à l’autre sans craindre que ce pouvoir et cette indépendance les éloignent l’un de l’autre.

Commenter  J’apprécie          80
magenest   03 janvier 2014
La sainte folie du couple de Paule Salomon
Je nais seul, je meurs seul et d’une autre manière, je ne fais qu’un avec tout ce qui vit. Au fur et à mesure que se développe cette conscience de ne pas être identifié seulement à mon corps et de participer à toutes les formes de la vie, je comprends aussi l’existence d’une troisième voie, ni extérieure ni intérieure, qui me donne accès à l’amour universel : je suis amour.
Commenter  J’apprécie          80
magenest   03 janvier 2014
La sainte folie du couple de Paule Salomon
Beaucoup d’êtres ne deviennent jamais adultes car au fond d’eux-mêmes ils cherchent à faire plaisir, à obéir, à être approuvés. Les attitudes extérieures peuvent être redondantes mais l’« obéissance à » ou la « révolte contre » sont des signes que la personne est restée fondamentalement une fille ou un fils.
Commenter  J’apprécie          80
Danieljean   27 janvier 2016
Bienheureuse infidélité de Paule Salomon
Dans l'acte sexuel, l'homme manifeste sa puissance et, au moment de l'éjaculation, entre dans sa vulnérabilité. La femme, qui était d'abord dans sa vulnérabilité, entre alors dans sa puissance et reçoit la vulnérabilité de l'homme. Cette inversion des pôles est sans cesse en action entre l'homme et la femme et se trouve à la base de leur harmonie. Chacun se développe en allant chercher chez l’autre les racines d'un comportement. C'est l'alternance solaire-lunaire.

L'orgasme est un des endroits charnières où l'énergie bascule chez l'un et chez l'autre. De la puissance extérieure à la vulnérabilité intérieure chez l'homme. De la vulnérabilité extérieure chez la femme à la puissance intérieure.
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   27 janvier 2016
LES HOMMES SE TRANSFORMENT. L'homme lunaire de Paule Salomon
Une femme entière, une femme reliée soulève un homme et lui permet de rejoindre en lui ce qu'on pourrait appeler le divin. Tel est bien le rôle de la shakti orientale : donner accès, révéler le délice de l'existence. L'homme alors place le féminin volontairement au-dessus de lui-même pour qu'elle soit le canal de son inspiration. Dans un mouvement d'intériorisation il permet à son propre visage féminin intérieur de guider son masculin et, dans sa vie, il fera bientôt passer les valeurs d'humanité avant les valeurs de consommation et d'accumulation. Un va-et-vient entre l'extérieur et l'intérieur, entre la femme extérieure et la femme intérieure trace progressivement le sillon d'une nouvelle confiance en soi.

Plus les femmes avancent vers elles-mêmes, et plus les hommes les aiment. Plus ils les regardent, et plus ils se laissent en quelque sorte pénétrer par elles. Le processus s'inverse dans le domaine psychique. C'est le féminin de l'existence qui féconde les hommes et les transforme. La belle histoire, la plus belle histoire du monde se joue dans ces fécondations réciproques. Rien n'importe plus à un homme que de se laisser toucher de l'intérieur, de sentir son âme palpiter. La poésie des femmes, dans leurs gestes, leurs raffinements, leur comportement, leur écriture, redonne à l'homme le sens de l'origine et de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tatooa   29 mai 2013
La femme solaire de Paule Salomon
Le couple androgyne cherche dans la sexualité des accords intimes et subtils qui s'inscrivent dans la durée. Il explore toutes les composantes de la bipolarité et joue alternativement de l'activité et de la passivité.

La réussite d'un tel couple demande d'investir beaucoup d'énergie dans la relation, de la considérer comme une oeuvre à part entière, d'y apporter de l'attention, de l'imagination, de la créativité au quotidien.
Commenter  J’apprécie          51
Livretoi   04 décembre 2020
Le couple intérieur de Paule Salomon
Ouverture :

L’horizon collectif reste embourbé dans la course du faire, du consommer, du gain, de l’exploitation. Il faut avancer encore et toujours assurer, faire toujours plus vite, plus compétent, plus performant. C’est une prise de conscience importante que de mesurer que, dans sa vie, les valeurs de conquête, ou tout simplement de ce que l’on croit être la survie, mènent la danse, terrorisent le féminin qui voudrait s’abandonner au plaisir de l’instant, à la volupté d’exister, à l’extase de vivre. Le retournement spirituel d’une vie commence lorsque ce temps consacré au bien-être devient majoritaire dans une journée.



Edgar MORIN

Je suis très sensible à l’extase. L’extase a pour moi deux sources. La première est la contemplation. Et la seconde vient de la source érotique. Dans l’amour, les deux se rejoignent. L’union de la contemplation et de l’éros constitue une extase que seul l’être féminin me procure. C’est en cela que réside ma fascination.



Annick DE SOUZENELLE

Aujourd’hui, on ne veut plus obéir à une loi, mais en comprendre le sens. Je pense que les divorces font partie de ces conflits auxquels on croit donner une solution en les contournant. Si deux êtres qui se séparent ne se remettent pas totalement en question, ils risquent de reproduire la même situation par la suite. S’ils se remettent question, ils peuvent parfois reconstruire une relation à un autre niveau de l’amour. Ce n’est plus la folle magie du premier jour, mais c’est beaucoup plus profond.



Richard MOSS

Quand le mâle et la femelle s’unissent, quand l’ovule et le sperme se rencontrent, il y a conception. Quelque chose naît. Quand le masculin et le féminin oeuvrent ensemble en parfaite harmonie, quelque chose naît également. Si ce qui naît est, par exemple, un mouvement dans une danse, un poème ou une perception de l’univers, l’instant de cette naissance est mystérieux.



Alors que les hommes objectivent la femme extérieure (objet romantique, visuel, physique, gratifiant, plaisant ou déplaisant), les femmes objectivent l’homme intérieur (objets psychologiques et émotionnels : « jamais à la hauteur, jamais assez sensible ou assez forts).



S’il est indéniable que les femmes sont plus douées que les hommes pour la verbalisation des sentiments, cela n’est pas toujours la garantie d’une réelle sensibilité.

Plus nous descendons dans les profondeurs de l’être, plus l’intelligence de la vie exige une intégration de tous les aspects de nous-mêmes. Walt Whitman a dit : « Toute exagération aura une revanche. »



Jacques VIGNE

La femme semble en un sens avoir plus de dons pour le spirituel à cause de deux facteurs : le fait de porter l’enfant et la vie favorise l’orientation vers l’intérieur, et le fait d’être globalement moins engagée à plein temps dans les luttes sociales et professionnelles – avec le durcissement de l’ego que celles-ci entraînent le plus souvent – favorise une plus grande sensibilité dans la vie spirituelle.



L’éternel féminin qui attire l’homme vers le haut, l’éternel masculin qui attire la femme vers le haut, n’est pas une illusion. L’illusion vient seulement lorsqu’on veut réduire cet éternel à une personne avec l’arrière-pensée de pouvoir le posséder complètement – et qui dit illusion dit automatiquement désillusion. La déception, l’usure de ce qu’on identifiait à la vie est plutôt un instinct de vie déçu parce qu’il s’est trompé d’objet.



Paule SALOMON (auteur de La Femme solaire et la Sainte Folie du couple)

Sur un plan énergétique, la femme est par son corps une urne de vie. Elle peut abriter une nouvelle vie et lui donner naissance. Son sexe est à l’intérieur de son corps. A tout instant il lui parle comme une chaude présence, il l’invite à une célébration intime. Quand elle accepte cette stimulation érotique toute particulière, la femme est perpétuellement reconduite à l’état d’éveil. Dans son essence, la femme a un accès direct à l’extase, au présent de l’instant, à la réceptivité créatrice de grâce.



L’orgasme sexuel, dans certaines conditions, peut devenir une extase, non plus seulement localisée au sexe mais amenée vers le cerveau, et le vécu permet une sortie du temps, comme si le présent s’étirait indéfiniment. Il y a toujours un moment où le temps vous rattrape, mais cette incursion plus ou moins brève dans l’éternité apporte à l’être une force intérieure où il s’inscrit. C’est ainsi que nous avançons de point d’entrée en point de sortie.



Notre monde hérite de la coupure entre le sexe et le cœur, entre le sexe et la tête. Très peu ressentent la sexualité comme sacrée. Le désir est souvent vécu comme un parent pauvre. Le sentiment d’amour est très valorisé mais souvent volatil, vite rattrapé par la peur de se perdre dans l’autre.

L’amour est partout et pourtant il est rare. Notre monde, qui tourne sans fin dans la fournaise du profit et de l’avidité de tout, cherche aussi comment vivre Eros, Agapé et le divin, comment faire la jonction sexe-cœur-tête.

Spirituellement, la femme ensemence l’homme après l’avoir labouré de ses exigences, qui lui restent incompréhensibles, jusqu’à ce qu’elle décide parfois de le quitter. Certains hommes ne commencent le voyage du sens qu’après une rupture. Toutes nos rencontres intensément amicales, passionnément amoureuses nous conduisent vers nous-mêmes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
magenest   18 janvier 2013
Bienheureuse infidélité de Paule Salomon
Le désir est le suc de la vie, une sève de printemps, l'essence d'une spiritualité tantrique.
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   27 janvier 2016
Bienheureuse infidélité de Paule Salomon
Y a-t-il une femme qui acceptera de me donner la main sur cette terre et à m'aider à faire mon parcours de complémentarité ? Sans elle, je suis un arbre sec ; avec elle, je reverdis. Tant que l'homme tourne autour de la femme, fasciné par elle, il n'a pas encore fait son choix, il est prisonnier de la nécessité du fusionnel, il n'est que le fils de cette femme. Lorsqu’il se ceint de l'épée, qu'il vient à nouveau s' agenouiller devant elle, son acte prend un autre sens. C'est non plus un besoin primaire mais une reconnaissance, et donc aussi une naissance à lui-même.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Cherchez l'intrus

Cherchez l'intrus

On a marché sur la lune
Objectif lune
De la terre à la lune

20 questions
144 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur