AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.5/5 (sur 108 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Breslau , le 20/09/1941
Biographie :

Philipp Vandenberg, de son vrai nom Hans Dietrich Hartel , est un essayiste allemand dans les domaines de l'ésotérisme et de l'archéologie, ainsi qu'un auteur de romans historiques et de romans policiers.

Après la Seconde Guerre mondiale, Philipp Vandenberg passa une enfance malheureuse chez une nourrice et dans un orphelinat à Altötting. Il fréquenta le lycée du prince électeur Maximilian (Kurfürst-Maximilian-Gymnasium) à Burghausen. Il obtint son Abitur en 1963 et étudia ensuite l'histoire de l'art et la germanistique à l'université Louis-et-Maximilien de Munich. En 1965, il effectua un volontariat dans la presse. En 1968, il travailla comme rédacteur au journal munichois Abendzeitung. Il travailla de 1968 à 1974 pour le magazine Quick et de 1974 à 1976 pour le magazine Playboy à Munich. Depuis il est un écrivain indépendant sous le pseudonyme de Philipp Vandenberg.

La carrière de Vandenberg en tant qu'essayiste commença en 1973. Il prit une année sabbatique et effectua des recherches en Égypte sur la malédiction des pharaons. Il publia en 1973 le livre Der Fluch der Pharaonen sur la mort mystérieuse de 30 égyptologues. Ce livre devint un bestseller mondial et fit de Philipp Vandenberg un des écrivains allemands ayant le plus de succès. Parmi ses succès on trouve également l'essai historique Nofretete (1975) ainsi que le livre illustré Nofretete, Echnaton und ihre Zeit (1976). Puis en 1977, il publia une biographie du pharaon Ramsès II.

Dans les années 80, des livres comme Nero. Kaiser und Gott, Künstler und Narr en 1981 et Cäsar und Kleopatra en 1986 confirmèrent le succès de Vandenberg en tant qu'auteur d'essais historiques auxquels s'ajoutent aujourd'hui des romans historiques. Son premier roman Der Pompeianer parut en 1986. Les plus grands succès de Philipp Vandenberg eurent lieu dans le domaine des romans historiques avec Sixtinische Verschwörung en 1988 et Das Fünfte Evangelium en 1993.

Philipp Vandenberg a écrit une trentaine d'ouvrages; il a vendu en 2006 environ 21 millions d'exemplaires et ses livres ont été traduits dans 33 langues.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Philipp Vandenberg   (14)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le 27 mars dernier, Le Pape François bénissait un satellite chargé de porter sa Bonne Parole dans les étoiles : Spei Satelles, de son petit nom (Satellites de l'Espoir), décollait depuis la base californienne Vandenberg. le Vatican l'avait confirmé : la machine contiendrait un livre avec la bénédiction urbi et orbi du 27 mars 2020, déclamée en pleine pandémie Covid…  Retrouver l'article https://actualitte.com/article/112116/insolite/le-pape-francois-envoie-un-livre-dans-l-espace-avec-spacex


Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Il prépara une coupelle et prit dans les étagères une demi-douzaine de flacons et de fioles.
A l'aide d'un verre gradué qu'il tendait régulièrement à la lumière, il versa différentes quantités de liquides dans la coupelle.
Le mélange changea plusieurs fois de couleur ; de rouge, il vira au brun avant de devenir mystérieusement translucide.
L'occasion d'observer un alchimiste à l’œuvre se présentait rarement. Afra trépignait d'impatience et, dans sa fébrilité, elle se signa. Quand avait-elle fait un signe de croix pour la dernière fois ?
Rubaldus remarqua son geste de recueillement ou de dévotion mais ne s'interrompit pas. Il sourit dans son for intérieur.
- Faites encore un signe de croix si cela peut vous faire du bien. Pour moi, il n'est d'aucun secours. Ce qui se produit ici ne relève pas de la foi, mais de la science. Et la science est, comme chacun le sait, l'ennemie de la foi.
Commenter  J’apprécie          110
Afra n'avait jamais cru au diable qu'elle tenait pour une invention de l’Église destinée à intimider ses ouailles. L’Église usait de la peur comme d'un moyen de pression extrêmement efficace.
L'homme craignait le Dieu tout-puissant, le châtiment et la mort. La peur était omniprésente.
Commenter  J’apprécie          110
Vers midi, on apprit sur la place que le complice de Gero, l'homme ayant causé la mort du messager strasbourgeois, allait être pendu. Le crieur public avait déjà répandu, de rue en rue, la nouvelle qui suscitait un grand intérêt dans la population.
La dernière exécution remontant à six semaines , les citoyens avides de sensations s'impatientaient déjà. Ils n'étaient pourtant pas plus assoiffés de sang que d'autres, mais dans des temps comme celui-ci, le passage de vie à trépas d'un homme était un divertissement agréable et un spectacle méritant le détour.
Commenter  J’apprécie          90
Afra tira sur la chaîne qui fit retentir la cloche quelque part à l'intérieur des bâtiments. Elle attendit, indécise, sans savoir ce qui allait se passer.
Peu de temps après, elle entendit comme une porte claquer. La petite fenêtre s'ouvrit. A quoi devait-elle s'attendre ? Allait-elle voir surgir un frère barbu ou une vieille nonne squelettique ou un lansquenet armé ? Aucun des trois ne lui eut fait plus peur que ce qu'elle vit derrière la fenêtre entrouverte : un homoncule, la caricature d'un homme, un hydrocéphale au crâne chauve avec un œil sur le front, l'autre sur la joue et un nez se réduisant à un bourrelet de cartilages. En revanche, la bouche avec ses lèvres charnues avait quelque chose d'humain.
L'homoncule arborait un sourire contraint.
- Vous avez dû vous tromper d'adresse, grommela l'homoncule d'une voix grave. Il se pencha par la fenêtre pour voir s'il y avait quelqu'un d'autre avec elle.
Afra, effrayée, fit un pas en arrière.
- Où suis-je ? balbutia-t-elle en regardant la grosse bosse de l'homoncule. (...)
- Femme, voyez-vous cette porte ? Celui qui la franchit renonce à tout jamais au monde d'où il vient. Vous me comprenez ? Nous sommes tous des exclus ici : des infirmes, des grabataires, des hérétiques, ou des simples d'esprit - des hommes qui portent le discrédit sur la divine création. Regardez-moi. Quelqu'un comme moi a toutes les qualités requises pour remettre en cause le message de l'Ancien Testament. N'y est-t-il pas dit que Dieu a créé l'homme à son image ? En me voyant, vous avez une idée approximative de ce à quoi Dieu ressemble !
Commenter  J’apprécie          70
Il ne faut pas detruire les illusions de l'homme et surtout pas ces croyances qui ne sont qu'une fuite devant la realite,plus les temps sont durs et plus la foi est forte.Nous vivons dans une epoque difficile.cela explique aussi pourquoi les hommes veulent construire des cathedrales qui n'ont pas leurs pareilles dans l'histoire de l'humanite
Commenter  J’apprécie          40
« J’ai rempli un contrat pour da Mosto sans me soucier de personne ou de parti. J’a l’ai fait pour de l’argent et non pour ou contre des convictions. Tout simplement pour de l’argent, m’entendez vous ? Un cordonnier ne s’occupe pas de savoir à quel parti appartient son client avant de tirer le cuir sur la forme. Et le tisserand vend son lin à qui le paie. Est ce que le tailleur qui a confectionné votre pourpoint était du parti du Doge, du Pape de la Vierge ?
Vous n’avez pas tort, miroitier, mais vous oubliez quelque chose : L’écriture a le pouvoir de changer les hommes. Et c’est ce qui différencie votre métier de toutes les autres corporations. « P 271
Commenter  J’apprécie          30
Les différences de statut social se reflétaient dans les peines infligées comme dans la vie courante. La décapitation était considérée comme honorable tandis que le bûcher ou la pendaison relevaient du plus grand déshonneur.
Commenter  J’apprécie          40
L'eglise romaine se reduit a nos jours a une bande de paons,de fanfarons,de goinfres insatiables,et de satyres forniquant a qui mieux mieux,les uns les autres s'engraissant au detriment de la communaute
Commenter  J’apprécie          40
Vous savez, un parchemin ou un papyrus, ce n'est pas une momie, ce n'est pas une sculpture ou un masque d'or qui font battre le coeur des gens.
Commenter  J’apprécie          40
Après avoir lu les biographie sur trois des plus célèbres pharaons : Néfertiti, Toutankhamon, Ramsès II qui ont
j'ai voulu découvrir ce polar historique écrit par un spécialiste de l'Egypte ancienne. Et bien je n'ai pas été déçue. Il y a ici tout les ingrédients pour faire un très bon thriller d'espionnage doublé d'un polar historico-archéologique.
Mais alors "La malédiction d'Imhotep" de quoi ça cause :
Omar Moussa, un modeste petit "promeneur de touristes" tombe par hasard sur la piste du tombeau d'Imhotep, sépulture que tous les archéologues recherchent depuis des décennies. Mais il va aussi trouver sur son chemin des pilleurs de tombeaux, des nationalistes islamistes et des espions français, anglais et allemands !
Philipp Vandenberg a réussi ici a conjugué parfaitement faits historiques, et éléments de fiction pour nous proposé un roman historique érudit et haletant.
Une fort sympathique découverte que je recommande. Il n'est pas si courant de lire du thriller allemand
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Philipp Vandenberg (193)Voir plus

Quiz Voir plus

Qui Ment?

Où se passe l'histoire?

Baytown
Bayview
Berwyn
Paris

15 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Qui ment ? de Karen M. McManusCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..