AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.26 /5 (sur 152 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ambilly (Haute Savoie) , 1968
Biographie :

"Pierre Cendors est né, paraît-il, né Pierre Perrotton en 1968.
Il est à peu près aussi Savoyard qu'il est Irlandais.
Il est tout autant illustrateur qu'auteur.
Il vit quelquefois à Genève, quelquefois à Prague, quelquefois à Berlin, souvent dans un village de l'Oise.
Avec lui, allez savoir. "

Source : Site des éditions Finitudes

Source : Finitude
Ajouter des informations
Bibliographie de Pierre Cendors   (24)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait de l'intervention de Pierre Cendors au Café littéraire" de Bollène pour son roman "ENGELAND " (Editions Finitude) le 13 mai 2011.

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (117) Voir plus Ajouter une citation
Zakuro   11 août 2015
Archives du vent de Pierre Cendors
Du solitaire, j'avais ce profond mutisme du regard que l'on confond avec la force morale, et qui le devient, la patience métaphysique de l'arbre et une faiblesse pour les éléphants, les trains de nuit, des choses lentes et silencieuses, comme la voix de velours sombre d'Orson Welles ou, sous un clair de lune, une barque en bois à demi noyée parmi les roselières bruissantes d'un lough irlandais.
Commenter  J’apprécie          312
Erik35   04 avril 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
Si le poète a tort, si l'amour meurt quand un visage meurt, si son mystère n'est qu'un mirage et la beauté, une idole à tête creuse, alors, il n'y a pas, il n'y a jamais eu d'espérance. Alors les mythes nous trompent, les légendes nous mentent, chaque poème, chaque conte, tout art comme toute beauté, corrompt et égare.

Si le poète n'est qu'un vieil enfant et son poème un fil tremblant pauvrement tendu au-dessus de la vie, qu'il tombe. Son sommeil est plus cruel que le réveil. Qu'il tombe: son rêve nous assassine. Qu'il tombe et qu'on l'achève du talon s'il respire encore. Son cadavre continuerait à nous étouffer en crevant.

Mais si les mythes disent vrai, si l'on surprend en eux, comme le miroir de l'âme, le secret de notre secret, si le poète est un veilleur et le poème marque l'heure où un chemin rencontre notre ardeur, si la beauté est un oracle et l'empreinte encore fraîche, aurorale, d'une nudité originelle, alors un homme se doit d'écouter les voix futures de son désir. Alors un homme se doit à ce qui, enfoui en lui, devient souffle et réalité. Je ne crois pas qu'il faille d'autre courage que celui-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Erik35   05 avril 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
La poésie, madame, c'est désimaginer le monde tel qu'on nous le vend. C'est découvrir qu'il n'est rien et que s'éveiller est tout.
Commenter  J’apprécie          250
Zakuro   28 avril 2019
Silens Moon de Pierre Cendors
L'amour n'a rien d'aimable quand, sans prévenir, il pénètre en nous sans feinte, comme un vent noir dégondant la porte d'une haute citadelle durement frappée par l'hiver.
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   21 juillet 2017
Exil Exit de Pierre Cendors
Accès aux voies



partir. disparaître sans revenir. Pour ceux dont le regard, comme une poterie fêlée, se fatalise sous les décombres du quotidien, tu as souvent l'air ailleurs.

A l'école, les professeurs te jugeaient distrait, tes amis te croyaient amoureux, seuls tes parents te laissaient en paix. Pour eux tu rêvassais, c'était ton âge, un passage. Tu rêvassais, c'était de ton âge, loin d'être un passage... (p. 14)
Commenter  J’apprécie          170
JIEMDE   06 juillet 2020
Archives du vent de Pierre Cendors
Les lectures nous mènent au fond du monde, plus loin que les voyages.
Commenter  J’apprécie          170
Erik35   30 mars 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
Moi aussi, un matin, j'ai aperçu Orphée s'enfoncer dans le bois. C'était le jour de sa disparition. J'étais là, dans la brume, seul parmi les arbres. Il est passé près de moi sans me voir.

Il marchait en se parlant comme on écrit une lettre à voix haute, lentement. J'ai oublié les premières phrases. Je ne me souviens que de la fin :



«Je sais que ma vie et la vôtre, ici bas, ne s'appartiendront jamais. Il y aura des instants où le dessin d'un visage, un regard qui tient le mien, la brûlure d'une silhouette, me feront douloureusement croire à votre existence. Je ressentirai cruellement votre absence auprès de chaque femme. Quelques unes, à travers elles, me laisseront vous effleurer. Les âges de ma vie se succéderont. Je vous oublierai souvent. Vous me manquerez toujours.»



Je crois que c'était un poème.

Il n'écrivait jamais de lettres.
Commenter  J’apprécie          130
Erik35   02 avril 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
La guerre nous a tous donné un nouveau nom. À l'ordre de mobilisation, notre peuple s'est dressé comme un seul homme. Cet homme était jeune. Cet homme de vingt ans avait l'âge de notre avenir.

Notre monde, lieutenant, est un tombeau vide. Les morts ne sont pas ceux qui, une fois la bataille achevée, ne reviennent pas de la guerre. Notre monde, lieutenant, est seul.

Et je ne suis que son silence.
Commenter  J’apprécie          120
Erik35   01 avril 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
Un enfant meurt en chaque adolescent ; un homme naît de leurs cendres mêlées et ce goût de perte ou de feu opaque dure aussi longtemps que dure sa vie d'adulte. Nombreux sont ceux qui, dans la satiété de l'exil, oublient la brûlure exacte de l'enfance, la tension soleilleuse de leur sang.
Commenter  J’apprécie          123
Erik35   01 avril 2019
Minuit en mon silence de Pierre Cendors
Tandis que nous marchions à travers les avoines, ces mots que je me répétais tout bas : l'amour est comme une première ligne de feu entre le monde sans mystère où il se vit... et la vie mystérieuse où, à chaque instant, il se joue en nous, jusqu'à la mort.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

les enfants de Timpelbach de Henry Winterfeld par Mathis et Mathieu

Pourquoi appelle-t-on Oscar, Oscar le rouge ?

Il aidait son père à l'abattoir
Il a les cheveux rouges
C'est sa couleur préférée
Il saigne souvent du nez

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : Les enfants de Timpelbach de Henry WinterfeldCréer un quiz sur cet auteur

.. ..