AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 194 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Arthabaska , le 13 mai 1957
Biographie :

Pierre Gagnon est né le 13 mai 1957 à Arthabaska ; il vit à Québec depuis 1960. Après des études au Conservatoire de musique de Québec, il fonde un groupe de rock avec un ami, le comédien Yves Jacques, et tourne de 1984 à 1985. Les studios d’enregistrements le passionnent, il devient compositeur de musiques publicitaires et de thèmes d’émissions, d’indicatifs et de nombreux « jingles »… jusqu’à plus soif. En 2002 il est victime d’un cancer et passera l’année 2003 à essayer de récupérer de sept mois de chimiothérapie. En 2004, il entreprend le récit de son aventure, que publient au printemps 2005 les Éditions l’Instant même, sous le titre 5-FU. L’ouvrage se trouvera rapidement en haut du palmarès des meilleures ventes au Québec. En 2007 paraît C’est la faute à Bono, publié aux Éditions Hurtubise, salué par la critique dès sa parution (Le Devoir, La Presse, Le journal de Montréal). Pierre Gagnon continue à écrire tout en pensant au théâtre et en composant toujours de la musique.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Pierre Gagnon - J'ai vendu ma bagnole à un Polonais


Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
patrick75   05 décembre 2012
Mon vieux et moi de Pierre Gagnon
Un matin, j'ai cru que Léo était mort . Sa chaise roulante était au milieu du corridor, avec lui dedans, immobile, la tête inclinée contre la poitrine...Je me suis approché par-derrière. Il attendait qu'une fourmi traverse.
Commenter  J’apprécie          230
milado   20 novembre 2012
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
- Vous prenez des médicaments , monsieur ?

- Avant les spectacles rock seulement, mais soyez gentil, n'en parlez pas à ma mère.
Commenter  J’apprécie          170
milado   20 novembre 2012
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
- Tu as faim, Charlie ? On pourrait s'arrêter pour manger quelque chose ?

Il a fait non de la tête, sa casquette semblait du même avis.
Commenter  J’apprécie          160
Guylaine   15 décembre 2012
Mon vieux et moi de Pierre Gagnon
A toute heure, il s'informe :

- Tu crois qu'elle viendra ?

J'ignore s'il parle d'une femme ou de la mort.
Commenter  J’apprécie          160
Guylaine   08 mars 2014
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
Un peu d'affection eût été le bon antidote, mais personne ne semblait disposé à lui en fournir une dose. En élèves modèles que nous tentions d'être, nous nous comportions comme de parfaits dyslexiques : là où il avait écrit "sauvez-moi", nous nous bornions à lire "allez vous faire foutre".
Commenter  J’apprécie          150
Titipanzani   16 août 2015
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
Il m'a remis une enveloppe tachée de graisse. J'ai fait le Joe confiant et j'ai même pas compté le fric. De toute manière, au nombre qu'ils étaient, si le compte n'y était pas, c'est moi qui passais pour malhonnête.
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   16 juin 2011
Mon vieux et moi de Pierre Gagnon
Léo est devenu vieux. Les vieux oublient, s'étouffent, font répéter, voient trouble, tombent, n'en veulent plus, en veulent encore, ne dorment plus la nuit, dorment trop le jour, font des miettes, oublient de prendre leurs médicaments, nous engueulent tant qu'on serait tenté de les engueuler à notre tour, pètent sans le savoir, répondent quand on n'a rien demandé, demandent sans attendre de réponse, échappent puis répandent, ont mal, rient de moins en moins, gênent le passage, s'emmerdent, souhaitent mourir et n'y parviennent pas... (p. 49).
Commenter  J’apprécie          130
Guylaine   03 mars 2014
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
Après, il a plus jamais été le même. Plus de couilles, disaient ses ennemis. Plus de coeur, concédaient ses amis.

Plus rien, moi je dirais.
Commenter  J’apprécie          120
bilodoh   15 décembre 2018
Moustache de Pierre Gagnon
Ma mère refuse d’adopter un animal, « on s’attache », qu’elle dit, avant d’ajouter « ensuite on a mal… » 


Sans trop comprendre, je retiens que l’attachement est quelque chose de dangereux.


Probablement plus dangereux que la morsure d’un animal.



(Druide, p.59)
Commenter  J’apprécie          110
Titipanzani   14 août 2015
J'ai vendu ma bagnole à un Polonais de Pierre Gagnon
J'ai pivoté encore une fois et j'ai poussé la grande porte. L'odeur du vieux bois m'a tout de suite rappelé à l'ordre. Calme et discipline. Rigueur et silence. Ces souvenirs sont bien ancrés en moi. Chaque fois que le hasard me fait remettre les pieds dans un pareil endroit, j'ai cette même et nette conviction que Dieu est un flic.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
168 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..