AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 1601 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nice, Alpes-Maritime , le 26/08/1960
Biographie :

Éric Fottorino est un journaliste et écrivain.

Il est le fils d'une infirmière, Monique Chabrerie, enceinte à 16 ans d'un juif marocain qu'elle ne pourra pas épouser. Elle épousera plus tard un kinésithérapeute, Michel Fottorino, qui donnera son nom au petit Éric Bruno. Il passe son enfance à Bordeaux et suit ses études à La Rochelle, d'abord au Lycée Fénelon puis à Faculté de Droit d'où il sort avec une Licence, envisageant un temps de s'engager dans une carrière d'avocat ou de magistrat. Après La Rochelle, Éric Fottorino intègre l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Paris et s'intéresse dès lors au journalisme.
En 1981, il envoie au journal Le Monde une tribune sur l'article 16 de la Constitution qui sera aussitôt publiée. L'année suivante il commence à travailler comme journaliste pigiste pour Libération puis à La Tribune de l'Économie (1984-85). En 1986 il entre au Monde où il effectuera dès lors toute sa carrière. Au sein du quotidien du soir, il est d'abord journaliste spécialisé sur les matières premières et le continent africain tout en étant parallèlement Chargé de conférences à l'IEP de Paris de 1992 à 1995. Il devient Grand reporter (1995-1997), Rédacteur en chef (1998-2003) puis Chroniqueur (2003-2006).
En 2005, il est chargé de préparer la nouvelle formule du quotidien puis est nommé Directeur de la rédaction en mars 2006, remplaçant à ce poste Edwy Plenel qui a démissionné du journal.
En juin 2007, Eric Fottorino est élu Directeur du Monde. En raison de désaccords d'ordre financier avec la Société des rédacteurs, il annonce en décembre sa démission, mais revient finalement sur sa décision. Il décide de se porter candidat au poste de président du directoire du groupe La Vie-Le Monde et est élu à l'unanimité le 25 janvier 2008 par les membres du Conseil de surveillance. Il dirigea "Le monde" de 2007 à février 2011. Peu après son renvoi du Monde, Éric Fottorino déclare que « Le Monde a rejoint la cohorte de ces titres renommés dont le sort est désormais lié au capital et au bon vouloir des capitaines d’industrie ou de finance ».
Il est le cofondateur avec Laurent Greilsamer et Natalie Thiriez de l'hebdomadaire Le 1 lancé en avril 2014.
Éric Fottorino est aussi l'auteur d'une œuvre de romancier commencée dès 1991 avec le très autobiographique Rochelle. Outre quelques essais (Le Festin de la terre 1988, Prix du meilleur livre d'économie, La France en friches, 1989), il a publié une dizaine de romans. Citons notamment Coeur d'Afrique (1
+ Voir plus
Source : http://www.republique-des-lettres.fr/10277-eric-fottorino.php
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (87) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L?impulsion autobiographique est la voie par laquelle Éric Fottorino est entré en littérature, il y a près de trente ans, et cette intimité, tantôt directement exposée, tantôt plus ou moins masquée par la fiction, a continué depuis lors de dicter à sa plume. Dans le corpus imposant de ses romans et récits, comment oublier notamment Korsakov, L?Homme qui m?aimait tout bas, Questions à mon père ou encore le récent Dix-sept Ans, tous livres dédiés à ses parents. Écrivain, Éric Fottorino est également journaliste, ancien directeur du Monde, et depuis son départ du quotidien créateur inspiré de l?hebdomadaire le 1, du trimestriel America, et cette année de la revue Zadig ? autant de succès qui, pariant sur l?exigence et la qualité, défient la crise de la presse.

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (504) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   29 décembre 2012
L'homme qui m'aimait tout bas de Éric Fottorino
Tu m'aimais tout bas, sans effusion, comme on murmure pour ne pas troubler l'ordre des choses. Tu m'aimais tout bas, sans le dire, sans éprouver le besoin d'élever la voix.
Commenter  J’apprécie          1020
palamede   28 octobre 2018
Dix-sept ans de Éric Fottorino
Être abandonné, avoir abandonné, qui peut dire ce qui fait le plus mal ?
Commenter  J’apprécie          590
araucaria   13 février 2013
Questions à mon père de Éric Fottorino
Je ne me suis jamais senti à mon aise parmi les catholiques, ça sonnait faux en moi, tous ces chants et cet amour dégoulinant à condition de ne jamais faire un pas de travers.
Commenter  J’apprécie          510
Ladybirdy   14 juin 2019
Caresse de rouge de Éric Fottorino
Tant de gens sont fragiles, tant d’autres ont la dureté des cailloux, et il faudrait que tout cela s’accorde pour la vie.
Commenter  J’apprécie          516
Annette55   30 octobre 2014
L'homme qui m'aimait tout bas de Éric Fottorino
"Ce sont les mots qu'ils n'ont pas dits qui font les morts si lourds dans leur cercueil"

Montherlant.
Commenter  J’apprécie          480
LoloKiLi   11 septembre 2011
Korsakov de Éric Fottorino
Le petit aime beaucoup écouter les grandes personnes. C'est ainsi que sa vie est un malentendu. L'autre jour, Lina parlait à un inconnu devant le bâtiment Z : "Mon fils est un enfant d'août", expliquait-elle. Le petit a saisi "un enfant doux", mais l'homme a repris Lina en prononçant le "t" final de ceux qui ont l'accent du Sud-Ouest. Il a dit août avec le "t" cogné contre les dents et le petit s'est métamorphosé en "enfant doute". D'un seul coup, la douceur de sa naissance a disparu et c'est ainsi qu'il s'est enfoncé dans le malentendu qui va bien avec les secrets.
Commenter  J’apprécie          460
palamede   30 octobre 2018
Dix-sept ans de Éric Fottorino
 La mémoire voit les choses en grand. L’enfance les repeint en bleu. 
Commenter  J’apprécie          480
Éric Fottorino
Eve-Yeshe   13 juin 2014
Éric Fottorino
J'étais prêt à l'aimer, ou près de l'aimer, je ne sais plus, je ne suis pas très fort dans les locutions qui précèdent le verbe aimer.





Eric FOTTORINO



Dans : "Baisers de cinéma"

je n'ai encore lu aucun ouvrage de cet auteur mais c'est tentant...

Commenter  J’apprécie          420
LoloKiLi   13 septembre 2011
Korsakov de Éric Fottorino
De la cité du Grand-Parc à la rue Cornac, le petit vient sur son vélo. La vieille dit souvent devant lui qu'il est un enfant débrouillard. Comme il a de l'imagination après tout ce temps passé dans le grenier de la rue Félix-Faure à accrocher ses rêves au fil des araignées, il a compris qu'il était un enfant "des brouillards". Cette idée l'enchante. Il pense que c'est plus facile pour se cacher.
Commenter  J’apprécie          390
carre   23 janvier 2013
Korsakov de Éric Fottorino
Dès que j'ai su lire, j'ai compris que les mots ne veulent pas dire ce qu'ils disent .
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..