AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 70 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 30/06/1926
Mort(e) : 1992
Biographie :

Le capitaine Pierre Sergent fut un soldat français et un chef de l'Organisation armée secrète (OAS).

Il commençe sa carrière militaire dans le maquis à l'âge de 17 ans, puis suit une carrière d'officier dans la Légion Etrangère après un passage à Saint-Cyr-Coëtquidan. A sa sortie de l'ESM en 1949, il est affecté au 1er Regiment Etranger, à Saïda (Algérie). Lieutenant, il combat au 1er Bataillon Etranger de Parachutistes durant la guerre d'Indochine (1951-1953), où il est grièvement blessé, puis comme capitaine pendant la guerre d'Algérie au sein du 1er Régiment Etranger de Parachutistes (1958-1961), après avoir été affecté au 1er Régiment Etranger d'Infanterie en 1956. Après l'échec du putsch d'Alger en avril 1961, il passe à l'OAS dont il devint le chef pour la métropole (OAS-métro).

Pendant sept ans, il échappe aux recherches policières tandis qu'il est condamné à mort par contumace deux fois. Il est finalement amnistié après les évènements de mai 1968. Proche des milieux solidaristes, en particulier du Mouvement jeune révolution et de Jean-Pierre Stirbois, il fut élu en 1986 député des Pyrénées-Orientales sous l'étiquette du Front national, après un passage au Centre national des indépendants et paysans.

Pierre Sergent est l'auteur de nombreux livres sur la Légion étrangère et sur la guerre d'Algérie : Ma peau au bout de mes idées, La table ronde, 1967 La bataille, La table ronde, 1968 Je ne regrette rien, Fayard, 1972 Le malentendu algérien, Fayard, 1974 Lettre aux officiers, Fayard, 1975 Les maréchaux de la Légion : l'odyssée du 5e étranger, Fayard, 1977 Michel Debré, le clairon impudique, Régine Desforges, 1978 La Légion saute sur Kolwezi, Presses de la cité, 1978, ISBN 2258004268 Camerone, Fayard, 1980 2ème R.E.P., Presses de la Cité, 1984
+ Voir plus
Source : munchexmoser.e-monsite.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Pierre Sergent   (16)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

La Colombie
Film rapporté par deux journalistes français, sur les guerrilleros du Rio Chiquito qui s'insurgent contre l'armée et le gouvernement colombien pour avoir des écoles, des maisons, etc... Ils ont vécu pendant près d'un mois dans la forêt, avec les guerrilleros et leurs familles, que nous voyons se cacher, se battre, etc... pour Jean-Pierre Sergent et Bruno Muel "l'écho de ces combats leur...

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
DocIdoine   23 mars 2019
Je ne regrette rien de Pierre Sergent
"Honneur: on ne tire pas sur des Français"
Commenter  J’apprécie          110
BVIALLET   25 janvier 2018
Un étrange monsieur Frey de Pierre Sergent
Je ne reproche pas au communisme ses idéaux, répond-il. Je lui reproche alors sa philosophie de combat, ses moyens, ses méthodes, la lutte des classes, l’emploi de la force dans les conflits sociaux, la violence en toutes circonstances. Sa brutalité, sa haine des autres m’apparaissent tout à coup inadmissibles. 
Commenter  J’apprécie          80
RochGuinard   01 mai 2020
Je ne regrette rien de Pierre Sergent
La piste était si tortueuse, si ravinée et, par endroits, si abrupte, que les blessés devaient être portés à dos d'homme. Le médecin-capitaine Pédousseau allait de l'un à l'autre. Il refaisait un pansement, serrait une attelle, faisait déposer les morts. A intervalles réguliers, il se penchait sur le dernier blessé de la colonne, un légionnaire de la 1ère compagnie dont une balle avait fait sauter la boîte crânienne et dont on voyait le cerveau, et faisait arrêter les porteurs. A l'aide d'une seringue, il nettoyait ce cerveau à nu d'un jet de sérum physiologique. Le toubib était las. De fatigue physique, mais bien plus encore de fatigue morale. Dans la soirée, il n'en pouvait plus. Il demanda qu'on le laisse sur place avec les blessés.
Commenter  J’apprécie          30
BVIALLET   25 janvier 2018
Un étrange monsieur Frey de Pierre Sergent
Lorsque j’ai quitté Vienne à l’issue de mon premier séjour, je n’avais emporté que des faits bruts, ajoutés les uns aux autres suivant une chronologie parfaite. C’était insuffisant. C’était même inutile. Penché sur la vie de ce personnage comme un chercheur sur son éprouvette, il me fallut me rendre à l’évidence, un maillon de la chaîne m’échappait ou m’avait été dissimulé. Je résolus de prendre le taureau par les cornes, retournai à Vienne et m’enfermai huit jours avec Ernst Frey. Je voulais comprendre.
Commenter  J’apprécie          20
RochGuinard   04 avril 2020
Je ne regrette rien de Pierre Sergent
A minuit, les rames de camions du G.T. 507 quittèrent Guelma. Elles prirent la route de Gounod qui, malgré sa qualification pompeuse de route nationale 123, n'était qu'une mauvaise route en lacets. Encore mal éveillés, les légionnaires se serraient les uns contre les autres pour avoir moins froid. Tous feux éteints, les camions ressemblaient à de gros cafards noirs et poussifs.
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET   25 janvier 2018
Un étrange monsieur Frey de Pierre Sergent
Je sens combien lui coûte l’aveu de ses fautes, de ses crimes. Rien ne l’oblige à m’en parler. Cette remise en cause publique doit faire partie des punitions qu’il s’inflige, de son expiation. Je songe au militant qu’il a été avec tant de passion. L’a-t-il condamné sans appel lui aussi ? Je me le demande.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

En quel animal se transforme Sirius ?

Loup
Chien
Chouette
Chat

5 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur