AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.87 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Glasgow , le 07/10/1927
Mort(e) à : Saint Tropez , le 23/08/1989
Biographie :

Ronald David Laing est né à Glasgow (Écosse) en 1927. Il commence ses études de médecine pendant la Seconde Guerre mondiale à l'université de Glasgow. Pendant ses études, il s'intéresse particulièrement à la psychanalyse et entretient une correspondance avec Karl Jaspers. Lorsque la guerre de Corée éclate, en 1951, Ronald Laing est réquisitionné par l'armée. Il quitte l'armée en 1953 pour l’hôpital Royal de Gartnavel à Glasgow. Il quitte Glasgow, et part se former à Londres de 1956 à 1960. Il travaille à la Tavistock Clinic et se forme à l’Institut de psychanalyse. En 1965, il fonde avec David Cooper et Aaron Esterson la Philadelphia Association qui a pour but de créer des lieux d’accueils pour des patients considérés comme schizophrènes. Trois lieux seront ouverts. Le plus célèbre est le Kingsley Hall qui a fonctionné pendant cinq ans. Le travail effectué dans cet établissement est relaté par Mary Barnes dans son ouvrage Un voyage à travers la folie. Il meurt à Saint-Tropez en 1989.

Il condamne la pratique de la psychiatrie sous ses formes institutionnelles et médicales.


+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ronald David Laing   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
loAub   06 novembre 2013
Noeuds de Ronald David Laing
si je ne sais pas que je ne sais pas

je crois que je sais

si je ne sais pas que je sais

je crois que je ne sais pas
Commenter  J’apprécie          100
Ronald David Laing
loAub   05 novembre 2013
Ronald David Laing
Ils jouent un jeu. Ils jouent à ne pas jouer un jeu. Si je leur montre que je le vois, je briserais les règles et ils me puniront.

Je dois jouer leur jeu, qui consiste à ne pas voir que je vois le jeu.
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   09 janvier 2017
Raison et violence de Ronald David Laing
Le lecteur lutte pour s’identifier à cette pensée, comme condition préalable pour atteindre un recul critique. Mais cette pensée modifie constamment sa perspective : pendant un temps, elle étudie son objet, le moment d’après elle se pense réflexivement, s’inventant au fur et à mesure où elle s’examine. S’il ne commence lui-même à vivre cette aventure totalisante, le lecteur risque de désespérer. De toute façon, il y a de fortes chances pour qu’il fasse l’expérience d’une sorte de vertige.
Commenter  J’apprécie          70
Bruno_Cm   24 août 2013
Soi et les autres de Ronald David Laing
Nous ne sommes pas convaincus que toutes les personnes dont la conduite est psychotique sont de « vrais » schizophrènes, ou de « vrais » maniaques, ou de « vrais » mélancoliques, bien qu’il ne soit pas toujours facile de distinguer le « vrai » schizophrène de la personne que nous sentons capable de se mettre en scène dans le rôle de fou, parce que nous avons tendance à attribuer la psychose à l’homme qui fait semblant d’être psychotique. L’acte même de simulation, s’il est poussé à l’extrême dans cette direction, tend à être considéré comme une folie en soi. Nous pouvons penser non seulement qu’il est fou de faire semblant d’être fou vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis ders autres, mais que toute raison d’avoir envie de le faire est folie. Il faut savoir ce qu’on risque sur le plan social si l’on rompt avec la réalité sociale : si l’on essaie délibérément et systématiquement de n’être pas celui pour qui tout le monde vous prend d’échapper à cette identité en jouant à n’être pas là, en restant anonyme, ou incognito, en prenant des pseudonymes, en disant qu’on est mort, en disant qu’on n’est personne parce que votre corps ne vous appartient pas. Cela ne sert à rien de faire semblant de n’être pas rien qu’un vieux bonhomme si l’on est devenu, en fantasme, rien qu’un vieux bonhomme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   28 juillet 2021
Raison et violence de Ronald David Laing
La vie d’une personne se déroule en spirales. Elle passe sans cesse par les mêmes points, mais à des niveaux différents d’intégration et de complexité.
Commenter  J’apprécie          81
Bruno_Cm   27 août 2013
Soi et les autres de Ronald David Laing
Ce sont les autres qui vous disent qui vous êtes. Plus tard on endosse leurs définitions ou l’on essaie de s’en débarrasser. Il est difficile de ne pas accepter leur version de l’histoire. Il arrive qu’on s’efforce de n’être pas ce qu’on « sait » qu’on est, tout au fond de soi-même. Il arrive qu’on s’efforce d’extirper cette identité « étrangère » dont on a été doté ou à laquelle on a été condamné, et de créer par ses propres actes une identité pour soi-même qu’on s’acharne à faire confirmer par les autres. Toutefois, qu’elles qu’en soient, par la suite, les vicissitudes, notre première identité sociale nous est conférée. Nous apprenons à être ce qu’on nous dit que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   04 août 2021
Raison et violence de Ronald David Laing
[A propos de Flaubert]



Son projet, c’est la signification singulière qu’il a donnée à la littérature comme négation de sa condition originelle et comme solution objective de ses contradictions.
Commenter  J’apprécie          60
TheBabline   19 août 2014
Soi et les autres de Ronald David Laing
En préambule de l'ouvrage, une citation de Confucius : " La sortie passe par la porte. Pourquoi n'y a-t-il personne qui emprunte ce moyen ? "
Commenter  J’apprécie          60
Chocolatiine   10 décembre 2018
Le Moi divisé de Ronald David Laing
Les choses folles dites ou faites par le schizophrène resteront incompréhensibles si on ne les considère pas dans leur contexte existentiel.
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   03 décembre 2021
Raison et violence de Ronald David Laing
Le client, comme objet sériel, doit être manipulé ; mais, pour manipuler le client, le vendeur apprend à se manipuler. […] Il est figé dans sa position et sa manipulation de l’autre le met dans l’impossibilité de prendre conscience de la façon dont l’autre le perçoit.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Ronald David Laing (48)Voir plus


Quiz Voir plus

Quiz Difficile Game of thrones

Qui offre aiguille à Arya Stark

Rob stark
John snow
Mestre lewin
Hodor

10 questions
106 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur