AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 49 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nevers (Nièvre) , le 24/12/1946
Biographie :

Roselyne Bachelot, née Narquin, est une femme politique française.

Docteur en pharmacie de formation, elle est ministre de l'Écologie et du Développement durable (2002-2004), dans les gouvernements Raffarin I et II sous la présidence de Jacques Chirac.

Ministre de la Santé des gouvernements Fillon I et II (de mai 2007 à novembre 2010) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, elle est nommée ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, le 14 novembre 2010, dans le gouvernement François Fillon III.

La première étape de sa reconversion commence par la publication d'un livre sur la campagne de Nicolas Sarkozy, A feu et à sang : Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers (Paris, Flammarion, 2012).

Le 8 octobre 2012, elle fait ses premiers pas de chroniqueuse TV aux côtés d’Audrey Pulvar dans une émission présentée par Laurence Ferrari sur D8, Le Grand 8.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Roselyne Bachelot - On n'est pas couché 25 avril 2015 #ONPC

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
michfred   31 août 2019
Corentine de Roselyne Bachelot
En quelques minutes, Corentine découvrait un fait qui jamais ne cesserait de l'étonner. Alors que, dans la domesticité d'une maison bourgeoise, les haines, les jalousies et les coups bas étaient incessants, elle allait découvrir dans cet atelier qui d'ores et déjà lui semblait pourtant une préfiguration de l'enfer, des amitiés et une solidarité rares.
Commenter  J’apprécie          140
Roselyne Bachelot
colimasson   15 mai 2013
Roselyne Bachelot
Dans le monde des médias, la principale caractéristique n'est ni l'intelligence, ni la capacité à travailler, mais la capacité à donner avec un minimum de sincérité.



-Transfuge n°65-
Commenter  J’apprécie          100
Bibalice   20 juin 2012
À feu et à sang. Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers de Roselyne Bachelot
Les boursouflures d'ego et les mesquineries de toutes sortes sont malheureusement inévitables dans la vie politique et trouvent en période de campagne leur point culminant, chacun voulant graviter dans l'orbite du candidat... Jean-François Copé en donnera un exemple comique en montant prestement sur la tribune au moment de l'ovation vibrante qui salue le discours de François Fillon, faisant ainsi croire que ces applaudissements s'adressaient à lui.
Commenter  J’apprécie          70
Bibalice   20 juin 2012
À feu et à sang. Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers de Roselyne Bachelot
Tout au long du quinquennat, j'ai pu mesurer l'influence néfaste des communicants qui, dans leur souci obsessionnel de tout maîtriser, ont transformé les visites prétendument de terrain en des simulacres de rencontres aseptisées dont toute spontanéité est évacuée, toute aspérité gommée. Alors que les militants UMP font la claque à la sortie de la réunion, les habitants du lieu sont maintenus à distance, bloqués dans leur voiture pendant des heures par des cordons de gardes mobiles: de l'art et de la manière de transformer un citoyen bienveillant en antisarkozyste prêt à mordre.
Commenter  J’apprécie          50
michfred   31 août 2019
Corentine de Roselyne Bachelot
L'enfant poussa un cri sauvage, puis e mit à hurler. Pas à pleurer, à gémir ou à sanglier. Non, à hurler. Le hurlement profond d'un animal qu'on met à mort. Un hurlement de désespoir absolu, brut, qui ne demandait rien, ni grâce, ni délai. Ceux qu'elle aimait l'avaient trahie et abandonnée, poussés par la misère et la lâcheté.

Aussi brutalement que le hurlement avait jailli de sa poitrine, il s'arrêta. La fillette ne se retourna pas vers sa mère, repoussa sa main qui voulait la bénir, prit ses hardes des mains du marchand de chevaux pour lui signifier qu'elle était capable de mener sa vie par elle-même et alla, digne, s'asseoir sur le banc de la carriole. L'homme monta prestement, fit claquer son fouet et tous deux partirent sans un regard pour la masure.

A sept ans, Corentine était devenue adulte.
Commenter  J’apprécie          20
michfred   31 août 2019
Corentine de Roselyne Bachelot
Le secrétaire de mairie lui indiqua avec solennité :

- Vous avez de la chance. Le corps de votre mari a été transporté dans une chapelle ardente. Nous vous indiquerons le moyen de vous y rendre aujourd'hui.

C'est cela, elle avait oublié, Corentine : elle avait "de la chance".
Commenter  J’apprécie          30
ProfesseurDan   12 mars 2019
Corentine de Roselyne Bachelot
À croire que ces bourgeoises ne puisaient justification à leur existence, avait pensé Corentine que dans le sentiment de supériorité que leur donnaient le fait d'avoir du personnel et la jouissance de commander des êtres humains réduits à un quasi-esclavage, petites gens terrorisées à l'idée d'être punies ou renvoyées sans explication ni dédommagement. Ces jugements humiliants étaient même prononcés alors que les intéressés vaquaient à leur service et encaissaient les propos désobligeants en étant priés de n'en montrer aucun déplaisir. (p. 114)
Commenter  J’apprécie          10
DLN   23 mai 2015
La petite fille de la Ve de Roselyne Bachelot
Si j'ai raconté cette histoire de la grippe A H1N1, c'est bien qu'elle me paraît résumer toutes les difficultés de la gouvernance moderne : complexité intense des problématiques et défiance du citoyen envers la parole du politique ou de l'expert, montée en puissance des réseaux sociaux qui se moquent des exigences de la déontologie, fragilité des médias classiques qui courent après l'audience et, enfin, des corps intermédiaires et une opposition qui jouent la carte de la démagogie plutôt que celle de la responsabilité.
Commenter  J’apprécie          10
ProfesseurDan   12 mars 2019
Corentine de Roselyne Bachelot
Corentine sait donc que l'école ne sera jamais pour elle et n'en conçoit ni regret ni amertume. D'une certaine façon, apprendre à lire et à écrire l'aurait coupée des siens. Se dévouer à sa famille, protéger sa mère, ses frères et sœurs, faire ses prières, obéir à son père, sa vie est devant elle. (p. 59)
Commenter  J’apprécie          10
bdorat   02 octobre 2019
À feu et à sang. Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers de Roselyne Bachelot
Investissez-vous au lieu de vous indigner. On ne mendie pas un droit, on se bat pour.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur