AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.08 /5 (sur 2253 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Catherine Bardon est une romancière française.

Amoureuse de la République dominicaine, elle a écrit des guides de voyage et un livre de photographies sur ce pays, où elle a passé de nombreuses années. Elle vit à Paris et signe avec "Les Déracinés" son premier roman.

Après une carrière dans la communication, elle se consacre désormais à l’écriture et partage son temps entre la France et la République dominicaine. Elle est l’autrice de la saga Les Déracinés qui s’est vendue à plus de 500 000 exemplaires et qui a été distinguée à de nombreuses reprises, notamment par le Prix Wizo et par le Festival du premier roman de Chambéry en 2019. En quelques romans, Catherine Bardon s’est imposée comme une voix majeure du paysage romanesque français.

Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Bardon   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Tu le sais bien, le temps passe de Catherine Nay aux éditions Bouquins https://www.lagriffenoire.com/1099525-essais-d-actualites-tu-le-sais-bien--le-temps-passe.html • Dinner with Georgia O'Keeffe Édition en Anglais de Lea Robyn aux éditions Assouline https://www.lagriffenoire.com/1099748-article_recherche-dinner-with-georgia-o-keeffe.html • Gstaad Glam Édition en Anglais de Geoffrey Moore aux éditions Assouline https://www.lagriffenoire.com/1099751-article_recherche-gstaad-glam.html • Ibiza Bohemia Édition en Anglais de Maya Boyd et Renu Kashyap aux éditions Assouline https://www.lagriffenoire.com/1099750-article_recherche-ibiza-bohemia.html • Capri Dolce Vita Édition en Anglais de Cesare Cunnacia aux éditions Assouline https://www.lagriffenoire.com/1099752-article_recherche-capri-dolce-vita.html • Miami Beach Édition en Anglais de Horacio Silvia aux éditions Assouline https://www.lagriffenoire.com/1099753-article_recherche-miami-beach.html • La Catabase de Jack Jakoli aux éditions Phenix Noir https://www.lagriffenoire.com/1072806-romans-la-catabase.html • Marcel Proust, un roman parisien De Collectif aux éditions Paris Musées https://www.lagriffenoire.com/1099346-romans-marcel-proust--un-roman-parisien.html • J'aime mieux les chevals de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet aux éditions Balivernes https://www.lagriffenoire.com/1097745-albums-j-aime-mieux-les-chevals.html • Où sont-ils maintenant: Anthologie personnelle de Laura Kasischke et Sylvie Doizelet aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1094516-litterature-anglophone-ou-sont-ils-maintenant---anthologie-personnelle.html • Coffret collector saga Les Déracinés (intégrale) de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/1095074-romans-saga-les-deracines.html • Dans ma rue y avait trois boutiques - Prix Renaudot essai 2021 de Anthony Palou aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1081565-romans-dans-ma-rue-y-avait-trois-boutiques.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsbouquins #editionsassouline #editionsphenixnoir #editionsparismusees #editionsbalivernes #editionsgallimard #editionslesescales #editionspressesdelacite

+ Lire la suite

Citations et extraits (209) Voir plus Ajouter une citation
enjie77   08 novembre 2020
Les déracinés de Catherine Bardon
Je découvrais peu à peu ce que je n'avais pas soupçonné : le travail physique rend heureux. Non seulement cela vide la tête des pensées moroses et obsédantes, mais nos réalisations concrètes étaient immensément gratifiantes. Chaque pierre posée, chaque toit terminé, chaque mètre de route tracé, chaque puits creusé était une victoire sur la nature et le néant, un accomplissement total et totalement décisif, un pas en avant qui construisait notre nouvel univers. Notre rêve de bâtir une ville se concrétisait.



page 392 - La laiterie et la fromagerie fonctionnent toujours sous le label "productos Sosua". Les descendants sont toujours à Sosua où ils veillent sur la synagogue et le musée.
Commenter  J’apprécie          332
enjie77   07 novembre 2020
Les déracinés de Catherine Bardon
A partir du 17 août 1938, les Juifs du Reich durent accoler Israël pour les hommes et Sarah pour les femmes à leurs prénoms sur leurs papiers officiels.



Page 181
Commenter  J’apprécie          2810
Eve-Yeshe   03 juillet 2019
Les déracinés de Catherine Bardon
Les Kahn, médecins de père en fils, vivaient à Vienne depuis cinq générations. Les aïeux de la mère d’Almah avaient émigrés de Russie au début du siècle précédent. Ils appartenaient à cette grande bourgeoisie juive qui se croyait à tort assimilée et gardait soigneusement ses distances…



… il (le père) était de ceux pour qui l’appartenance à une classe sociale et à une profession comptait bien plus que leur judaïté.
Commenter  J’apprécie          270
Annette55   01 juillet 2019
Les déracinés de Catherine Bardon
«  L’homme n'était pas destiné à faire partie d’un troupeau comme un animal domestique , mais d’une ruche comme les abeilles . »



Emmanuel Kant .
Commenter  J’apprécie          260
enjie77   07 novembre 2020
Les déracinés de Catherine Bardon
Je n'aurais pas imaginé me sentir un jour appartenir à la communauté juive tant mon éducation et mon style de vie m'en avaient éloigné. Je cédais à des attitudes qui me révulsaient : rester discret, passer inaperçu, baisser les yeux, raser les murs ...... J'avais adopté un pas rapide et régulier, j'essayais de me fondre dans la foule. Surtout ne pas attirer l'attention, faire en sorte que personne ne me remarque. L'anonymat était ma seule protection. Je perdais de la substance. Ce comportement me répugnait et me désignait à la vindicte des nazis. Alors je me redressais, protégé par mon visage commun, exempt de ces traits juifs que l'on se complaisait à dénoncer. C'était une horreur d'en être réduit à penser ainsi.



page 165
Commenter  J’apprécie          233
Aela   02 mars 2019
Les déracinés de Catherine Bardon
Je ne me sentais pas juif, mais simplement et profondément autrichien. J’étais né dans cette ville, comme mon père et ma mère avant moi. C’était mon univers, dans lequel je me sentais en confiance et en sécurité, et qui devait durer éternellement. L’Autriche était ma patrie, et être juif n’avait pas plus d’importance qu’être né brun ou blond.
Commenter  J’apprécie          220
mollymonade   18 janvier 2019
Les déracinés de Catherine Bardon
Le temps ne guérit que les plaies superficielles, les autres se rouvrent à la moindre alerte.
Commenter  J’apprécie          230
Eve-Yeshe   02 mai 2020
Et la vie reprit son cours de Catherine Bardon
Je retrouvais mon âme d’enfant. Le carnaval était fait pour ça. Une véritable ode païenne sans aucune retenue, où tout un peuple communiait sans considérations de classe, d’origine ou de couleur de peau.
Commenter  J’apprécie          210
Eve-Yeshe   07 juillet 2019
L'Américaine de Catherine Bardon
A l’aube d’écrire page de ma vie, j’avais besoin de ce lent arrachement à ma terre natale, et surtout, je m’étais mis en tête de refaire à l’envers le voyage qui avait amené Wilhelm et Almah Rosenheck, mes parents, sur cette île, plus de vingt ans auparavant. Ils comptaient au nombre de cette poignée d’« immigrants involontaires », comme on avait cyniquement baptisé à l’époque ces laissés pour compte, qui avaient échoué là à cause des cahots de l’Histoire, faute d’Amérique ou d’une meilleure terre d’asile.
Commenter  J’apprécie          190
hcdahlem   17 décembre 2018
Les déracinés de Catherine Bardon
Aux yeux d’Almah je pèse des tonnes. Je suis Wil le Viennois, le journaliste raté, le Juif pestiféré, l’apatride de Diepoldsau, l’indésirable d’Ellis Island, l’exilé involontaire, le fermier incompétent. Avec Luz, je suis Wilhelm, un homme libéré du poids de son histoire. J’ai laissé mes encombrants bagages à la porte de notre liaison. C’est un vrai bain de jouvence, totalement réjouissant. Je me sens exalté et déloyal. Ce mélange complexe d’émotions me rend plus vivant que jamais. 
Commenter  J’apprécie          180

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Catherine Bardon Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Une corneille perchée sur la racine de la bruyère boit l'eau de la fontaine Molière

Qui a écrit "Le Cid" ?

Corneille
La Fontaine
Racine
Molière

15 questions
340 lecteurs ont répondu
Thèmes : 17ème siècle , auteur françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..