AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : Inde
Né(e) à : New Delhi (Inde) , le 21/05/1961
Biographie :

Historien spécialiste du monde indien, Sanjay Subrahmanyam est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et chercheur au Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS), il étudie principalement l’histoire économique et sociale de l'Inde et de l'Océan indien (XVe-XXe siècle).

Découvert par un large public grâce à Vasco de Gama, il enseigne depuis 2004 à l’UCLA (Los Angeles) et occupe depuis 2013 la chaire d'histoire globale de la première modernité du Collège de France.

Source : Bibliomonde
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L'Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son ?uvre, à travers le regard de chercheurs invités pour un mois de résidence. Cette année, le Moi(s) Montaigne accueille Sanjay Subrahmanyam et Carlo Ginzburg. Retrouvez une sélection de livres : https://www.mollat.com/Recherche?requete=Sanjay%20Subrahmanyam https://www.mollat.com/Recherche?requete=Carlo%20Ginzburg Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (21) Voir tous

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
pdemweb1   17 juillet 2018
L'Inde sous les yeux de l'Europe de Sanjay Subrahmanyam
Page 151

Les écrits de La Créquinière sur l’Inde ont la caractéristique remarquable d’exprimer en termes purement empiriques la banalité la plus plate.

Commenter  J’apprécie          521
SZRAMOWO   18 avril 2016
Comment être un étranger : Goa-Ispahan-Venise, XVIe-XVIIIe siècles de Sanjay Subrahmanyam
Sherley n'a aucun scrupule à fournir des informations au plus offrant. Il échafaude tant d'intrigues et d'alliances que ses contemporains ont du mal à percevoir la cohérence de ses projets. Les Habsbourg, mécontents de ses services, lui assurent tout de même un salaire à partir de fin 1602. Mais ils ne peuvent rien pour lui lorsqu'il est arrêté à Venise en mars 1603 pour avoir insulté un riche marchand iranien, Fathi Beg, et s'être rendu complice des raids corsaires menés par son frère aîné Sir Thomas, alors incarcéré dans une prison ottomane. Le Consejo de Estado espagnol lui suggère, en vain, de se réfugier en Espagne ou en Flandres.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   05 février 2017
Leçons indiennes de Sanjay Subrahmanyam
Le politologue et historien Partha Chatterjee, qui a environ quinze ans de plus que moi, a écrit quelque part que c'est au travers de sa collection de timbres, à Calcutta, qu'il commença à explorer le vaste monde. Pour moi, la collection de disques joua le rôle de sa collection de timbres. En entrant au lycée, je me liai à un garçon qui avait beaucoup voyagé hors de l'Inde, car son père travaillait pour les Nations unies. Moyennant quoi, il avait ce qui nous semblait une énorme collection de disques avec des chansons plus énergiques et, parfois, plus provocatrices que celles que je viens de citer. C'est chez lui que j'entendis pour la première fois Bob Dylan chanter Like a Rolling Stone, ainsi que la musique de Jimi Hendrix, Pink Floyd et Frank Zappa. Enfin, dans les années suivantes, nous découvrîmes le jazz-rock fusion de Chick Corea et Weather Report, puis le jazz plus pur de Coltrane, le Miles Davis des débuts, Sonny Rollins, Art Pepper, Charles Mingus et tant d'autres.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   05 février 2017
Leçons indiennes de Sanjay Subrahmanyam
«Plus on voyage loin, moins on en sait», écrivait George Harrison, au beau temps des Beatles, dans l'une de ses chansons les plus faibles. Le musicien anglais avait vingt-quatre ans quand il composa The Inner Light (La Lumière intérieure). À cette époque, il n'était pas du genre à goûter les paradoxes. Pour l'enregistrement, il avait lui-même fait le voyage d'Angleterre jusqu'à Bombay où il s'était entouré, en studio, de musiciens indiens, dont le flûtiste virtuose Hariprasad Chaurasia. Le reste de sa vie, il voyagea énormément pour mourir à cinquante-huit ans, non pas dans sa cité natale de Liverpool, mais dans sa grande demeure de la lointaine Los Angeles (précisément à Beverly Hills). En fait, il voyagea jusque dans la mort. Une méchante polémique posthume prétendit qu'il s'était éteint en Suisse, dans une chambre d'hôtel
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   20 juin 2018
L'Inde sous les yeux de l'Europe de Sanjay Subrahmanyam
A cette époque aussi, des formes complexes de ressentiment de classe existaient, qui divisaient là où le sentiment d'appartenance à une race et à une religion unit à première vue. Car ces européens, plus souvent des hommes que des femmes étaient généralement des self-made-men ; on trouvait parmi eux un large éventail de professions variées, des prêtres catholiques et des experts en artillerie, des traducteurs, des bijoutiers, des peintures, des bâtisseurs, des marchands. Il y avait aussi quelques aristocrates ou des personnes proches de l'aristocratie, mais beaucoup se trouvaient en réalité en Inde parce que cela leur offrait la possibilité de progresser socialement, alors que cela leur était difficilement possible en Europe.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   20 juin 2018
L'Inde sous les yeux de l'Europe de Sanjay Subrahmanyam
Il ne fait aucun doute que les Européens du début de la période moderne ont abordé et compris l'Inde en fonction de leurs propres positions sociales, de leurs croyances religieuses et de leurs tendances intellectuelles. Mais l'on peut dire de la même manière qu'il n'y eut pas non plus de vision monolithique des "Francs" en Inde durant ces siècles. Certes, pour beaucoup, l'indifférence était aussi une option, puisque ce n'est que dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, avec la conquête britannique du Bengale d'abord, puis de l'Inde méridionale et de l'Inde occidentales, que les Européens apparurent en tant que puissance à ne pas sous-estimer dans les réalités quotidiennes du sous-continent.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   05 février 2017
Leçons indiennes de Sanjay Subrahmanyam
Ces attaques s'accompagnaient de coups bas sur «la bêtise de Paul McCartney, la malveillance de Lennon et la fausse jovialité de Starr».

Les voyages de Harrison et de ses amis en Inde, dans les années 1960, sont censés avoir fait découvrir la culture indienne en Europe sous une forme neuve et plus sympathique, par exemple grâce à l'introduction du sitar dans des chansons comme Norwegian Wood ou Paint it Black.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur