AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362792706
Éditeur : Alma Editeur (03/05/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Comment l'Europe a-t-elle vu l'Inde avant la colonisation britannique ? À travers une étonnante galerie de portraits, Sanjay Subrahmanyam invite à de surprenants voyages dans le temps et dans l'espace du XVIe au XVIIIe siècle.

Quand, au XVe siècle, les Portugais franchirent le cap de Bonne-Espérance pour aborder le sous-continent indien ils ne disposaient guère de témoignages directs sur ces immenses contrées connues depuis l'Antiquité mais essentiell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pdemweb1
  17 juillet 2018
L'essai de Sanjay Subrahmanyam est du billard à deux bandes.
Il partage son analyse des documents écrits des premiers historiens qui essayent d'appréhender l'histoire des Indes à partir de quelques références écrites.
A partir du XVIème siècle, la découverte de l'Inde est menée avec la même détermination que celle de l'Amérique. Même si, commercialement, il y a des échanges, la culture indienne reste incomprise.
Sanjay Subrahmanyam décrit la situation européenne pour expliquer les écrits des Européens, et ainsi la motivation des historiens : pour plaire aux pouvoirs, la bataille des historiens sur le terrain contre les historiens d'état.
Même si je ne l'ai pas encore fini, et même si le vocabulaire est très riche, la lecture de l'essai, est passionnante : par exemple à partir d'une lettre d'un commerçant et celle d'un ambassadeur, Sanjay Subrahmanyam donne les clés pour reconstruire l'univers de son écriture.
De temps en temps, Sanjay Subrahmanyam semble associer le lecteur pour accabler, avec humour, l'historien européen de sa non-compréhension de l'Inde … Heureusement qu'il ne se doute pas que le lecteur actuel est aussi peu féru en histoire indienne.
Merci à Babelio et aux éditions ALMA EDITEUR de me permettre de découvrir le travail d'un historien analysant ses sources.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          813
loup0
  18 juillet 2018
Si dès l'Antiquité les pays du bassin méditerranéen ont eu des contacts commerciaux avec l'Inde, il faudra véritablement attendre 1498 et l'arrivée de Vasco de Gama dans le pays pour que les Européens s'intéressent réellement à cette civilisation. Sous le prisme de l'histoire, la langue, la géographie, la religion, l'art... les différents peuples européens qui se sont succédé tour à tour sur les côtés du pays, en plus du commerce, ont développé une littérature particulièrement fournies. de la découverte et l'apprentissage des différentes langues parlées dans le sous-continent, de la traduction d'ouvrages littéraires, historiques et religieux, au développement de l'orientalisme en Europe et de la naissance d'un marché de l'art asiatique avec des oeuvres acquises de façon plus ou moins licites, peu de domaines échapperont à la curiosité des européens sur cette nation si riche et différente.
A travers cet ouvrage, l'historien indien Sanjay Subrahmanyam dresse une histoire de la représentation de l'Inde par les européens de 1500 à 1800. Soit de l'arrivée des portugais dans le pays suite à l'ouverture de la voie maritime du Cap de Bonne-Espérance jusqu'à la colonisation du pays par les britanniques. La thèse principale de l'auteur est de démontrer que la description d'une civilisation par une autre n'est jamais neutre ni anodine. Que l'on soit portugais, italiens, français, anglais, hollandais, que l'on soit catholique ou protestant, que l'on soit commerçant, missionnaire ou diplomate, la vision que l'on a de l'autre est forcément biaisée par sa propre culture, ses croyances et sa position sociale. Elle est surtout définie et illustrée par les objectifs sous-jacents qu'on put avoir ces explorateurs; de la volonté de christianisation de la population par les portugais, aux désirs de domination politique des britanniques.
Un livre difficile à aborder pour le profane qui s'y connaît peu ou prou sur le sujet tant les références sont exhaustives. Des centaines de portraits, références d'ouvrages et citations qui peuvent parfois alourdir le propos et rendre la lecture laborieuse. Par ailleurs des digressions et rappels historiques peuvent perdre le lecteur en cours de route. Néanmoins il faut saluer le travail titanesque de compilation qui a été fait ici. Au-delà des quelques difficultés de lecture l'exercice critique qui nous est offert permet de porter un regard différent sur ces années qui seront un préquel à l'expansion européenne commencée au 16ème siècle, à travers l'instrumentalisation des écrits et de la représentation de l'Inde

Merci à Babelio et aux éditions Alma pour cet ouvrage intéressant et enrichissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
plumalda
  27 juillet 2018
Merci à Babelio et à l'éditeur Alma Editeur.
L'historien Sanjay Subrahmanyam s'est intéressé à un sujet riche : la représentation de l'Inde par les européens du XVIème au XVIIIème siècle.
Un ouvrage très complet. Il m'a été difficile de le commencer mais, par la suite, j'ai réellement apprécié cet essai.
Commenter  J’apprécie          10
Atasi
  08 juillet 2018
Dans "L'Inde sous les yeux de l'Europe", Sanjay Subrahmany, grand historien et auteur de nombreux essais, a tenté de représenter la manière dont les Européens ont perçu l'Inde entre 1500 et 1800 mais n'oubliant pas d'y ajouter la vision qu'avaient les indiens de l'Europe.
Un fabuleuse analyse qui vous permettra d'aller à la rencontre de personnages connus et moins connus de cette époque. Grâce à cet ouvrage, vous allez découvrir une période historique peu exploitée dans les ouvrages.
Une lecture intéressante pour les curieux et les passionnés d'histoire.
Lien : http://atasi.over-blog.com/2..
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Liberation   07 juin 2018
Sanjay Subrahmanyam sait par expérience les difficultés et les ambiguïtés que recèle toute représentation d’une civilisation par une autre. Son livre en est une saisissante illustration.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pdemweb1pdemweb1   17 juillet 2018
Page 151
Les écrits de La Créquinière sur l’Inde ont la caractéristique remarquable d’exprimer en termes purement empiriques la banalité la plus plate.
Commenter  J’apprécie          471
DanieljeanDanieljean   20 juin 2018
A cette époque aussi, des formes complexes de ressentiment de classe existaient, qui divisaient là où le sentiment d'appartenance à une race et à une religion unit à première vue. Car ces européens, plus souvent des hommes que des femmes étaient généralement des self-made-men ; on trouvait parmi eux un large éventail de professions variées, des prêtres catholiques et des experts en artillerie, des traducteurs, des bijoutiers, des peintures, des bâtisseurs, des marchands. Il y avait aussi quelques aristocrates ou des personnes proches de l'aristocratie, mais beaucoup se trouvaient en réalité en Inde parce que cela leur offrait la possibilité de progresser socialement, alors que cela leur était difficilement possible en Europe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   20 juin 2018
Il ne fait aucun doute que les Européens du début de la période moderne ont abordé et compris l'Inde en fonction de leurs propres positions sociales, de leurs croyances religieuses et de leurs tendances intellectuelles. Mais l'on peut dire de la même manière qu'il n'y eut pas non plus de vision monolithique des "Francs" en Inde durant ces siècles. Certes, pour beaucoup, l'indifférence était aussi une option, puisque ce n'est que dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, avec la conquête britannique du Bengale d'abord, puis de l'Inde méridionale et de l'Inde occidentales, que les Européens apparurent en tant que puissance à ne pas sous-estimer dans les réalités quotidiennes du sous-continent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sanjay Subrahmanyam (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sanjay Subrahmanyam
Sanjay Subrahmanyam: "L'histoire globale, ce n'est pas faire émerger de nouveaux centres sur le... .
autres livres classés : colonisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1120 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre