AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 352 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Vannes , 1974
Biographie :

Sébastien Morice est un auteur et illustrateur.

En 2001, il obtient son diplôme d'architecte et se dirige vers l'image de synthèse découverte durant ses études. Il se spécialise alors en rendu architectural (image fixe et animation).

Cependant, fin 2008, suite à un congé parental qui lui permet de nouer des contacts décisifs, il décide de s'investir totalement dans la BD et l'illustration. Parmi ces contacts, les éditions Petit-à-petit lui donnent sa chance en lui commandant deux histoires courtes parues dans deux recueils BD "Contes et légendes du moyen-âge" et "Poèmes érotiques de la littérature" (2009).

En 2009 il réalise également pour l'éditeur normand son premier album "Le café des colonies", l'adaptation BD d'une nouvelle de Maupassant intitulée "Boitelle" avec Didier Quella-Guyot au scénario, qu'il retrouvera ensuite pour le diptyque "Papeete" (2011-2012), "Facteur pour femmes" (2015) et "L'Île aux remords" (2017).

son blog : http://sergentpenruz.canalblog.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Sébastien Morice   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Après une première oeuvre commune, mémorielle et « exotique » sur les Esclaves de l'île de Pâques, Didier Quella-Guyot et Manu Cassier ont réitéré une collaboration sur le tome 2 de Facteur pour femmes (le tome 1 avait été dessiné par Sébastien Morice). Mais ça, c'était... après ( ! ) cette interview, que nous avons filmée durant le festival d'Angoulême 2019. Une interview qui permet surtout au duo de revenir sur le contexte d'Esclave de l'île de Pâques, mais aussi d'esquisser l'envie d'une troisième oeuvre mémorielle commune, autour de la terrible colonisation de la Namibie par les allemands...

+ Lire la suite

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   31 décembre 2015
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
« Ma chère Soazig,

Chez nous, sur notre île, c'est vrai qu'on est seuls, mais c'est rien comparé à cette armée de combattants qui doit assassiner pour survivre. Le premier qu'on tue, c'est l'humain qu'on a dans le coeur. C'est pas possible autrement : sinon on se fait sauter avec une grenade pour ne plus voir les copains démembrés, les cadavres mis en pièces... »

(p. 62)
Commenter  J’apprécie          320
cicou45   17 septembre 2017
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
"Le passé me hante et le présent me terrifie. A quoi ça sert d'aimer dans ces conditions. [...} Ne m'attends pas ! La guerre sera longue et la vie est si courte !"
Commenter  J’apprécie          200
Erik35   22 janvier 2018
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
«Tantôt la mort murmure à l'oreille des soldats, tantôt elle vocifère. Jamais elle ne s'absente !

Je revois l'Ankou et son suaire et sa faux, c'est presque beau. Ici la faucheuse est couverte de boue et d'excréments. Jamais elle ne s'absente ! Elle roule au loin comme la mer et vient brutalement tout submerger, tout anéantir. Je la guette, je l'épie, mais elle nous ronge, même quand on dort. Mais dort-on ?



Elle imprègne nos vêtements : tout est putride et purulent. Jamais elle ne s'absente !

Je rêve de nos genets et de nos landes, de l'odeur de nos vaches, de la sueur de mon chien.

Je rêve du parfum de ta peau, de tes cheveux...»



[Lettre d'un poilu lu par le facteur à l'épouse du premier]
Commenter  J’apprécie          180
cicou45   18 septembre 2017
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
"Il ne mangeai plus, s'épuisait. Au mieux de sa forme, je l'asseyais sur une chaise de la cuisine et il passait des heures à regarder par la porte laissée entrouverte ce qui se passait au-dehors, sans bouger. Un refus total de se redonner vie. La guerre l'avait complètement déglingué..."

Commenter  J’apprécie          180
sevm57   25 mai 2016
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
Au début, personne ne comprit vraiment l'intérêt de tout ça, notamment du superflu, quand on sait qu'il y a déjà tant à faire avec l'essentiel.
Commenter  J’apprécie          180
Shan_Ze   21 mai 2018
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
Pour celles qui savent lire, le plus simple est d'effacer. Après tout, les militaires ne s'en privent pas de caviarder les courriers, supprimant les noms de lieux, les indications stratégiquess, noircissant sans honte des paragraphes entiers.
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   30 décembre 2015
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
Printemps 1915.

[...] il découvre le plaisir de la chair et celui de l'os, le goût de la peau, de la caresse à la morsure, les coups de rein, les frôlements et les frottements, ce qui fait courir les mâles, ce qui les fait se battre, oubliant qu'à des lieues de son île perdue, d'autres hommes s'écharpent pour des égéries autrement plus sanguinaires, les nations.

(p. 57)
Commenter  J’apprécie          160
tchouk-tchouk-nougat   10 novembre 2015
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
aucune ile n'est à l'abri des continents imbéciles
Commenter  J’apprécie          180
Erik35   23 janvier 2018
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
- Un foyer et l'amour, y a que ça de vrai !
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   30 décembre 2015
Facteur pour femmes de Sébastien Morice
T'auras droit à deux pantalons, deux képis, une paire de chaussures... Mais évidemment pour toi, une suffira... Enfin tu t'arrangeras ! Tu as aussi une blouse pour l'été et un manteau pour l'hiver... Mais comme la guerre va être courte, tu t'en serviras point ! Et une sacoche, évidemment, tu verras, quand elle est chargée, le sale temps ou les sentiers boueux, tu vas les bénir ! Et comme tu récupères le courrier à envoyer, elle est jamais vide ! Ton prédécesseur faisait ses 10 à 15 kilomètres à pied, mais avec ta bicyclette, tu gagneras du temps !

Ah ! Encore une chose, mon gars ! Il serait bon que tu te laisses pousser la moustache. Une moustache fine et soignée, ça fait le facteur ! Et tu verras, ça plaira à nos bretonnes ! Mais attention, être au service des postes, c'est sérieux ! L'uniforme, on le respecte !

(p. 25)
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Sébastien Morice (550)Voir plus


Quiz Voir plus

Sf ou fantastique ? (facile)

L'île du Docteur Moreau

Science-fiction
Fantastique

10 questions
206 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , fantastiqueCréer un quiz sur cet auteur