AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 75 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 20 juillet 1960
Biographie :

Enseignante depuis vingt ans et maman de quatre enfants, l'envie d'écrire a toujours fait partie de la vie de Sylvie Grignon... Attachant une place importante à l'amitié, à la famille, par ce roman policier elle a voulu rendre hommage aux grandes valeurs de notre société et surtout apprendre que même si on traverse des périodes difficiles (décès d'un enfant, trahison d'amitié, divorce, etc.), le plus important est de toujours croire en ses rêves.


Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Wyndon   24 mai 2020
Juste une seconde de Sylvie Grignon
Marc, l'homme dont les ronflements résonnaient dans tout le couloir, était rongé de culpabilité. Avocat, il avait consacré toute sa vie aux plus défavorisés, refusant les plaidoiries juteuses comme bon nombre de ses confrères. Il se battait pour la vraie justice. Seulement, il n'était qu'un homme, avec ses failles. Pourquoi ce jour-là avait-il dérogé à ses convictions ? Pourquoi avait-il accepté de défendre un petit malfrat ? L'affaire n'était pas saine, il le savait. L'audience s'était éternisée. Il était arrivé en retard à l'école. Émilie était déjà partie, toute seule, certainement le visage inondé de larmes, comprenant qu'il l'avait oubliée. C'était vrai. Pris par sa plaidoirie, sa fille lui était sortie de l'esprit. Elle n'avait pas dû entendre la voiture arrivée trop vite ni voir que le feu venait de passer au vert. Une seconde, une seule seconde et elle avait été percutée.
Commenter  J’apprécie          00
Wyndon   24 mai 2020
Juste une seconde de Sylvie Grignon
Je m'appelle Nadia et j'ai trente ans. Stop, je recommence, ce n'est pas la bonne présentation, je m'appelle Nadia. Je suis une jeune femme super sympa de trente ans. C'est ce que l'on dit. Je ne sais pas si je dois le croire, mais curieusement, on m'a donné le surnom de faiseuse de bonheur. Étonnant, n'est-ce pas ? Encore plus si vous me connaissiez.
Commenter  J’apprécie          00
Analire   05 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
Écrire est un acte d'amour envers celui qui va me lire, une ouverture, une main tendue, un petit morceau de moi que je garde caché et dont je fais cadeau miette par miette. Écrire, c'est partager afin d'offrir à l'autre une ouverture de pensées illimitées.
Commenter  J’apprécie          80
clesly   29 février 2016
Les enquêtes de l'inspecteur Bourgnon, tome 1 : Rouge de Sylvie Grignon
- Comment retrouver une mère ayant abandonné son enfant dans les années 80 ?

- Avant 1996, le code civil interdisait aux enfants de rechercher leurs parents biologiques et aucune trace n'existait. Dans la théorie car dans la pratique, c'est un peu différent. Les sages-femmes notaient souvent en marge des dossiers le prénom des mamans surtout si elles avaient moins de vingt ans et qu'elles pouvaient un jour avoir un regret.
Commenter  J’apprécie          70
Analire   02 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
C'est ce qui est fabuleux avec l'enfance, cette capacité de ne pas être touché par les événements douloureux.
Commenter  J’apprécie          80
Analire   03 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
C'est si beau l'amour dit avec douceur. Les mots ont un tel pouvoir. Ces petites phrases de rien du tout pourtant si importantes, pouvant procurer un bonheur immense ou une peine infinie. Un mot insignifiant fait de simples lettres se retrouvant piégées sur le papier. Cette phrase qui va devenir un outil terrible poussant à survivre ou à sombrer. Un mot n'est jamais anodin. Il peut faire mal. Il ne sera plus alors un mot, mais LE mot.
Commenter  J’apprécie          60
manue14   11 mars 2016
Noir de Sylvie Grignon
L’un des gendarmes déposa la femme sur une sorte de couverture de survie comme s’il craignait qu’elle puisse avoir froid. D’une voix enrouée, il dit :

- je doute que cette femme se soit baignée dans ces marais juste pour le plaisir.

Il recouvrit totalement le corps et prévint ses supérieurs. Ce qu’il venait de voir sur le corps ne lui laissait aucun doute: c’était un crime !

Commenter  J’apprécie          60
Analire   05 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
Pardonner est facile, tendre la main, un peu plus difficile, mais ce qui reste le plus dur s'avère de simplement oublier.
Commenter  J’apprécie          70
Analire   02 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
La vie est un tourbillon dans lequel on se retrouve happé bien malgré nous.
Commenter  J’apprécie          50
Analire   07 novembre 2016
Les confidences de Carla de Sylvie Grignon
Je pose ma tête sur son épaule et nous restons ainsi à nous caresser, nous embrasser comme deux gosses découvrant l'amour, comme si nous inventions l'amour.

Lorsque nos corps s'apprivoisent puis fusionnent dans un orgasme partagé. Nous n'avons pas juste fait l'amour, nous sommes l'Amour.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Noir" de Sylvie Grignon.

Quel jour Camille est-elle morte ?

le 22 mai
le 25 avril
le 28 mars

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvie GrignonCréer un quiz sur cet auteur
.. ..