AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782492027031
384 pages
Editions Souffles Littéraires (27/10/2020)
4.5/5   16 notes
Résumé :
Qui saurait retenir les brumes évanescentes d’une mémoire qui s’étiole ? Qui saurait repousser le gouffre noir et glacé de l’oubli ? Elle a vécu, elle a aimé, elle a souffert, mais elle se perd à présent. Alors, carnet après carnet, elle s’accroche à la moindre lueur de souvenir, entretenant l’étincelle de cette vie qui lui échappe, soufflant sur les braises d’un passé qui s’éteint. Oui, elle a vécu, mais elle veut vivre encore. Alors, pour ne pas la la... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 16 notes
5
10 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Fabienne1809_Des_livres_dans_mon_coeur
  14 février 2021
J'ai reçu ce livre dans le cadre de la masse critique de Babelio de janvier 2021. Je remercie Babelio et la maison d'édition "Souffles littéraires" pour l'envoi de ce livre.
Je me suis vraiment trompée sur ce choix de lecture en me penchant sur la quatrième de couverture. J'ai d'ailleurs complètement occulté le mot "romance" qui aurait dû me faire fuir.
Pour le reste, je m'attendais à une histoire touchante sur la maladie d'Alzheimer, sur la vieillesse et sur la mémoire. Mais ce n'est pas ça que j'ai trouvé, mis à part quelques chapitres vraiment touchants (notamment celui relatif au déni de grossesse).
Le personnage principal est une vieille dame de 94 ans dont on va parcourir le passé dans le plus grand des désordres. Elle ne m'a pas plu du tout. Superficielle, égoïste, jalouse, vengeresse, nombriliste (surtout centrée sur sa sexualité et sur le paraître). Les dures épreuves de la vie en ont fait un personnage qui est imbuvable à mes yeux.
Si le début était prometteur, on a ensuite fait le tour lassant des conquêtes amoureuses.
Enfin, on termine en pleine science-fiction et on apprend ce que le monde est devenu jusqu'en 2078...
J'ai peiné pendant 10 jours à lire les 370 pages du roman. Après avoir lu une "pépite" juste avant, je ressens une grande frustration.
Je ne peux pas recommander pas ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          206
lespiapiasdeseverine
  27 février 2021
Mais quelle surprise ce livre ! Et qu'est-ce que je l'ai aimé ! Il a suffi d'un prologue de quelques pages pour que je sois immédiatement émue et captivée. Chaque soir, il me tardait de retrouver Camille et d'en apprendre plus sur elle, de la découvrir en même temps qu'elle-même se redécouvrait.
    
Nous sommes en 2078. Camille a 94 ans et est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Un jour, son petit-fils lui apporte un carton rempli de carnets... les siens. Elle les relira un à un, laissant les souvenirs réapparaître et glisser en elle. Des souvenirs de toute une vie, avec ses épreuves, ses douleurs, ses joies, ses peines, ses moments d'insouciance, ses tournants marquants ! Des souvenirs présentés au fil de ses carnets, piochés au hasard, qui ne collent donc pas avec une chronologie établie, une originalité qui peut déstabiliser au début mais que j'ai beaucoup aimée. Comme un puzzle que l'on reconstitue pièce après pièce...
De nombreux thèmes sont ainsi abordés : amour (mais qui est ce Lui que l'on cherchera à découvrir au fil des pages ?), trahison, naissance, deuil, suicide, maladie, maternité, amitié... Certains passages sont émotionnellements très forts et m'ont noué la gorge ou fait pleurer, d'autres sont drôles et plus légers... car Camille, comme chacun d'entre nous, a aimé, a souffert, a rêvé, a été déçue, a ri, a pleuré...
J'ai été vraiment touchée par cette femme, par son histoire et par cette maladie de l'oubli. Cerise sur le gâteau, j'ai été séduite par la plume de l'auteure et sa manière de nous raconter cette histoire mélangeant subtilement et habilement souvenirs et réalité, passé et présent.
Mais rappelez-vous, je vous ai dit que cette histoire commence avec la Camille de 2078... Pourquoi cette date dans le futur ? Car on finit notre lecture avec un roman d'anticipation qui fait froid dans le dos quand on voit ce que l'humanité est devenue et ce par quoi elle est passée... Camille est finalement une survivante, une femme ordinaire au destin extraordinaire... une femme qu'on ne peut pas oublier !
Un grand merci à Babelio (j'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique), à l'autrice Sylvie Grignon et aux éditions Souffles Littéraires pour l'envoi de ce magnifique roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesChroniquesdeCendrillon
  01 janvier 2021
Tout d'abord, je tiens à remercier l'autrice et la maison d'édition pour leur confiance et l'envoi de ce roman.
J'ai pris un peu de retard sur ma lecture car je ne m'attendais pas à un tel roman. Si je devais le résumer en un seul mot ce serait: Emotion. La plume de l'autrice m'a littéralement bouleversée, elle est empreinte de sensibilité du début à la fin. Nous faisons la rencontre de Camille, une écrivaine désormais âgée et à qui la mémoire fait défaut. A l'aide de ses carnets, elle replonge dans ses souvenirs de façon décousue et nous invite à la suivre dans sa vie qui ne fut pas la plus facile mais qui reste riche de bonheur.
Je n'ai pu retenir mes larmes selon les évènements décrits tant les émotions étaient justement ciselées. pas de fioritures, pas de pathos exacerbé, juste la réalité des sentiments, sans tabou, sans fausse pudeur, une véritable mise à nu s'opère et l'on pardonne à notre héroïne ces écarts envers sa propre morale. le lecture peut nous désarçonner, en effet le schéma n'est pas classique et ne va pas d'un point A à un point B. Au contraire c'est un choix judicieux que fait l'autrice en nous présentant cette sélection de souvenirs en apparence décousue mais qui pourtant retrace plus finement la vie de Camille que ne l'aurait fait une approche chronologique. Parce que la vie n'est pas une succession de malheur ou de bonheur mais plutôt une alternance des deux. C'est la somme des expériences vécues qui construisent nos êtres.
On peut découper ce roman en trois parties, la première étant plus une présentation, une façon de faire connaissance avec Camille, la deuxième vise à nous dévoiler les évènements qui ont profondément marqué sa chair avant la troisième partie qui résulte des deux autres. Cette dernière est d'ailleurs surprenante puisque l'on tombe dans le récit d'anticipation avec un scénario apocalyptique que l'on n'aimerait jamais expérimenter. Et pourtant… L'autrice possède l'art et la manière d'éveiller les consciences en nous interpellant sur notre situation actuelle et en nous matérialisant l'un de nos pires cauchemars. Faire des choix. Vivre ou mourir. Voir ceux qu'on aime le plus au monde mourir sans pouvoir agir. Être celui ou celle qui reste pour témoigner. Porter une mémoire collective dans un destin individuel. le roman de Sylvie Grignon représente tout ceci et plus encore.
Je ne peux que vous inviter à le lire tant il restera le lecture palière entre mon année 2020 et ce que j'aimerai que soit 2021…
Lien : https://leschroniquesdecendr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
edco6974
  14 mars 2021
Grâce à ce roman j ai fait la connaissance d une jeune fille, fringante de 94 ans. Elle vit dans un home mais sa mémoire lui fait souvent défaut. Ça la rend triste et fait ce qu elle peut pour retrouver ses souvenirs. Pour l aider, Ludo va lui apporter un carton rempli de journaux intimes. Pas n'importe lesquels: les siens. Ceux qu elle a tenu depuis toute jeune et qui vont l aider à remonter le temps.
Ce roman m a beaucoup touchée. Il est plein de bons sentimens. C estt attendrissant de s'imaginer Camille essayer de se souvenir puis de voir ce qu elle ressent quand elle tourne les pages de ses journaux intimes. Quand elle ferme les yeux car les souvenirs refont surface, ça se lit sur son visage. Oui j ia écrit "lire" car Sylvie Grignon pèse ses mots et les a choisi minutieusement pour que le lecteur ait cette impression d être un téléspectateur plutôt qu un simple lecteur.
C est déroutant comme les mots, expressions choisis sont très important pour ressentir l histoire, la vivre aux côtés de Camille. A un moment de ma lecture, il y a eu une musique qui a rajouté une touche émotionnelle. J étais en totale harmonie avec le roman. Ce fut doux, parfois intense mais souvent touchant, émouvant. Les émotions sont au rendez vous et ça arrive par vague. Ça faisait longtemps que je n avais pas été remué comme ça. d'ailleurs, je n ai pas réussi à prendre une seule note durant cett lecture tellement j ai été happée.
Camille raconte sa vie mais surtout ses amours, ceux qui l ont marqué à différents moments de sa vie avec beaucoup de pudeur mais aussi de franchise. Elle découvre ces journaux intimes de façon aléatoire, d'ailleurs les histoires ne sont pas chronologiques et c est très bien comme ça.
Il y a une chose qui m interpellé. Une chose qui estt d actualité mais je n en dirait pas plus cart il vous faudra lire ce roman pour savoir de quoi je pattle.
Mais il y a une petite particularité temporelle à cette histoire. Elle a un pied dans le présent qui est aussi le passe et un autre dans le futur mais qui est le présent... C est. Compliqué hein ? Hé bien non pas tant que ça 😉
En résumé, ce roman est une bulle de sentiments. Il est impossible d en ressortir indemne car malgré tout ça touche nos aînés. Sylvie Grignon à une plume efficace, douce, sensible, attendrissante. Il y a un juste équilibre des sentimens et ne tombe pas dans l excès. Encore un roman que j épingle dans mes coup de coeur 💕💕💕
Je vous invite donc à lire ce roman ett attention à votre coeur car il pourrait vous en faire voir de toutes les couleurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MDWI
  16 février 2021
Je remercie les éditions "Souffles littéraires" et Babelio pour ce roman, reçu lors de la masse critique Babelio.
C'est un roman vraiment atypique où Camille, 94 ans et à la mémoire défaillante, se replonge dans les carnets qui constitue son journal.
L'ordre des souvenirs n'est pas chronologique, ce qui donne de l'originalité à la lecture. On découvre d'abord une Camille insouciante, aux anecdotes amusantes, puis progressivement des épisodes plus douloureux et pourtant terriblement banals (deuil, déni, suicide,...) viennent s'y greffer . Beaucoup de drames au final, presque plus que de souvenirs joyeux, et toujours évoqué dans l'ombre, cet évènement qui a tout changé.
Car contrairement aux autres livres du genre, Camille a 35 ans en 2020 et une bonne moitié de ses souvenirs prennent place dans le futur. C'est donc aussi, principalement en dernière partie, un roman d'anticipation glaçant qui donne à réfléchir.
J'ai beaucoup aimé l'écriture assumée de l'auteur sur les désirs de Camille mais aussi l'émotion qui se dégage des souvenirs d'une héroïne loin d'être parfaite et qui essaie seulement d'être elle-même avec ses peines et ses doutes.
Le style est aussi très agréable et la perte de mémoire nous permet de découvrir les souvenirs de la vieille Camille comme si elle venait de les vivre sans le recul de son vécu, assez terrible.
Une lecture dont je n'ai pas l'habitude et qui m'a beaucoup plu par la justesse de ses émotions et le mélange inhabituel des genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mamoune26mamoune26   12 novembre 2020
Je viens de tourner la dernière page d'Appelez-moi Camille, de Sylvie Grignon (Editions Souffles Littéraires). Chapeau bas ! Cette auteure que ne n'avais lu qu'à travers ses polars colorés addictifs, a réussi là avec virtuosité un travail d'écriture très astucieux qui mêle pour le plus grand plaisir du lecteur sensualité, romantisme, conscience civique, politique et morale qu'anticipation ! Entre le réel et le possible, entre fougue de la jeunesse et douceur de la vieillesse. Sans nous priver d'un érotisme libéré. A lire sans modération , surtout en ce moment, mais je ne dirai pas pourquoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lespiapiasdeseverinelespiapiasdeseverine   27 février 2021
Devant moi, le carton déborde encore de ces trésors où se cache ma vie. D'une main, pour ne pas laisser tomber le carnet, je caresse la masse rassurante des promesses que toutes ces reliques me font : je suis là, encore enfermée sous la poussière et les couvertures froissées, mais je suis là, et je peux encore revenir. Et Lui aussi.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : maladie d'alzheimerVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Noir" de Sylvie Grignon.

Quel jour Camille est-elle morte ?

le 22 mai
le 25 avril
le 28 mars

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvie GrignonCréer un quiz sur ce livre