AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 44 notes)

Biographie :

Verena Hanf est née en 1971 à Freiburg (Allemagne). Son père est allemand, sa mère égypto-libanaise. Elle a étudié la sociologie, la politique et le journalisme en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. Elle est aujourd’hui rédactrice dans une association qui soutient des projets pour les enfants dans des pays en voie de développement. Elle partage son temps entre l’Allemagne, où elle travaille, et Bruxelles, où elle vit avec son mari et ses enfants, et où elle a écrit, en français, son premier roman, Tango tranquille.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Verena Hanf - Tango tranquille .
Bénédicte Pérot, assistante éditoriale, vous présente le premier roman de Verena Hanf, "Tango tranquille". Parution le 5 septembre 2013 aux éditions Castor Astral. Rentrée littéraire 2013. http://www.mollat.com/livres/hanf-verena-tango-tranquille-9782859209490.html Notes de Musique : "Gretchen's Tango" by Ergo Phizmiz (http://www.ergophizmiz.net)

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   18 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Je verse du vin dans mon verre. Je débranche mon téléphone. Je coupe ce cordon ombilical douloureux vers le monde extérieur. Liberté ! Je ne décrocherai plus. (p.13)
Commenter  J’apprécie          251
fanfanouche24   17 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
-Enrique-



Avez-vous déjà été contraint de parler à vous même juste pour entendre une voix qui s'adresse à vous gentiment ? Juste pour entendre des mots encourageants ? Juste pour dire, au petit matin, dans le gris de la journée naissante : " Vas-y, lève-toi, relève-toi, tu la supporteras cette solitude, tu t'y habitueras (...)" (p.23)
Commenter  J’apprécie          245
fanfanouche24   21 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Depuis le silence social, il n'y a plus d'oreilles à ma disposition. Je me force à me réveiller, j'allume la radio, au moins, j'ai des voix autour de moi. (p.67)
Commenter  J’apprécie          230
fanfanouche24   23 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
(....) et comment ça va. Justement, ça va beaucoup mieux depuis que je n'ai plus à répondre à cette question-là. Effrayante, la masse des phrases conventionnelles qui sont déversées chaque jour. Quelle pollution acoustique et mentale ! Comment ça va. Bien et toi. Tout est dit, merci, au revoir. (p.103)
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   20 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Je n'ai jamais expliqué à Lucienne que justement , une des raisons qui m'empêchaient d'avoir des enfants, c'était la peur de trop les aimer et puis de trop souffrir. Souffrir, oui, car enfant signifie séparation. Chaque jour une séparation, voire plusieurs séparations. Les enfants, il faut les laisser respirer, grandir, partir-sans toi. Les laisser se faire mal, les voir faire du mal. Les laisser découvrir sans les couvrir (p. 54-55)
Commenter  J’apprécie          183
fanfanouche24   23 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Il faut qu'il travaille. Il faut qu'il gagne son argent. Il faut qu'on puisse se sourire sans rougir, sans baisser les yeux, sans se courber. (p.84)
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24   17 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
-Violette-



Fernand [ Frère de Violette] n'avait que moi pour lui tenir compagnie, pour lui allumer la lumière. Parfois je me demande comment il fait aujourd'hui. Comment réagit-il aux ombres dans son couvent contemplatif, seul dans une cellule la nuit, avec son Dieu la journée, seul avec ses quatre confrères au cours des années. Je n'ai pas compris sa décision à l'époque. J'ai pleuré quand il est parti, je l'ai insulté, menacé, supplié. J'avais besoin de lui, mais il m'a quand même quittée. Dieu me l'a piqué, je lui en veux encore. (p.42)
Commenter  J’apprécie          140
yv1   27 septembre 2014
Simon, Anna, les Lunes et les Soleils de Verena Hanf
Le père, un homme sec et maigre, ancien employé de poste, cultivait une rancune sans issue. Il se sentait injustement traité par la vie, durement puni pour pas grand-chose : non, il n'avait pas été un vrai, un méchant nazi. Non, il n'avait pas eu de sympathie pour Hitler, non, il n'avait pas commis d'horreurs. Non, il n'avait pas dénoncé de juifs, de toute façon il n'en avait pas connu beaucoup et ceux-là le laissaient indifférent. [...] Il avait été envoyé au front, il y avait perdu trois doigts et son dernier petit reste de joie. Les Américains l'avaient détenu avant de le transférer dans un camp de prisonniers de guerre en France. Libéré en 1947, il était rentré en Allemagne -maigre, malade et misanthrope. Lui qui n'avait jamais été capable de sentiments trop passionnés, nourrissait depuis cette époque-là une haine profonde contre la France, contre tout ce qui était français. (p. 57/58)
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24   23 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Son ton acide me déplaît, elle sait très bien que je regrette beaucoup de ne plus pouvoir travailler comme instituteur. Je ne l'ai pas fait longtemps, mais cela me faisait plaisir d'enseigner, de voir les petits visages tendus vers moi. Quelle magie pour les enfants de pouvoir déchiffrer des mots. Quel bonheur d'écrire les premières lignes.De nouveaux paysages s'ouvrent à eux, et moi, je les aide à ouvrir les fenêtres , à guider leur regard vers les richesses des livres. Enfin, je les aidais. Miantenant, je suis ici. Il y a des barreaux à ma fenêtre. Je regarde dehors, je tends les bras, mais le reste ne passe pas. (p.145)
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   23 octobre 2014
Tango tranquille de Verena Hanf
Je te le répète, Violette: tu n'es pas sa mère. De plus, il n'en a plus besoin à son âge. Si quand même, un peu, pour le protéger, pour l'aider, pour le nourrir. Et puis les mères, à les croire, on en a toujours besoin. Elles oublient juste d'ajouter qu'elles ont toujours besoin de rester mère, de materner. (p.106)
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit quiz 14 Juillet

Qui a chanté en premier cette chanson ON N'EST PAS LÀ POUR SE FAIRE ENGUEULER dont voici un extrait: "On n'est pas là pour se faire engueuler on est là pour voir le défilé! On n'est pas là pour se faire assommer on est venu pour voir le défilé! Si tout le monde était resté chez soi, ça f'rait du tort à la République."

Coluche
Boris Vian
Bobby Lapointe

7 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : 14 juillet , fêtes traditionnelles , france , nation , français , defiles , littérature , cinema , chansonCréer un quiz sur cet auteur