AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.86 /5 (sur 248 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New Smyrna Beach,Floride , le 23/01/1923
Mort(e) le : 09/01/1996
Biographie :

Walter Michael Miller, Jr. est un auteur de science-fiction américain.

Il servit sous les drapeaux dans l'armée de l'air américaine pendant la Seconde Guerre mondiale comme ingénieur radio et mitrailleur. Il participe à 53 missions de largage de bombes au-dessus de l'Italie.

Parmi ces missions, la destruction d'une abbaye de Bénédictins à Monte Cassino restera pour lui un véritable traumatisme qui le conduira à l'écriture de son premier roman : "Un cantique pour Leibowitz" en 1959. Des parties de ce roman furent tout d'abord publiées dans "The Magazine of Fantasy and Science Fiction".

Dans ses dernières années, Walter M. Miller vécut totalement reclus, en proie à une lourde pathologie qui l'empêchait d'avoir des contacts avec la plupart des gens, même avec des membres de sa famille. Walter M. Miller se suicida par balle le 9 janvier 1996 alors qu'il travaillait à la suite de son premier roman, "L'Héritage de saint Leibowitz", qui sera finalement achevé par Terry Bisson en 2000.

"Un cantique pour Leibowitz" fut le seul roman de Miller publié de son vivant. Ce roman reçut le Prix Hugo en 1961 et on le considère encore aujourd'hui comme l'un des meilleurs romans post-apocalyptiques de science-fiction. Il publia également près de quarante nouvelles, toutes écrites sur une période de 5 ans, de 1952 à 1957, dont une partie sera publiée en France dans un recueil intitulé "Humanité provisoire".
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Walter Michael Miller   (8)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Bénédiction en gris
Ce conte de Walter M. MILLER est tiré de son recueil "Humanité provisoire". A la suite du passage d'une météorite la Terre est ravagée par une maladie inconnue, la "dermite", qui se répand partout. Faute d'un meilleur moyen d'action, les bien-portants se mettent en devoir d'exterminer les malades qui leur font peur. Cette peur désorganise la vie terrestre et un homme, Paul, en vient à se...

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
finitysend   18 janvier 2016
L'héritage de saint Leibowitz de Walter Michael Miller
Et qui vous a dit que la contemplation et le travail etaient incompatibles, hein ?
Commenter  J’apprécie          320
Luniver   18 octobre 2013
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
Le frère bibliothécaire gémit tandis qu'on roulait hors de la cave un autre tonneau plombé. Le fait que le savant séculier ait, en deux jours, éclairé une énigme complète pendant douze siècles n'était pas de nature à impressionner Armbruster. Aux yeux du gardien des Memorabilia, ouvrir ces tonneaux équivalait à diminuer la durée probable d'existence de leur contenu et il ne fit pas le moindre effort pour cacher sa désapprobation. Pour le frère bibliothécaire, dont la tâche en ce monde était de conserver les livres, la principale raison d'être de ces livres résidait dans leur conservation perpétuelle. S'en servir était secondaire, il valait mieux éviter de le faire car cela menaçait leur longévité.
Commenter  J’apprécie          160
finitysend   31 mai 2012
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
Les villes ne furent plus que des flaques de verre entourées de vastes étendues de décombres. Des nations avaient disparues de la surface de la terre, le sol était jonché de cadavres d'hommes et de bétail , et toutes les bêtes sauvages , et les oiseaux dans les airs et tout ce qui qui nageait dans les fleuves ,rampait dans l'herbe , creusait des trous ,gisait aussi sur terre ; ils avaient tous péri ...
Commenter  J’apprécie          160
Luniver   16 octobre 2013
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
Le père Cheroki, revêtu de son étole, regardait le pénitent agenouillé de profil devant lui sous le soleil brûlant dans l'immense désert. Il se demandait comment ce jeune homme (pas particulièrement intelligent d'après ce qu'il en savait) avait bien pu s'arranger pour trouver des occasions de péché, alors qu'il se trouvait complètement seul dans un désert stérile, loin de toutes distractions, de toute source apparente de tentations. Un jeune homme ne pouvait pas faire grand-chose de mal dans ce coin-là, armé seulement d'un rosaire, d'une pierre à briquet, d'un canif et d'un livre de prières. C'était en tout cas ce que croyait le père Cheroki.
Commenter  J’apprécie          150
Luniver   19 juillet 2015
L'héritage de saint Leibowitz de Walter Michael Miller
À la sixième explosion, un boulet de canon atterrit sur la route devant l'abbaye, rebondit, franchit la porte ouverte, ricocha sur le muret du massif de roses, et acheva sa course dans le couvent, fracassant les portes du réfectoire. On entendit des cris, et une volée de moines sortit en courant du bâtiment.

[...]

On retrouva le boulet et, quoiqu'il ait été déformé et légèrement aplati par l'impact, les caractères hébraïques qui y étaient gravés restaient en partie lisibles. Un expert fut mandé. L'inscription disait : « ... fais du pain qui jaillit de la terre. » C'était une inscription utilisée pour la bénédiction des repas. « Vu la cible, elle est plutôt appropriée », remarqua le traducteur.
Commenter  J’apprécie          120
dbaudelet   25 avril 2011
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
On disait que Dieu, pour mettre à l'épreuve l'humanité devenue aussi orgueilleuse qu'au temps de Noé, avait ordonné aux sages de l'époque, [...] de construire de grandes machines de guerre, [...] des armes d'une telle puissance qu'elles contenaient le feu même de l'Enfer. Et Dieu avait permis que ces mages plaçassent ces armes entre les mains des princes, en leur disant: "Nous n'avons construit cela pour vous que parce que les ennemis ont eux aussi de telles machines et pour qu'ils sachent que vous les avez et qu'ils aient peur de frapper. [...]

Mais les princes, ne tenant aucun compte des paroles des sages, pensèrent tous: Si je frappe assez vite, et en secret, je détruirai les ennemis dans leur sommeil, personne ne m'attaquera en retour et la terre sera à moi.



Car telle était la folie des princes. Et ce fut le Déluge de Flamme.



Première Partie: Fiat homo. Chapitre 6, page 70.
Commenter  J’apprécie          90
Reivilo85   23 septembre 2022
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
On disait que Dieu, pour mettre a l'épreuve I'humanité devenue aussi orgueilleuse qu'au temps de Noé avait ordonné aux sages de l'époque, et parmi eux au Beatus Leibowitz, de construire de grandes machines de guerre, telles qu'on n'en avait jamais vu sur terre. Des armes d'une telle puissance qu'elles contenaient le feu même de l'Enfer. Dieu avait alors souffert de voir les sages placer ces armes entre les mains des princes (...).
Commenter  J’apprécie          10
finitysend   18 janvier 2016
L'héritage de saint Leibowitz de Walter Michael Miller
Personne ne l'avais vu prier exepté son démon , qui le traitait d'hypocrite .
Commenter  J’apprécie          100
JonLAventure   10 septembre 2014
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
Mais dans ce sombre océan des siècles où rien ne semblait s‘écouler, une vie n‘était qu‘un infime remous, même pour l‘homme qui la vivait.
Commenter  J’apprécie          90
Reivilo85   23 septembre 2022
Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller
Grâce à un Moïse, un Hitler, ou quelque vieux grand-père tyrannique et ignorant, on peut acquérir un héritage culturel en un clin d'œil et beaucoup ont été acquis ainsi.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Walter Michael Miller (357)Voir plus


Quiz Voir plus

Les couples célèbres

Qui étaient "les amants du Flore" ?

Anaïs Nin et Henri Miller
Elsa Triolet et Aragon
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

9 questions
8600 lecteurs ont répondu
Thèmes : couple , roman d'amourCréer un quiz sur cet auteur