AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 495 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Alipur, Calcutta , le 18/07/1811
Mort(e) à : Londres , le 24/12/1863
Biographie :

William Makepeace Thackeray est l'un des grands romanciers anglais de l'époque victorienne.
Le père de William M. Thackeray était l'un des riches administrateurs de la Compagnie des Indes. Après la mort de son père William rentre à Londres pour continuer ses études. Il intègre le Trinity College de Cambridge mais ne termine pas son cursus. Il fait un grand voyage en Europe comme beaucoup de jeunes héritiers et après des études de droit engloutit la fortune paternelle dans un journal qui fait faillite.
Il se marie en 1836 et travaille dans le journal de son beau-père tout en rédigeant son premier roman qui paraît en 1840. Il obtient la responsabilité d'une chronique culturelle dans le célèbre magazine Punch et retrouve bientôt l'aisance financière dont il jouissait auparavant.
Il écrit de nombreux romans sous divers pseudonymes qui sont en profond accord avec la morale victorienne de l'époque. Rival en popularité de Dickens il se différencie de lui par ses opinions politiques puisque pour lui les individus sont responsables de leurs actes et qu'il minimise l'influence de la société sur leurs comportements.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de William Makepeace Thackeray   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Darren « Buck » Vender a 22 ans, il vit avec sa mère à Brooklyn. Major de promotion intelligent mais démotivé il a choisi de travailler comme barista dans un Starbucks de Manhattan. Instinct ou hasard ? C'est en convaincant un habitué de changer de boisson qu'il va lui-même changer le cours de sa vie. L'homme d'affaires est tellement impressionné par son charisme qu'il lui propose de le rejoindre chez Sumwun, une startup au succès aussi fulgurant qu'opaque. Après un entretien surréaliste, et une formation infernale qui ressemble fortement à un bizutage Darren (ou plutôt Buck, comme on l'appelle désormais), est embauché. le problème, c'est qu'il ne sait pas bien pourquoi. Plongée hilarante et acide dans le monde de l'entreprise du XXIe siècle, Buck & moi est une satire inoubliable qui rappelle aussi bien BlackKKklansman de Spike Lee que La Foire aux vanités de Thackeray.

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (278) Voir plus Ajouter une citation
William Makepeace Thackeray
Nastasia-B   16 juillet 2021
William Makepeace Thackeray
Soyez prudentes, jeunes demoiselles. Regardez-y à deux fois en engageant votre cœur. Prenez garde de vous abandonner à un amour bien sincère. Ne dites jamais tout ce que vous éprouvez, et mieux encore n'éprouvez jamais grand-chose. Voyez où conduit une passion trop loyale et trop confiante ; ne vous fiez à personne. […] Enfin, n'ayez jamais de ces sentiments qui puissent devenir pour vous une source de chagrin. Ne faites jamais de ces promesses que vous ne puissiez pas retirer, en cas de besoin, sans qu'il vous en coûte.



LA FOIRE AUX VANITÉS, Chapitre XVIII : Qui joua sur le piano acheté par le Capitaine Dobbin.
Commenter  J’apprécie          740
Nastasia-B   27 septembre 2020
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
Ne vous moquez point, ami lecteur, car il pourrait vous arriver quelque beau matin de vous trouver en pareille situation. Combien ne voyons-nous pas de nos amis rouler ainsi autour de nous dans l'abîme. La chance peut nous abandonner, nos facultés nous trahir ; nous pouvons voir notre place enlevée par de plus jeunes et vigoureux champions ; et quand le tourbillon nous aura jetés sur le bord de la route, comme ces débris échoués sur la plage, les passants continueront leur chemin sans jeter un regard de commisération, ou, ce qui est pis encore, viendront nous tendre dédaigneusement un doigt et prendre à notre égard des airs protecteurs.



Chapitre XXXVIII : Une famille dans la gêne.
Commenter  J’apprécie          723
Eric76   08 octobre 2016
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
William Dobbin se retira dans un coin de la cour, où il passa le reste de la récréation en proie à la plus vive tristesse, au chagrin le plus cuisant. Qui parmi nous ne se rappelle ces heures pénibles et amères, ces douleurs de notre enfance ? Qui mieux qu’un enfant ressent l’injustice ? Qui tremble plus devant la raillerie ? Qui a un sentiment aussi pénétrant du mal qu’on lui fait, une gratitude aussi expansive pour un acte de bonté ? Et vous ne craignez pas de flétrir, de torturer ces jeunes âmes ! et pourquoi, mon Dieu ? pour une malheureuse erreur d’arithmétique, pour l’amour de ce damné latin.
Commenter  J’apprécie          570
William Makepeace Thackeray
Nastasia-B   18 août 2021
William Makepeace Thackeray
Qui de nous est heureux en ce monde ? qui de nous arrive enfin au terme de ses désirs, ou, quand il y parvient, se trouve satisfait ?



LA FOIRE AUX VANITÉS, Chapitre LXVII : Naissances, mariages et décès.
Commenter  J’apprécie          572
Nastasia-B   19 mars 2020
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
Si le succès est rare et vient lentement, tout le monde sait que les désastres sont rapides et toujours menaçants.



Chapitre XVIII : Qui joua sur le piano acheté par le capitaine Dobbin.
Commenter  J’apprécie          540
William Makepeace Thackeray
petitsoleil   03 décembre 2014
William Makepeace Thackeray
Un rire sincère est un rayon de soleil dans une maison.
Commenter  J’apprécie          540
William Makepeace Thackeray
Fabinou7   11 mai 2022
William Makepeace Thackeray
“il faut montrer les uns pour les autres beaucoup de charité et de tolérance, c’est le seul moyen de rendre la vie supportable”

Commenter  J’apprécie          524
Nastasia-B   13 juillet 2021
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
Miss Crawley, à l'exemple de beaucoup de gens riches, avait l'habitude d'accepter de ses inférieurs tous les services qu'elle pouvait en tirer, et, sans plus se faire de bile, de les camper là dès qu'elle n'en sentait plus le besoin. La reconnaissance chez certaines personnes riches est peu commune et presque inconnue ; elles reçoivent les services des gens nécessiteux comme chose qui leur est due. Et de quel droit plaindriez-vous, parasites et pauvres gueux ? Votre amitié pour les riches est à peu près aussi sincère que celle qu'ils vous témoignent en retour. C'est l'argent que vous aimez, et non pas l'homme ; et, si les rôles étaient intervertis entre Crésus et son laquais, vous savez bien, mendiants de bonne maison, de quel côté se tourneraient vos flatteries.



Chapitre XIV : Chez Miss Crawley.
Commenter  J’apprécie          471
Fabinou7   08 août 2021
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
"Ayez des louanges pour tout le monde, c'est un conseil à ceux qui débutent dans la vie. Ne faites jamais les délicats, mais donnez de l'encensoir aux gens, quand vous devriez leur casser le nez ; louez les encore par derrière, s'il y a chance qu'ils vous entendent ; ne laissez jamais échapper l'occasion de dire un mot aimable (...) semez ainsi vos compliments. Un gland, c'est peu de chose ; mais il pourra quelque jour produire une grosse pièce de bois."
Commenter  J’apprécie          427
Fabinou7   10 janvier 2022
La foire aux vanités de William Makepeace Thackeray
“Si vous avez vu des enfants pleurer pour se rendre à l’école, n’attribuez point cette sensibilité à un motif de tendresse et d’affection ; s’ils pleurent, c’est qu’ils voient devant eux l’ennui de la classe et du travail”
Commenter  J’apprécie          4210

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de William Makepeace Thackeray (1005)Voir plus


Quiz Voir plus

Le joueur d'échec de Zweig

Quel est le nom du champion du monde d'échecs ?

Santovik
Czentovick
Czentovic
Zenovic

9 questions
1612 lecteurs ont répondu
Thème : Le Joueur d'échecs de Stefan ZweigCréer un quiz sur cet auteur