AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.94 /5 (sur 5557 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Portsmouth , le 07/02/1812
Mort(e) à : Higham , le 09/06/1870
Biographie :

Charles John Huffam Dickens est un romancier anglais.

Il passa une enfance heureuse à Chatham au sein d’une famille modeste. Malheureusement, alors qu’il rejoint son père, muté à Londres, il doit arrêter ses études pour des raisons financières. Les difficultés sont telles que la famille se retrouve en grande misère et que son père est emprisonné pour dettes. A tout juste douze ans, Charles Dickens se retrouve employé dans une simple fabrique de cirage. Cette nostalgie de l'enfance heureuse et pure, cette obsession de la faim et de la pauvreté sont des thématiques et de réels sentiments qui se retrouveront dans son œuvre.

Quelques temps après, Charles Dickens entreprend tout de même trois années d'études et entre ainsi dans un cabinet juridique au service d’un avoué. Friand et passionné de littérature et de lectures en tout genre, il trouve une place en tant que sténographe dans une revue.

En 1833, il fait ses débuts d’écrivain dans divers journaux et magazines de contes dans les quartiers populaires de Londres. C’est en 1836, que son premier livre de contes et autres pièces intitulées "Les Esquisses de Boz" (Boz étant son pseudonyme) paraît. Dès 1837, il commence à révéler son talent avec "Les Aventures de M. Pickwick", son succès est immédiat. Entre écriture et grands voyages, Charles Dickens est prolifique et inspiré. C’est à cette même époque qu’il se marie avec Catherine Hogarth.

Pratiquement tous les romans de Charles Dickens seront publiés de façons mensuelles ou hebdomadaires. En pleine gloire, il se sépare de sa femme et devient à ce qu’on dit "le baladin national et international de l'Angleterre" car il fait alors des lectures à travers le monde : en Angleterre, en France et même aux États-Unis. Surmené et très nerveux, Charles Dickens ne se ménage pas et sa santé en pâtit.

Le 9 juin 1865, il a un terrible et grave accident de chemin de fer qui le diminue physiquement. Le même jour, cinq ans plus tard, il meurt.

"Les Aventures d'Oliver Twist", "De Grandes Espérances", "Contes de Noël", "David Copperfield" et "Un Conte des Deux Villes", font partie de ses œuvres majeures.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce du film The Mystery of Edwin Drood (BBC 2012), adaptation du roman de Charles Dickens

Podcasts (12) Voir tous


Citations et extraits (970) Voir plus Ajouter une citation
Charles Dickens
Nastasia-B   30 mai 2013
Charles Dickens
Ne jugez rien sur l'apparence, ne jugez jamais rien que sur des preuves. Il n'y a pas de meilleure règle.



(DE GRANDES ESPÉRANCES.)
Commenter  J’apprécie          1432
skyso   27 février 2010
De grandes espérances de Charles Dickens
Dieu sait que nous n'avons jamais à rougir de nos larmes, car elles sont comme une pluie sur la poussière aveuglante de la terre qui recouvre nos coeurs endurcis.
Commenter  J’apprécie          1110
Youplala   27 mai 2008
De grandes espérances de Charles Dickens
Je vais te dire, reprit-elle avec le même murmure précipité et passionné, ce qu'est le vrai amour. C'est la dévotion aveugle, l'humiliation sans réserve, la soumission absolue, la confiance et la foi en dépit de soi-même et du monde entier, l'abandon de son coeur et de son âme tout entiers au bourreau - voilà comment j'ai aimé!
Commenter  J’apprécie          1020
Charles Dickens
Nastasia-B   10 mai 2013
Charles Dickens
La vie est faite d'une suite de séparations soudées ensemble.
Commenter  J’apprécie          895
Nastasia-B   13 mai 2013
De grandes espérances de Charles Dickens
On n'est jamais mieux trompé sur terre que par soi-même.



Chapitre XXVIII.
Commenter  J’apprécie          792
Charles Dickens
Nastasia-B   15 avril 2013
Charles Dickens
Dans le petit monde où vivent les enfants, quel que soit celui qui les élève, rien n'est plus délicatement perçu, rien n'est plus délicatement senti que l'injustice.
Commenter  J’apprécie          781
Charles Dickens
Nastasia-B   19 mai 2015
Charles Dickens
Les pensées des hommes du monde sont sans cesse gouvernées par la loi de la pesanteur morale, qui, comme la pesanteur physique, les attache invinciblement à la terre. Le vif éclat du jour, de même que les merveilles silencieuses d'une nuit étoilée, restent sans effet sur leur esprit. Ils ne savent lire aucun signe dans le soleil, ni dans la lune, ni dans les étoiles. Ils ressemblent à certains sages qui apprennent à désigner toutes les planètes par leur nom latin, mais oublient du même coup ces petites constellations célestes qui ont nom Charité, Tolérance, Amour Universel, Miséricorde, et brillent pourtant jour et nuit d'un tel éclat que les aveugles eux-mêmes peuvent les voir ; ils ressemblent à ces sages qui, quand ils lèvent les yeux vers la voûte pailletée du ciel, n'y voient rien d'autre que le reflet de leur immense savoir personnel et de leurs connaissances livresques.



BARNABÉ RUDGE, Chapitre XXIX.
Commenter  J’apprécie          715
Charles Dickens
Nastasia-B   30 avril 2013
Charles Dickens
Il est impossible de savoir jusqu'à quel point peut s'étendre dans le monde l'heureuse influence d'un quelconque homme aimable, honnête et consciencieux, mais il est très facile de reconnaître combien on a été soi-même influencé par son contact.
Commenter  J’apprécie          710
Nastasia-B   16 mai 2013
De grandes espérances de Charles Dickens
Mon père avait pour principe qu'un homme qui n'est pas vraiment gentleman par le cœur, n'a jamais été, depuis que le monde existe, un vrai gentleman par les manières. Il disait aussi qu'aucun vernis ne peut cacher le grain du bois, et que plus on met de vernis dessus, plus le grain devient apparent.
Commenter  J’apprécie          680
Nastasia-B   14 septembre 2016
Barnabé Rudge 02 de Charles Dickens
Cet état d'esprit ne se limitait d'ailleurs pas à de petits villages comme Chigwell, où les gens étaient craintifs, ignorants et sans défense. Quand ils arrivèrent aux abords de Londres ils rencontrèrent, dans la lumière grisâtre du matin, plus d'une pauvre famille catholique qui, terrorisée par les menaces et les avertissements de voisins, quittaient la cité à pied ; ces gens leur racontèrent qu'ils n'avaient pu trouver de voiture ni de chevaux à louer pour déménager leurs biens et qu'ils avaient été contraints de les abandonner, à la merci de la foule. Près de Mile-End ils passèrent devant une maison dont le propriétaire, catholique peu fortuné, après avoir avoir retenu une charrette pour enlever ses meubles à minuit, les avait fait tous porter dans la rue pour attendre l'arrivée du véhicule et gagner du temps au moment du chargement. Mais l'homme avec lequel il s'était entendu, alarmé par les incendies de la soirée et par la vue des émeutiers qui passaient devant sa porte, avait refusé de tenir parole ; aussi le pauvre catholique, ainsi que sa femme, sa domestique et leurs enfants, restaient assis en pleine rue, tout tremblants, au milieu de leurs biens, redoutant la venue du jour et ne sachant ni que faire ni où aller.

Il en était de même, leur apprit-on, pour les transports publics. La panique était si forte que les malles-poste et les diligences craignaient de charger des voyageurs appartenant à cette funeste religion. Quand les cochers les reconnaissaient, ou quand ils avouaient qu'ils professaient cette foi, on refusait de les prendre, oui, même s'ils offraient de fortes sommes ; et, la veille, les gens n'avaient pas osé saluer dans la rue les catholiques de leur connaissance, de peur d'être dénoncés par des espions et " incendiés ", comme on disait alors, en conséquence.



Chapitre LXI.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Oliver Twist

Que signifie le Nom d'Oliver : Twist ?

Le danseur
Le fluet
Le tordu
L'Orphelin

20 questions
366 lecteurs ont répondu
Thème : Oliver Twist de Charles DickensCréer un quiz sur cet auteur

.. ..