AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.14/5 (sur 150 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Wuppertal , le 30/06/1948
Mort(e) à : Wuppertal , le 11/12/2022
Biographie :

Wolf Erlbruch a étudié le dessin à l'École Folkwang de Création Artistique d'Essen-Werden.

Depuis 1974, il travaille comme illustrateur pour des maisons d'édition et des agences de publicité. En 1990, il est nommé professeur. Il est titulaire de la chaire d'illustration de la Berhischen Universität Gesamthochscule de Wuppertal. Il travaille dans la publicité et l'édition.

Auteur de certains de ses albums, il est édité en France depuis 1993. Il a reçu en 2003, le prix Gutenberg, puis, en 2004, le Prix Bologna Ragazzi Award pour La grande question, ainsi que les Prix Hans Christian Andersen 2006 et le prix commémoratif Astrid-Lindgren en 2017.

Source : www.ricochet-jeunes.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Wolf Erlbruch   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Wolf Erlbruch


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Un matin qu'elle était dans son jardin, madame K eut une pensée terrible: et si le soleil disparaissait pour toujours? Serait-elle capable - dans le noir -de distinguer la menthe de mauvaises herbes? D'ailleurs plus rien ne pousserait!
Commenter  J’apprécie          80
Et le chat dit : "tu es venu au monde pour ronronner, un peu aussi à cause des souris"
Commenter  J’apprécie          90
Il était une fois une gratouille.

Ce n'était pas une grosse gratouille.
Ce n'était pas une petite gratouille.
C'était une moyenne gratouille.
Et cette gratouille voulait se gratter.

Il était une fois.

Un peu plus tard, environ un quart d'heure après Il était une fois, la gratouille vit un arbre, et elle alla se gratter contre lui. C'est alors qu'il arriva une chose vraiment bizarre: la gratouille se mit à grandir. Et plus elle se grattait, plus elle grandissait.

"C'est curieux", pensa la gratouille en se grattant de plus belle. Une minute après, une fourrure commença à recouvrir le gratouillement. Puis la fourrure fabriqua des bras et des jambes et un nez... Peu après, la gratouille ressembla presque exactement à ... un ours.
Commenter  J’apprécie          60
La mort pouvait parfois lire dans les pensées.
-Lorsque tu seras mort, l'étang aura disparu lui aussi - en tout cas pour toi.
-En es-tu certaine ? interrogea le canard étonné.
-Oui, certaine, pour autant que l'on puisse le savoir, répondit la mort.
-C'est rassurant, reprit le canard. Ainsi il ne me manquera pas quand...
-...quand tu seras mort, ajouta la mort. Elle parlait si facilement du sujet.
-Redescendons, dit le canard après un moment. Sur les arbres, il nous vient de drôles de pensées."
Commenter  J’apprécie          60
Ce jour-là, devant la caverne de l'ours, il y avait un sacré remue-ménage. Les écureuils gambadaient dans l'herbe folle et les oiseaux gazouillaient, ivres de lumière.
Commenter  J’apprécie          70
- D'où viens-tu ? demanda la Tortue.
- Euh, dit l'Ours qui réfléchissait tout en se grattant la tête, je viens de derrière moi.
- Ah oui ? fit la Tortue. Je viens de là, et je ne t'ai pas vu.
- Alors c'est que je venais juste de partir, dit l'Ours.
-Et où vas-tu ?
- Je veux... voyons... je veux aller En-avant.
Commenter  J’apprécie          50
Il se demanda : " suis-je le premier ? Suis-je le dernier ?"
Et il cherchait à savoir si quand on est tout seul,
Il vaut mieux être le premier ou le dernier.
Commenter  J’apprécie          50
"Salut les bonnets de nuit ! "
Le visiteur sortit de l'ombre en ricanant comme un bossu.
"Vous faites partie du club des pleurnichards ou quoi ?"
Commenter  J’apprécie          50
Plus je regarde moins je sais si les arbres et les fleurs poussent quand je ne regarde pas.
Commenter  J’apprécie          20
La mort : "Tu es là pour aimer la vie."
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Wolf Erlbruch (1889)Voir plus

Quiz Voir plus

Baudelaire, Verlaine ou Rimbaud ?

Qui a écrit: "Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !"

Baudelaire
Verlaine
Rimbaud

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie françaiseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..