AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2889082962
Éditeur : La Joie de Lire (21/10/2015)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Un ours part pour un voyage initiatique à travers la forêt merveilleuse pour savoir s'il est lui-même. Très à l'écoute, il fait des rencontres qui lui font réaliser que les autres (notamment la vache complaisante, le lézard paresseux, le pingouin pénultième ou encore la tortue taxi), en tout cas, le connaissent bien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Cylhis
  17 novembre 2015
Lors de la dernière Masse Critique, j'ai eu la chance d'être sélectionnée et de recevoir cet album illustré. Merci à Babelio et aux éditions La Joie de Lire.
Il était une fois une gratouille, qui devint un ours, qui ne savait pas qui il était. Dans la forêt merveilleuse, il y fait des rencontres qui vont l'aider à se connaître, et même davantage, à se reconnaître comme lui.
Philosophique, initiatique, illustré de façon atypique : en voilà un album fantastique !
Bon, c'était peut-être un peu fort comme qualificatif, mais c'était pour la rime.
Les illustrations, il est vrai, sortes de l'ordinaire pour un album jeunesse, mais peut-être parce que cet album n'est pas pour la jeunesse ordinaire, mais pour ceux qui la recherche en eux ! Cela sonne comme des illustrations rétro et c'est totalement en accord avec ce texte difficile pour un tout-petit, mais qui parle bien mieux au lecteur de quelques années plus vieux. Qui suis-je ? D'où je viens ? Qu'est-ce que le bonheur ? Et bien, je reprendrai la maxime d'un autre ours : il en faut peu pour être heureux. Ce pourrait être l'une des réponses aux questions de cet ours venu de nulle part et qui n'était pas là… avant. Mais quelle importance à tout ça ? Finalement, il suffit de se sentir soi et de s'accepter soi pour être beau et heureux, non ?
À méditer ou à lire, sinon à admirer pour ses belles images. Un livre finalement tendre qui nous étonne (on ne s'attend pas forcément à réfléchir quand on lit un album "jeunesse") et nous pousse doucement à un retour sur soi. Sympathique (j'ai trouvé le mot adéquat !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fifibrinda
  24 décembre 2015
Wolf Erlbruch aime dessiner des ours.  Wolf Erlbruch aime aussi les grandes questions philosophiques. Donc il dessine des ours qui s'interrogent ... Sur la vie, l'amour, la mort, la nuit, la différence  ... le dernier venu, même  s'il est né  d'une gratouille, n'échappe  pas à  la règle.  "Qui suis - je ? D'où viens-je ? Où  vais-je ? Suis-je bien moi ?" . Il traverse la forêt  au fil d'un parcours initiatique et rencontre des interlocuteur qui le feront avancer dans sa réflexion,  comme  la Vache Complaisante ou le Pingouin Pénultieme.  
Sur un très  beau texte à  la fois poétique  et philosophique d'Oren Lavie, musicien et dramaturge  israélien, le prestigieux  illustrateur  allemand  crée  une oeuvre remarquable, mêlant techniques et matières, à  son habitude. Nous tenons ici un grand album, tant par son texte que par ses illustrations,  qui pose dans une langue fluide, imagée,  des questions complexes formulées  avec humour et poésie.
Merci donc à Masse Critique pour cette belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcel
  19 novembre 2015
En voilà un beau livre ! Nous avons apparemment une histoire classique où l'ours découvre peu à peu qui il est et fait son apprentissage de la vie, mais par des moyens bien peu ordinaires, avec un ton jouant sur l'humour, sur sa naïveté pour résoudre ces grandes questions de la vie. Mais c'est un récit plein de douceur de la vie.
Le texte n'est pas pour les tout petits, puisqu'il joue sur les mots et l'absurde. C'est aussi un jeu sur la langue et sur les attendus des contes, dans la lignée lointaine d'Alice au paysdes merveilles. Ce livre est donc destiné aux parents qui lisent avec leurs enfants (ou l'inverse) et à ceux qui relisent avec plaisir. L'histoire est pleine de poésie et d'originalité et se relit sans problème.
Quant aux dessins, ils sont magnifiques ! La Forêt Merveilleuse est rendue par un motif compliqué de feuillages, qui ressemble à des impressions au tampon se superposant de façon un peu floue, un peu tremblée. On est dans une forêt magique, propre au conte, rêvée et délicate. L'ours est une grosse silhouette noire (un grand dadais même) à l'immense sourire rouge et à l'air naïf, la vache a de longs cils et le lézard est un snob anglais arrogant. le papier épais fait de cet album un très bel objet.
Lien : http://chezmarketmarcel.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
letilleul
  07 novembre 2015
Voici un nouvel album indéfinissable qu'il est nécessaire de diffuser.
Les illustrations réalisées à la manière des estampes japonaises de L'ukiyo-e,
sont splendides ! Une belle entrée en matière pour cet album aux multiples questions
philosophiques sur le savoir comment devenir soi...

L'ours qui n'était pas là est né, puis il est devenu ours. Mais savoir que l'on est Ours ne suffit pas à savoir qui l'on est. Alors, au fil de ses rencontres et de ses pérégrinations, il va apprendre à se connaître pour pouvoir enfin se reconnaître…
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          60
VanessaV
  03 janvier 2017
Je sais que quand j'achète un livre illustré par Wolf ERLBRUCH, le parti pris est poétique, empli de réflexion. Oren LAVIE, auteur, compositeur, interprète, offre ici avec son premier livre une quête de soi. "L'ours qui n'était pas" n'était pas. Pas là, pas présent, inexistant. Et puis il est apparu, de presque rien, d'une sensation, et puis il a grandit.
Un ours, c'est sûr qu'il est bien un ours. Mais un autre doute, dans sa poche une feuille de papier avec la question "Es-tu bien moi?" et des indices. Il va alors chercher s'il est bien lui. A travers la forêt, à travers les rencontres. Il se découvre, découvre les autres mais aussi les sensations, les réflexions.
Qu'est-ce qui fait soi? le regard des autres, la reconnaissance, une étrange sensation dans le ventre? Qu'est-ce qui fait l'autre? le fait d'en prendre conscience?
Cet album grand format est extrêmement poétique et plein d'humour mais pas que. Il part d'une question existentielle, soi, pour nous amener sur le chemin d'une redécouverte de ses sens, de ses sensations.
Et puis il y a derrière ces questionnements le chemin parcouru, lent, chaleureux, bienheureux. Chaque page offre de petits détails de bonheur, chaque page est un poème en soi.
Et je ne me lasse pas des illustrations de ERLBRUCH.
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Actualitte   11 septembre 2017
Le texte jouant beaucoup sur l’humour prête à la réflexion mais est aussi plein de poésie et d’une grande originalité, tout comme le dessin et la composition ; cet album est une ode à la lenteur, à la rencontre et à la nécessité du questionnement.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Ricochet   04 février 2016
Du très grand art pour cet album qui rejoint directement les incontournables et dont on se demande où il était quand il n'était pas là.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
VanessaVVanessaV   25 mars 2016
Il était une fois une gratouille.

Ce n'était pas une grosse gratouille.
Ce n'était pas une petite gratouille.
C'était une moyenne gratouille.
Et cette gratouille voulait se gratter.

Il était une fois.

Un peu plus tard, environ un quart d'heure après Il était une fois, la gratouille vit un arbre, et elle alla se gratter contre lui. C'est alors qu'il arriva une chose vraiment bizarre: la gratouille se mit à grandir. Et plus elle se grattait, plus elle grandissait.

"C'est curieux", pensa la gratouille en se grattant de plus belle. Une minute après, une fourrure commença à recouvrir le gratouillement. Puis la fourrure fabriqua des bras et des jambes et un nez... Peu après, la gratouille ressembla presque exactement à ... un ours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
flambotteflambotte   06 mai 2017
- D'où viens-tu ? demanda la Tortue.
- Euh, dit l'Ours qui réfléchissait tout en se grattant la tête, je viens de derrière moi.
- Ah oui ? fit la Tortue. Je viens de là, et je ne t'ai pas vu.
- Alors c'est que je venais juste de partir, dit l'Ours.
-Et où vas-tu ?
- Je veux... voyons... je veux aller En-avant.
Commenter  J’apprécie          50
letilleulletilleul   07 novembre 2015
Il se demanda : " suis-je le premier ? Suis-je le dernier ?"
Et il cherchait à savoir si quand on est tout seul,
Il vaut mieux être le premier ou le dernier.
Commenter  J’apprécie          50
FifibrindaFifibrinda   24 décembre 2015
Plus je regarde moins je sais si les arbres et les fleurs poussent quand je ne regarde pas.
Commenter  J’apprécie          20
AS76AS76   13 avril 2016
Il était trop paresseux pour marcher tout seul. Il était trop paresseux pour se tenir debout tout seul. Il était trop paresseux pour s'asseoir tout seul. Parfois il réussissait à tomber tout seul, mais seulement de pas très haut.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Wolf Erlbruch (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wolf Erlbruch
De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête est le chef-d'oeuvre, best-seller, de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth. A mourir de rire ! une vidéo rienalire.fr
autres livres classés : voyage initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
415 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre