AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.33 /5 (sur 226 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Louvain , le 09/02/1965
Biographie :

Xavier Deutsch est un écrivain belge.

Il est le second enfant d’une famille de quatre ; son enfance fut heureuse au sein d’une famille catholique et d’un milieu intellectuel. Son père, d'origine hongroise, était professeur de physique à l’UCL et sa mère a enseigné les langues anciennes dans un lycée de Louvain-la-Neuve.

En janvier 1989, il publie son premier roman : "La nuit dans les yeux", chez Gallimard.

En 1994, il publie "La Guerre que je n'ai pas voulue", un petit livre illustré expliquant aux plus jeunes la guerre en Yougoslavie de 1991.

En 1995, il obtient son diplôme de docteur en Philosophie et Lettres, de l'Université catholique de Louvain.

En 1996, ayant publié un nombre significatif de romans, il entreprend de vivre de son écriture.

Xavier Deutsch a reçu divers prix littéraire comme le prix Mæterlinck pour "Les garçons" en 1990 et le prix Victor Rossel le 4 décembre 2002 pour son roman "La belle étoile".

Il a publié une quarantaine de livres ainsi que de nombreux textes dans la presse ou des ouvrages collectifs. Il a écrit plusieurs pièces de théâtre et anime des ateliers d'écriture.

Le 14 octobre 2018, à l'issue de l'élection communale, il devient conseiller communal à Chaumont-Gistoux où il vit.

site officiel : http://www.xavierdeutsch.be/
page Facebook : https://www.facebook.com/Xavier-Deutsch-officiel-1720639091598472/
+ Voir plus
Source : www.livres-online.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Xavier Deutsch   (39)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

ACTU-tv portrait de l'écrivain belge Xavier Deutsch par Louis Delville


Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_Cm   23 septembre 2022
La belle étoile de Xavier Deutsch
Tous les hommes présents se turent. Le vent, qui tournait sur La Belle Étoile, fit un manège comparable aux épilepsies d'un coyote cinglé, puis le capitaine ordonna que fût remontée l'échelle de coupée.

Le jour se leva vers dix heures, pâle comme une copie.
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_Cm   22 septembre 2022
La belle étoile de Xavier Deutsch
On aurait dit, à le regarder si crayeux, que le ciel avait des meurtres sur la conscience. Il se levait comme une ivrognesse le matin, traînait dans le sens de la pente, et se laissait tomber contre la mer où des vagues noires lui faisaient reboire sa lie. Une écume en restait.
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_Cm   23 septembre 2022
La belle étoile de Xavier Deutsch
Seule le matelot Pèlerin semblait avoir des histoires à répondre à celles de Moutze-Bobochka, mais il s'u prenait doucement, et toute cette période fut comme une mousse de temps, dans laquelle on avançait les oreilles fermées.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   23 septembre 2022
La belle étoile de Xavier Deutsch
La mer collaborait. Hostile comme l'asphalte, elle choquait Le Belle Étoile par des secousses d'écailles, une agitation d'eaux félonnes sur lesquelles s'alourdissait le ciel blanc, et le brouillard sentait le décès.
Commenter  J’apprécie          00
orbe   16 août 2014
Hope de Xavier Deutsch
Existe-t-il des adultes à qui l'on peut dire "Voilà, je sais bien que ça ne ressemble à rien, c'est même pas certain que j'arriverais à le raconter", et qui vous répondent : "Dis toujours, mon garçon" ? Et qui, après, quand on a raconté l'histoire comme on a pu, en reprenant certains mots pour les changer par d'autres, car ils ne convenaient pas, et qu'on a eu le sentiment de trébucher dans chaque phrase et de servir une sombre bouillie, finissent par vous dire "Je te comprends, mon garçon" : de tels adultes existent-ils ?
Commenter  J’apprécie          90
krzysvanco   30 août 2014
La vie commence au deuxième verre de Xavier Deutsch
Car : savez-vous, Robert, qu'il existe une langue comprise et parlée par tous les hommes entre eux, dont ils se servent aussi pour s'exprimer avec Dieu ? Ils fument. Les choses qu'ont à se dire deux hommes qui fument ne recouvrent pas aux traductions. On se réjouira des accents locaux, des variations dialectales dans les tabacs qui brûlent : le Semois de Belgique est amical, robuste et boisé ; le grec, le bulgare, le macédonien donnent une odeur montagnarde, grise et forte ; âcre et joyeux comme une liqueur de contrebande, le tabac du Mali fait presque mal à la bouche ; les feuilles de Sumatra et Java brûlent gentiment et se glissent, familières comme une eau, sans heurter les conversations ; puis l'on s'incline lorsque paraissent les accents des princes caribéens : la tabac cubain, le dominicain.
Commenter  J’apprécie          70
orbe   15 août 2014
Hope de Xavier Deutsch
Un communiste solitaire, c'est un comble, non ? Un collectiviste isolé qui lit la presse capitaliste, tout seul, dans son divan, les pieds dans ses pantoufles...



Il rit de nouveau, apparemment de bon coeur, mais joseph tout de même sentit un fond de tristesse dans les paroles de ce vieux monsieur, et il ne trouva rien à répondre.
Commenter  J’apprécie          70
Lali   06 octobre 2011
Une belle histoire d'amour qui finit bien de Xavier Deutsch
Aussi obsolète qu’elle puisse sembler, la lenteur est une vertu. Lire un livre, marcher à pas mesurés sur un chemin de campagne, méditer les arcanes d’un jeu subtil : ces actes silencieux et lents tricotent mieux notre bonheur que les trépidations.
Commenter  J’apprécie          70
Sharon   11 août 2011
Onze ! de Xavier Deutsch
Le Flamand est un saule : il tient à sa rive de ruisseau, il ne voyage pas, il boit ce qu'il faut, et la plaine est si plate qu'il reçoit dans la tête chaque jour tous les vents de l'Europe du Nord-Ouest

Un terrain de football, à ses yeux, n'est rien de moins qu'un demi -hectare de sol flamand : les Français ne l 'ont pas eu, les Espagnols ne l'ont pas eu, les Hollandais ne l'ont pas eu. Il va falloir que les Milanais viennent le chercher.
Commenter  J’apprécie          60
luis1952   05 avril 2016
La belle étoile de Xavier Deutsch
C'était inconcevable! Une jeune femme totalement nue émergea des vagues écumantes et saisit la main que lui tendit Sapin.

Lorsqu'ils se retrouvèrent sur le pont, Sapin reconnut le visage de la jolie Su-Yin, la sirène, qu'il avait rencontré à Lüshun.

Sapin était submergé de confusion. Su-Yin se tenait près de lui, plus belle qu'un déesse de légendes, et bien que l'eau glaciale continuât de ruisseler dans sa longue chevelure sur ses orteils, elle ne semblait pas ressentir l'empoignement froid de la nuit.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Contes pour enfants

Dans Alice au pays des merveilles, on entend la célèbre phrase : « Qu'on lui coupe la tête ! » De qui est-elle ?

La reine rouge
La reine de cœur
La reine de pique

14 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , enfance , contesCréer un quiz sur cet auteur