AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.55 /5 (sur 11 notes)

Biographie :

Yves DOUTRELUGNE est médecin, acupuncteur, homéopathe, psychothérapeute éricksonien formateur et chargé de conférence à l’Université de Lille II et à l’Université Libre de Bruxelles. Il dirige l’Espace du Possible asbl, centre de Formation à la thérapie systémique brève Modèle Palo Alto.
Il pratique depuis 15 ans la Thérapie Brève Systémique et l'Hypnose thérapeutique. Il enseigne ces matières dans différents pays francophones.
Il est co-auteur, avec le Docteur Olivier COTTENCIN du CHU de Lille, des livres : « Thérapies brèves: principes et outils pratiques » 2ième édition 2008 « Thérapies brèves situations cliniques 2009 »; Collection Pratiques en psychothérapie, chez Masson.


Source : http://www.espace-du-possible.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Yves Doutrelugne - Formation Evolution et Synergie


Citations et extraits (202) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_Cm   21 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Peut-on vivre prêt à perdre "son" enfant, "sa femme", "son travail", etc. ? Probablement mieux qu'en pensant qu'ils nous appartiennent. Mais chacun de nous n'arrive pas sur terre, au berceau, avec ce genre de sagesse. la vie et ses crises nous l'apprennent, ou pas. Ces crises qui sont autant d'occasion de grandir, des "crises de mûrissement". Quand cette occasion est saisie, que l'humain y grandit, il a la joie de constater qu'il n'a pas souffert pour rien. Il y a deux faces à chaque médaille... Bertrand Piccard résume joliment : "La crise, c'est une aventure qu'on refuse. l'aventure c'est une crise qu'on accepte".



Commenter  J’apprécie          60
Prudence   19 août 2015
Thérapies brèves : situations cliniques de Yves Doutrelugne
Le cœur a sa raison que la raison ne connaît pas. Une émotion n'est pas forcément apparemment logique ou cartésienne: elle peut paraître déraisonnable, irrationnelle.
Commenter  J’apprécie          70
Bruno_Cm   20 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Peu importe, au fond, que les parents choisissent de modifier leur attitude sur tel ou tel point. L'important sera leur détermination, la fermeté de leur intervention qui en fera un message clair. "Votre enfant verra votre détermination dans vos yeux et entendra la fermeté du ton de votre voix. C'est cela, plus que le contenu de vos paroles, qui lui dira qu'il est temps de changer parce que vous avez changé !"

J'insiste donc davantage sur le non verbal, sur la cohérence individuelle et l'unité d'action du couple, qui sont des facteurs clés de succès.
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_Cm   26 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Le suicidaire ne veut pas mourir, il veut arrêter de souffrir. Notre première question sera la question de l'anthropologue : "Vous avez sûrement de bonnes raisons..." Nous cherchons ainsi à comprendre le pourquoi de cette terrible souffrance. Il nous dit les pertes qui l'ont amené à tant de tristesse. Et nous disons volontiers ; "Sachant tout ce que vous avez vécu, sachant combien cela a été pénible pour vous, je m'étonne que vous ne soyez pas plus déprimé, que vous n'ayez pas plus d'idées noires"... Et si le patient ne parle pas spontanément de ses idées noires, nous ajouterons ; "N'avez-vous jamais pensé, dans vos moments de profonde tristesse, au suicide" ? Pouvoir dire ces phrases ouvre le plus souvent un dialogue où, d'entre de jeu, le patient se sent entendu, compris, accompagné. Le silence poli ou gêné serait une occasion manquée, peut être lourde de conséquences...
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm   29 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Ainsi, face à un patient alcoolique qui vient sous la menace du divorce, il peut être judicieux de travailler avec son épouse en considérant cette dernière comme partie prenante de la solution. Sans l'aide de l'épouse, il nous serait de toute façon difficile d'aider un patient qui ne le demande pas. Il sera bien évidemment important de ne pas considérer l'épouse comme malade, mais comme demandeuse. L'objectif sera de la faire passer de "il est alcoolique" à "s'il s'arrête de voire, je veux bien ne pas divorcer". quant au patient, sa question devient : est-il prêt à arrêter l'alcool (dont il n'est pas dépendant selon lui) pour sauver son mariage. L'objectif thérapeutique devient moins stigmatisant et beaucoup plus centré sur le changement. évidemment il n'hésitera pas à impliquer son épouse comme responsable de son alcoolisme, mais c'est la que la thérapie commence.



Commenter  J’apprécie          20
melul38   09 février 2017
Thérapies brèves : situations cliniques de Yves Doutrelugne
Un sage oriental sonnait des conférences sur le thème "dix conseils pour élever vos enfants". Il n'avait pas d'enfants. Après la naissance de son premier, il modifia le titre de sa conférence en "trois idées peut être utiles dans l’éducation des enfants". Puis il eut des jumeaux et cessa de donner des conférences.
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm   01 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
La crise, c'est une aventure que l'on refuse,



L'aventure, c'est une crise que l'on accepte.



Bertrand Piccard
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_Cm   20 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Dans notre salle d'attente, se trouve un texte dont l'auteur m'est inconnu et qui s'appelle La brebis galeuse. "La plus belle des brebis du troupeau devin galeuse. Comme elle était la plus belle, les autres aussi voulurent devenir galeuses, sauf une, qu'on appela la brebis galeuse."
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm   29 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Même si ses symptômes psychotiques sont très présents, le patient peut entendre la réalité de ses comportements. Ce qu'il conteste, ce sont les raisons de son comportement et cela nous le travaillerons plus tard. La recherche de l'alliance ne doit se faire que sur des faits (ce que l'on voit, ce que l'on entend), pas sur des idées délirantes ou des interprétations des autres : il est schizophrène, il est alcoolique, il a tout pour être heureux (une phrase bien intéressante pour celui qui est suicidaire), qui ne sont que commentaires. Le thérapeute doit communiquer avec le patient au nom du principe de réalité fondé sur les faits observés s'il veut pouvoir entamer un échange constructif et ne pas être illégitime d'emblée.



Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm   08 mai 2018
Interventions et thérapies brèves de Yves Doutrelugne
Les cognitions pures n'existent pas. Les cognitions sont toujours en relation avec un corps, une sensorialité et une relation avec un autre.

Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'astronomie : La Lune

Quel est le premier homme a avoir marché sur la Lune ?

Thomas Pesquet
Neil Amstrong
Buzz Aldrin

6 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : astronomie , astrophysique , astronautesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..