AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.65 /5 (sur 445 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Križevci, Croatie , le 19/07/1967
Biographie :

Zoran Drvenkar vit en Allemagne depuis l’âge de trois ans. Il a grandi à Berlin.

Il commence à écrire en 1989, notamment des ouvrages pour enfants et adolescents qui ont été récompensés par de nombreux prix littéraires en Allemagne mais aussi des recueils de poèmes, des pièces de théâtre et des scénarios.

Il est l'auteur de scénario du film "Les Enragés" (Knallhart), sorti en 2006, d'après le roman de Gregor Tressnow.

Depuis 2003, il écrit également des thrillers psychologiques. Zoran Drvenkar a obtenu le Prix Friedrich-Glauser Prize en 2010 pour son thriller "Sorry".

Zoran Drvenkar vit aujourd'hui à Potsdam.

Source : /www.parquatrechemins.be
Ajouter des informations
Bibliographie de Zoran Drvenkar   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Toi de Zoran Drvenkar .
Imagine une tempête de neige sur l?autoroute. Un bouchon qui s?étire sur plusieurs kilomètres. Un homme sort de sa voiture et, en silence, assassine à mains nues, vingt-six personnes dans les véhicules alentours.Imagine maintenant cinq adolescentes, cinq jeunes filles que rien ne peut séparer. Prises en chasse, elles vont se jeter dans une fuite en avant sauvage et désespérée.Imagine enfin un voyage jusqu?à un hôtel isolé où tous vont se retrouver pour une confrontation finale à la tension extrême.Un tueur en série.Cinq adolescentes.Un thriller magistral.http://www.sonatine-editions.fr/Toi
+ Lire la suite

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
strummer   28 janvier 2013
Sorry de Zoran Drvenkar
Dans l'obscurité de tes pensées, j'aimerais être une lumière.
Commenter  J’apprécie          300
Bonnynic   07 avril 2021
Sorry de Zoran Drvenkar
C’est fini. Le temps est révolu. J’attends le lever du soleil. Alors je sortirai de la voiture et ce sera fini. Je n’ai plus ouvert le coffre depuis hier et il continuera d’en être ainsi, je ne l’ouvrirai plus jamais.
Commenter  J’apprécie          130
strummer   05 février 2013
Sorry de Zoran Drvenkar
La culpabilité, c'est personnel. Privé. Et on ne peut pas s'excuser auprès d'un mort, hein ? Personne...personne ne peut satisfaire un mort...Personne.
Commenter  J’apprécie          190
gruz   09 novembre 2012
Toi de Zoran Drvenkar
Nous avons beau aspirer à la lumière, nous avons besoin de l’ombre. Le désir qui nous fait rechercher l'harmonie nous pousse aussi, dans un obscur recoin de notre coeur, vers le chaos.

Un chaos tout relatif, Nous ne sommes pas des barbares. Pourtant, c'est bien ce que nous devenons dès que le monde déraille. Le chaos est toujours à l’affût.

(premières phrases du roman)
Commenter  J’apprécie          180
gruz   10 novembre 2012
Toi de Zoran Drvenkar
Il sont aussi superficiels qu'une flaque d'eau dans un caniveau et ils consultent leurs portables comme s'il s'agissait d'instruments de navigation sans lesquels il ne sauraient pas où aller après le cinéma.

Il ont trop de choses, et comme ils en ont trop, il en veulent encore plus, car c'est tout ce qu'ils connaissent. Avides, aussi éloignés de la satiété que de la faim parce qu'on les nourrit sans arrêt, avant même qu'un début de faim puisse se manifester.
Commenter  J’apprécie          140
viou1108   22 octobre 2012
Sorry de Zoran Drvenkar
Etre amoureux, ce n'est pas comme aimer quelqu'un. Tamara est capable de tomber amoureuse chaque semaine, mais elle ne veut aimer qu'une seule fois. Or David n'était pas l'homme qui pouvait enflammer son coeur. Il se montrait bon avec elle, mettait le monde à ses pieds, cependant cela ne suffisait pas à créer de l'amour.
Commenter  J’apprécie          110
myrtille81   28 novembre 2012
Toi de Zoran Drvenkar
Jamais les pensées n'ont eu un impact aussi rapide. Les histoires ne se transmettent plus oralement, elles nous arrivent en kilo-octets à une vitesse vertigineuse, impossible désormais de détourner les yeux. Et quand l'excès se fait sentir, nous réagissons comme des barbares : nous transformons le chaos en mythe.
Commenter  J’apprécie          100
LiliGalipette   26 janvier 2014
Sorry de Zoran Drvenkar
« Nous représentons le nouveau pardon. Oublie la religion. Nous sommes les intermédiaires entre la faute et le remords. » (p. 200)
Commenter  J’apprécie          90
Bonnynic   07 avril 2021
Sorry de Zoran Drvenkar
Laisse le partir. Si il revient, tu sauras que c’est la bonne décision. S’il ne revient pas, tu seras contente que ce soit terminé.
Commenter  J’apprécie          20
kuroineko   04 mars 2019
Sorry de Zoran Drvenkar
《Qu'est-ce que tu croyais?  Que je te serais fidèle?》

L'homme crache aux pieds de la femme, lui tourne le dos et s'en va. La femme se met à pleurer. Elle pleure sans bruit, les gens réagissent comme réagissent les gens, ils regardent ailleurs.
Commenter  J’apprécie          73

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La fille du train - Paula Hawkins

Combien y a-t-il de narratrices ?

1
2
3

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thème : La Fille du train de Paula HawkinsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..