AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 264 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 05/08/1947
Biographie :

Élisabeth Vonarburg est une romancière et une nouvelliste de science-fiction qui vit au Saguenay, Québec depuis 1973.
Elle est également connue sous le pseudonyme de Sabine Verreault.

Elle fait ses études à l'Université de Dijon en littérature et sciences humaines. Elle obtiendra successivement dans cette institution de 1969 à 1969 un certificat en littératures comparées, un diplôme en littérature moderne, un certificat en théorie de la critique littéraire ainsi qu'une maîtrise en littérature moderne. Sa thèse de maîtrise, traitant de l'évolution de thèmes littéraires classiques en science-fiction et en fantastique, fut l'une des premières sur le sujet en France.
Afin de devenir enseignante, elle passera l'examen du CAPES puis obtiendra une agrégation en littérature moderne en 1972. Jusqu'en 1973, elle sera enseignante au lycée de Chalon-sur-Saône.
En 1973, son mari Jean-Joël Vonarburg est transféré à Chicoutimi dans le cadre d'un échange international comptant pour le service militaire. Elle l'accompagne et devient auteur-compositeur-interprète pour la radio et la télévision (1973-1982) et traductrice technique chez Alcan (1976-1977).
Elle fraie à nouveau avec le milieu littéraire et universitaire en devenant chargée de cours à l'Université du Québec à Chicoutimi et dans d'autres université québécoises de 1973 à 1986 pour des cours de littérature, parfois spécialisés en fantastique, en science-fiction et en création littéraire.
Séparée en 1982, elle obtiendra en 1987 un doctorat en création littéraire de l'Université Laval. Son premier roman de science-fiction, Le silence de la cité, paraît en 1981 chez Denoël dans la collection Présence du futur. C'est un succès: elle remporte en 1982 pour ce roman le Grand Prix de la SF française, le Prix Boréal et le Prix Rosny aîné. Elle publiera un premier recueil de nouvelles, L'Œil de la nuit au Québec en 1980 puis Janus en France, en 1984. Elle publie également en 1986 un livre intitulé "Comment écrire des histoires - Guide de l'explorateur", trois fois réédité et toujours considéré en 2006, comme une référence dans le domaine et suggéré comme livre de référence dans des cours universitaire de création littéraire (Université Laval). En 1990, elle décide de se consacrer entièrement à l'écriture. À partir de ce moment, elle publiera de nombreuses nouvelles, romans et recueils.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

[Comment écrire des histoires ?] Interview Elisabeth Vonarburg (4/4)


Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
Shan_Ze   17 octobre 2017
Le silence de la cité de Élisabeth Vonarburg
Chacun est masqué ? La belle affaire. Ils le sont tous depuis longtemps. Des masques derrière des masques derrière des masques. Une apothéose du mensonge.
Commenter  J’apprécie          310
bilodoh   27 mai 2014
Reine de Mémoire, Tome 2 : Le Dragon de Feu de Élisabeth Vonarburg
Et l’Harmonie se venge, lorsqu’on veut la forcer,si bien intentionné soit-on. Les violences s’additionnent, elles ne s’annulent pas. (p.33)
Commenter  J’apprécie          280
finitysend   10 février 2013
Tyranaël, tome 1 : Les rêves de la mer de Élisabeth Vonarburg
La falaise est un visage lisse dans la lumière atténuée du soleil , une femme aux lèvres à demi ouvertes sur un soleil mystérieux .
Commenter  J’apprécie          260
bilodoh   23 mai 2014
Reine de Mémoire, Tome 2 : Le Dragon de Feu de Élisabeth Vonarburg
Quand on écrit, ce n’est pas comme lorsqu’on parle. On ne les lâche pas vraiment, les mots qu’on écrit, on ne les jette pas dans l’espace où ils vont se perdre ou buter contre des murs qui les font rebondir sur vous comme des flèches. (p. 77)

Commenter  J’apprécie          240
bilodoh   02 octobre 2014
Hôtel Olympia de Élisabeth Vonarburg
— … Et puis l’Humanité avec un grand H, ça n’existe pas, il n’y a que… des gens, des êtres humains, tous singuliers ! […]


— Et pourtant tous reliés, en résonance. » 
(p. 586)

Commenter  J’apprécie          245
Dionysos89   25 octobre 2014
Le silence de la cité de Élisabeth Vonarburg
Elle ne savait pas qu’il pouvait mourir.

Il avait une peau brune toute ridée, une masse de cheveux blancs toujours en désordre, des yeux bruns qui souriaient au fond de leur réseau de rides ; ou bien c’étaient les rides qui souriaient. De toute façon, on ne pouvait pas dire s’il souriait en regardant sa bouche : il avait trop de moustache. Grand-Père. Elle l’appelait Grand-Père.

Elle ne savait pas que c’était un homme-machine.

Elle n’avait presque jamais besoin d’utiliser son bracelet de communication. Elle avait perdu sa poupée, elle était tombée, Gil ou Marianne lui avaient fait mal en jouant, ou elle s’était disputée avec eux, et il surgissait avant même qu’elle ait vraiment eu le temps de se mettre à pleurer. Il parlait, ou il ne disait pas grand-chose, mais il était toujours là quand il le fallait vraiment. Elle ne savait pas bien pourquoi, mais quand il sentait le tabac, ou l’herbe coupée, et que sa moustache était jaunie, il était davantage… là. Elle sentait très bien, alors, s’il était gai, ou sérieux, ou préoccupé – mais toujours comme il l’aimait. C’était Grand-Père.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
bilodoh   18 avril 2014
Reine de Mémoire, Tome 1 : La maison d'oubli de Élisabeth Vonarburg
« – Ce n’est pas tout de poser des questions, encore faut-il que ce soient les bonnes. »

Gilles se retient de hausser les épaules « Et comment sait-on que ce sont les bonnes? »

[...] « Parce que leur chercher des réponses change notre vie. »

(Éditions À Lire, p.633)

Commenter  J’apprécie          220
bilodoh   16 avril 2014
Reine de Mémoire, Tome 1 : La maison d'oubli de Élisabeth Vonarburg
Les mots dans les livres ne sont pas pareils. Ils possèdent toujours quelque chose de magique, même lorsqu’il ne s’agit pas d’histoires de magie. (Éditions À Lire, p.248)
Commenter  J’apprécie          210
bilodoh   03 octobre 2014
Hôtel Olympia de Élisabeth Vonarburg
Et puis, Nikai, le temps de la musique, des la poésie, des histoires… Il ne passe pas de la même façon. Il ne « passe » pas.

(p.297)
Commenter  J’apprécie          200
bilodoh   03 octobre 2014
Hôtel Olympia de Élisabeth Vonarburg
Jambes toutes molles. Vaudrait mieux s’asseoir. Coude sur les genoux, tête dans les mains. Respire. Tout un boulot, respirer, quand on y pense. Pas y penser. Difficile. Je pense donc je suis. Tout un boulot, être, quand on y pense. (p.186)
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Élisabeth Vonarburg (225)Voir plus


Quiz Voir plus

Star Wars - La Trilogie de Thrawn

Qui est le second du Grand Amiral Thrawn ?

Le capitaine Piett
Le capitaine Pellaeon
Le capitaine Needa

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : star warsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..