AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Presses Universitaires de France

La maison a été fondée en 1921, et édite principalement des ouvrages scientifiques. Elle est particulièrement connue pour sa collection "Que sais-je ?", fondée en 1941, dont le but est de traiter le plus grand nombre de sujets, sous un format simple, à un prix réduit. Cette collection rencontre un fort succès et est traduite dans 43 langues. Elle propose également des ouvrages de recherche et de référence avec les collections Dictionnaires, Encyclopédie Philosophique Universelle,ou encore Le Fil rouge, ainsi que des revues et des collections de manuels et d`essais.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Presses Universitaires de France



Dernières parutions chez Presses Universitaires de France


Dernières critiques
Joop
  19 janvier 2019
Le Prince de Nicolas Machiavel
Dédié à Laurent de Médicis, Le Prince est une oeuvre nourrie par l'expérience d'ambassadeur de son auteur. Machiavel y définit les fins du gouvernement : sur le plan extérieur, maintenir à tout prix son emprise sur les territoires conquis ; sur le plan intérieur, se donner les moyens de rester au pouvoir. Parce que les hommes sont égoïstes, le prince n'est pas tenu d'être moral. Il doit être craint en évitant de se faire haïr par le peuple.

La réduction de Machiavel au machiavélisme est cependant trop simpliste. On peut même lire Le Prince comme une des premières oeuvres de science politique, l'auteur ne cherchant qu'à décrire les mécanismes du pouvoir, à la manière du physicien qui détermine les lois de la gravitation. Rousseau ou encore Spinoza ont même pensé que Le Prince s'adressait en vérité au peuple pour l'avertir des stratégies utilisées par les tyrans.



Oeuvre géniale dans son ambiguïté, Le Prince peut donc être lu soit comme un traité de gouvernement à l'usage du despote, soit comme un ouvrage de science, voire comme une critique déguisée du despotisme. --Paul Klein (Amazon.fr)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Joop
  19 janvier 2019
Petit traité des grandes vertus de André Comte-Sponville
Le mot «vertu» peut sembler démodé ou évoquer un quelconque ordre moral. Aussi importe-t-il de lui restituer sa signification authentique et toute sa dignité, si l'on veut comprendre le titre et l'intention du dernier livre d'André Comte-Sponville.

... Qu'il s'agisse de la compassion, de la miséricorde, de la gratitude, de l'humilité ou de la tolérance, le propos d'André Comte-Sponville ne consiste jamais à «faire la morale» et rien ne lui déplaît tant que le moralisme. Si penser les vertus, c'est certes «mesurer la distance qui nous en sépare», Epicure et Spinoza qui accompagnent ici l'auteur à tous les pas lui ont appris que la vraie morale n'était certainement pas dans la tristesse et le ressentiment, mais dans cette force, qui nous manque hélas si souvent et qui, lorsque nous parvenons un tant soit peu à la faire nôtre, nous rend tout à la fois meilleurs et plus heureux: le livre d'André Comte-Sponville est un beau livre d'éthique pour notre temps. --Jean Blain (Lire)
Commenter  J’apprécie          30
Pcpa
  18 janvier 2019
La Faim de Knut Hamsun
Un livre magnifique, assez angoissant mais d'une écriture d'une précision et efficacité redoutable… On suit notre personnage dans les tréfonds de sa pensée, cela en fait un témoignage troublant de la douleur… Un auteur admiré entre autre par Bukowski.
Commenter  J’apprécie          10