AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dargaud

Dargaud est une maison d`édition spécialisée dans la bande dessinée fondée par Georges Dargaud en 1936. Depuis 2010, elle est rattachée au groupe Média-Participations.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Dargaud



Dernières parutions chez Dargaud


Dernières critiques
Alixx
  20 mai 2019
Princesse de Clèves, tome 1 de Claire Bouilhac
A priori je n'étais pas attirée par le style de dessin (mais je voulais lire une version sous forme de bande-dessinée de la Princesse de Clèves) et puis finalement je suis très bien rentrée dans l'histoire. Façon de raconter très agréable qui m'a réconcilié avec ce texte, étudié au lycée, que je n'avais pas particulièrement apprécié
Commenter  J’apprécie          00
mimouski
  19 mai 2019
Blacksad, tome 2 : Arctic-Nation de Juan Diaz Canales
Je suis contente de poursuivre les enquêtes policières de Blacksad. Ce tome s'imprègne énormément de la société et de notre histoire : racisme, signes explicites et comportements d'un temps inhumain. Je trouve que ce tome est même meilleur que le précédent qui posait les bases du monde des auteurs. C'est avec hâte que je suis allée emprunter les suivants ;)
Commenter  J’apprécie          70
MLClerc
  19 mai 2019
Le Combat ordinaire, Tome 2 : Les quantités négligeables de Larcenet
"Alors???" ai-je demandé à mon conjoint, quand il a posé la BD après l'avoir lue juste après moi. "Waouh, c'est génial. C'est fort, très très fort."

C'est exactement ça. Tout est dans cette BD encore tellement émouvante, et tellement juste. Tout: l'amour, la peur, l'amitié, l'angoisse, la vieillesse...

Marco poursuit le reste de sa vie avec Emilie; il lui présente ses parents et apprend du même coup que son père est atteint de la maladie d'Alzheimer. Incapable d'en parler avec son frère qui partage la même douleur et découverte la paternité, il se réfugie dans le boulot et va exposer ses photographies de portraits: des dockers, simples ouvriers d'un port industriel, qui souffrent de l'abandon du reste du monde et ne croient plus en grand chose. Il va rencontrer un grand artiste photographe dont il aime le travail, mais est-ce nécessaire pour aimer la personne, ou inversement?

Le reste est à lire et découvrir soi-même, je ne saurais pas trouver les mots pour décrire cette Bande Dessinée, qui doit se dévorer avec les autres tomes de la même série. C'est mon homme qui a raison et cela se résume à ça: génial et très, très fort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80