AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 209 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Castres , le 22/01/1970
Biographie :

Philippe Pelaez est professeur d'anglais à la Réunion depuis 2006.

Il est également auteur de bande dessinée.

Il a enseigné à Pontarlier (Doubs), pendant 5 ans, puis sur un atoll des Tuamotu en Polynésie Française, pendant 4 ans, avant de mettre le cap sur l'île de la Réunion.

Son premier projet, "Gaultier de Châlus" (2015, 2017), avec Olivier Giraud, suit le parcours en 1380 d'un homme extrêmement sombre, un mercenaire désœuvré dont le passé trouble va se révéler au fur et à mesure.

"Parallèle" (2016-2017), avec Laval NG et Florent Daniel aux couleurs, est sa deuxième parution suivi de "Oliver & Peter" (2016, 2018), avec Cinzia Di Felice et Florent Daniel.

page Facebook : https://www.facebook.com/philippe.pelaez

Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Pelaez   (23)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

trailer T1 de la série Oliver et Peter


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
marina53   01 novembre 2020
Puisqu'il faut des hommes de Philippe Pelaez
- Toute la peine que tu peux t'éviter avec ça [le tracteur] ! Et tout le temps qu'on peut gagner !

- Et qu'est-ce tu crois qu'y va s'passer, ensuite, hein ? Qu'est-ce qu'y va s'passer quand les paysans auront récolté leurs champs plus vite ? Ils voudront labourer d'autres champs plus grands, voilà ! Et il leur faudra de plus grosses machines ! Sauf que c'est pas leur champ qu'ils vont labourer, ce sera çui du gros propriétaire qui les aura bouffés tout crus, parce qu'ils auront été incapables de rembourser leurs dettes ! Ces cons-là, y croyaient avoir tout vu avec le remembrement, mais le remembrement c'est rien à coté de c'qui va s'passer ! Ça oui, y a eu les noces des hommes et du progrès, comme y disent ! Et nous, les paysans, on est les cocus de l'histoire !
Commenter  J’apprécie          230
marina53   01 novembre 2020
Puisqu'il faut des hommes de Philippe Pelaez
Il y avait ce jeune maghrébin à qui je donnais des cours de français et qui me demandait si ce que nous faisions en Algérie était juste. Je lui ai répondu que je ne savais pas, on dit qu'une guerre est juste quand elle est nécessaire, mais ça dépend de quel côté du fusil on se trouve.
Commenter  J’apprécie          210
Zephirine   13 janvier 2021
Puisqu'il faut des hommes de Philippe Pelaez
Dis-lui, à René, que votre Michel se porte bien. Il doit partir dans l'Atlas mener des opérations de pacification, il est au sein d'une section de trente hommes aguerris sous le commandement d'un lieutenant réputé, il ne peut rien arriver à ton frère
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougat   03 janvier 2021
Maudit sois-tu, tome 1 : Zaroff de Philippe Pelaez
Faut-il que les hommes s'ennuient ? Ils se divertissent pour éviter de penser au néant qui les attend.
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougat   08 janvier 2020
Puisqu'il faut des hommes de Philippe Pelaez
Et ils risqueront encore leur vie, puisqu'il faut des hommes pour nourrir la bête hideuse qui n'est jamais rassasiée... La bête c'est la guerre, la bête c'est nous. Nous ne sommes plus ce que nous étions... Nous ne serons plus jamais les mêmes.
Commenter  J’apprécie          50
Erik_   02 février 2021
Puisqu'il faut des hommes de Philippe Pelaez
Tant qu'il y aura des hommes, le monstre du mal ne sera jamais dompté.
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-Flore   13 novembre 2020
Dans mon village on mangeait des chats de Philippe Pelaez
Oui, quelqu'un le tenait par les roubignolles... mais il m'avait laissé un peu de place pour que je m'y accroche, moi aussi...



[p27]
Commenter  J’apprécie          40
Aproposdelivres   25 février 2020
Un peu de tarte aux épinards, tome 1 : Bons baisers de Machy de Philippe Pelaez
Je m'appelle Marie-Madeleine Madac Miremont.

Je sais, ça fait beaucoup de "M". [...]

Mon premier nom, c'est à moi, l'autre, c'est celui de mon mari. Il est parti, lui, et y m'a laissée avec huit marmots.

Voilà Marcel qui cherche toujours la p'tite bête dans son nez et Maurice, qu'est toujours un peu grognon lui.

Pis y a Mauvert, toujours à sortir des blagues, et Murat, le p'tit dernier. Voilà pour les p'tits gars.

Magalie, elle est coquine comme son jumeau Mauvert, Mathilde, c'est la plus étourdie de tous, et Mireille, elle, pense qu'à la musique.

Pis y a Sarah, elle était pas prévue, elle.
Commenter  J’apprécie          20
Agillian   14 mars 2020
Un peu de tarte aux épinards, tome 1 : Bons baisers de Machy de Philippe Pelaez
-P'têt ça se mange ?

-P'têt ça se fume ?

-P'têt ça se boit ? En infusion ?

-P'têt tu veux mon doigt, Marcel ?
Commenter  J’apprécie          30
beamag87   27 janvier 2019
Un peu de tarte aux épinards, tome 1 : Bons baisers de Machy de Philippe Pelaez
Quand je me mettais à la cuisine, des fois, j'étais toute pleine de remords...Mais faut c'qu'y faut...

On fait pas d'omelettes sans battre les oeufs tant qu'y sont chauds, comme on dit!
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Partir en chansons ...

Au dessus des vieux volcans Glissent des ailes sous le tapis du vent Voyage Voyage Éternellement Indice qu'est ce qu'elle a chanté à part cette chanson ?

Charles Aznavour
Julien Clerc
Desireless
Françoise Hardy

12 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , voyages , partir , humourCréer un quiz sur cet auteur