AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions de Minuit

Les Éditions de Minuit sont une maison d`édition française, fondée par Jean Bruller et Pierre de Lescure en 1941, pendant l`Occupation allemande de la France

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions de Minuit



Dernières critiques
missk_paris
  25 mai 2020
Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard
C’est l’histoire d’une relation passionnée, fusionnelle et dévorante qui emmène tout sur son passage.

Professeure, maman d’une petite fille dont le papa a désertécée, la narratrice voit débarquer dans sa morne vie la mystérieuse Sarah. Jeune femme violoniste dans un quatuor, Sarah est une tornade, animée, exaltée, qui vit à cent à l’heure. « Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. »

Ce récit est leur histoire d’amour mais pas que. C’est aussi le récit des désordres amoureux d’une relation tellement puissante qu’elle en devient dangereuse voire toxique.

Le tout est porté par une écriture qui épouse le rythme de cette passion sulfureuse. La première partie du roman va au rythme des morceaux de Schubert ou de Beethoven joués par Sarah et son quatuor ; les phrases sont courtes, hachées, saccadées. Dans la seconde partie en Italie, le rythme est retombé, les phrases s’allongent au rythme des journées brûlantes et de la descente vers la dépression.

Car oui l’issue (qui j’avoue m’a un peu laissée sur ma faim) est aussi douloureuse que leur relation aura été tempétueuse (on l’imagine rapidement, je ne divulgache rien !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pralinerie
  24 mai 2020
Andromaque de Jean Racine
L'intrigue en est simple. Troie est tombée. Andromaque a vu mourir Hector, qu'elle aime toujours, et a sauvé Astyanax. Elle est captive de Pyrrhus qui l'aime mais doit épouser Hermione, laquelle l'aime mais est aimée d'Oreste.

Oreste, envoyé par les grecs pour écarter et tuer Astyanax et pour encourager le mariage d'Hermione et Pyrrhus, aura un peu de mal à remplir sa mission, pris dans un dilemme entre amour et politique. Qui est partagé par les différents personnages de la pièce. Et les oscillations de la passion habitent les personnages tout au long des cinq actes. Evidemment, tout cela finit très mal.



Ce que j'aime particulièrement, ce sont les hésitations d'Andromaque dans l'acte IV et ses échanges avec Céphise.
Commenter  J’apprécie          70
Marc21
  24 mai 2020
Le Silence de la mer de Vercors
On se prend facilement dans ces remous silencieux de la mer. Le souffle de l'occupation nous prend à la gorge. Le "bon occupant" n'existe pas, c'est un dupe! Pétain lui ne l'est plus.

Dans ces nouvelles, écrites pendant l'occupation, on en ressent les effets. Tyrannie de la police de Vichy, envers les opposants et les juifs. L'impuissance est aussi décrite comme une fatalité, fatalité qu'il faut dépasser par la résistance.

Bref la mer nous submerge en grand silence.
Commenter  J’apprécie          60