AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 711 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1943
Mort(e) le : 04/10/2013
Biographie :

Christian Gailly est né en 1943 à Paris, d'un père ouvrier et d'une mère au foyer.

Il se tourne à 16 ans vers le jazz qu’il découvrira grâce à un copain. Son père lui offre un saxo et c’est le début d’une extraordinaire passion qui durera une dizaine d’années.

Proche du courant minimaliste, il fait partie du groupe des éditions de Minuit auquel appartiennent entre autres Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint et Christian Oster.

Comme d'autres écrivains indéfectiblement liés à la maison Lindon, il reçoit peu, refuse les entrevues et cultive l'art de la solitude pour mieux se consacrer à l'écriture.

Si, après nombre de refus d'éditeurs, il publie son premier roman en 1987 (Dit-il), il doit attendre la sortie de Nuage rouge (2000) et d'Un soir au club (2002), ses dixième et onzième récits, pour connaître une certaine renommée avec les prix France Culture et Livre Inter.

Son roman L'Incident (1996) a été adapté au cinéma par Alain Resnais pour le film Les Herbes folles en 2009.

Et la même année, son roman Un soir au club a été adapté sous le même nom au cinéma par Jean Achache.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Christian Gailly - Lily et Braine
Podcasts (1)

Citations et extraits (134) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   27 octobre 2016
Un soir au club de Christian Gailly
Était-ce le commencement de quelque chose ? N'était-ce pas plutôt la fin de quelque chose ? Ni l'un ni l'autre. C'était l'un et l'autre. Quelque chose d'autre. D'entre les deux. D'où cette dépression de l'attente dans un temps arrêté, un vide où quelque chose devait se décider.

Commenter  J’apprécie          275
pyrouette   18 janvier 2018
Un soir au club de Christian Gailly
C'est l'attente qui l'épuise. Brève attente pourtant. Elle ne dura que dix minutes. Epuisante cependant. Quand on attend depuis dix ans. Sans savoir qu'on attend. C'est encore plus tuant.
Commenter  J’apprécie          240
pyrouette   20 janvier 2018
Un soir au club de Christian Gailly
Tout ça avait un certain goût de liberté. Tout ça c'est-à-dire être ailleurs. Dans une autre odeur. A une autre heure. Dans un lieu nouveau qui occupe les yeux.
Commenter  J’apprécie          240
pyrouette   17 janvier 2018
Un soir au club de Christian Gailly
C'est quand même autre chose, l'air qu'on respire dans une zone industrielle au bord de la mer.
Commenter  J’apprécie          220
Krout   26 septembre 2016
Dernier amour de Christian Gailly
Et tandis qu'il s'approche du sofa il se débarrasse de sa veste. La jette sur le sofa et pose les yeux sur la table basse. Une lettre pour lui. Un mot de Lucie. [...] Entre autres choses émues. Gentilles et douces. Mots d'amour. Petits noms et paroles intimes qui ne nous regardent pas. Elle lui disait ceci :

Le frigo est plein. Fais-moi plaisir. Essaie de t'alimenter. Je suis sûre que tu n'as rien mangé depuis je ne sais combien de temps. J'ai enregistré le concert à la radio. Si tu veux l'écouter. La cassette est rembobinée. Je l'ai laissée dans le lecteur de la chaîne. [...] Appelle-moi si tu veux. Dis-moi comment tu vas.
Commenter  J’apprécie          200
pyrouette   19 janvier 2018
Un soir au club de Christian Gailly
Il était soûl. Donc lucide. Soûl on voit très clair en soi.
Commenter  J’apprécie          220
carre   19 mai 2012
Un soir au club de Christian Gailly
Le piano n'était pas le violon d'Ingres de Simon Nardis.C'était bien plus qu'un violon d'Ingres.Le piano était pour lui ce que la peinture était pour Ingres.
Commenter  J’apprécie          200
pyrouette   21 janvier 2018
Un soir au club de Christian Gailly
Qu'une impression, donc. Mais une impression n'est possible que sur un coeur qui aspire à l'être, impressionné. Il faut pour ça se sentir léger.
Commenter  J’apprécie          200
cicou45   20 juin 2016
K. 622 de Christian Gailly
"De même que l'écriture donne un sens à la pensée, de même que la musique donne un sens à la voix, de même la ^peinture donne un sens à la vision [...]."
Commenter  J’apprécie          170
domisylzen   22 novembre 2016
Les fleurs de Christian Gailly
L’odeur du café lui donne envie de prendre un café, ça se comprend, le café n’est bon qu’au café.

Commenter  J’apprécie          170
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur