AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions 84


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
AMR
  20 novembre 2018
L'apothicaire de Henri Loevenbruck
L'Apothicaire de Henri Loevenbruck est à la fois un roman historique, ésotérique, un thriller, un récit initiatique et de voyage, un questionnement sur la foi, la vie, la mort et la mémoire…



Ce roman m'a véritablement transportée dans le temps, au XIVème siècle, et dans l'espace, de Paris à Saint Jacques de Compostelle en passant par Béziers ou Bayonne et jusqu'au Mont Sinaï.

L'entrée dans l'action est immédiate : un matin de janvier 1313, Andréas Saint-Loup, dit l'Apothicaire, découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée… Plus tard, il réalise qu'un personnage a disparu d'un tableau… Quand il se retrouve recherché par le grand inquisiteur et poursuivi par d'étranges cavaliers noirs, les lecteurs n'ont d'autres choix que de le suivre dans son périple.

Les personnages sont admirablement travaillés, sur tous les plans, physiques et psychologiques. J'ai été particulièrement séduite par les protagonistes féminines, intelligentes, volontaires, empathiques, solidaires… Henri Loevenbruck rend un bel hommage aux « fillettes », les prostituées au grand coeur, à la fois tolérées par les institutions royales et religieuses et mises au ban de la société dans des quartiers spécifiques des villes.

En outre, son personnage principal met en lumière les errements et l'hypocrisie de l'Église et de ses représentants, les mises à l'écart des juifs et les rivalités entre Philippe le Bel et Philippe de Valois.



Je salue le formidable travail de recherche et de documentation en amont de l'écriture, le souci du détail, les points de départs historiques. Henri Loevenbruck a su mettre à profit les mystères du passé pour s'y engouffrer et proposer des alternatives fantasmées ; ainsi, les personnages référentiels sont-ils replacés en situation et évoluent-ils tout à fait naturellement dans l'univers fictionnel.

C'est très réaliste, visuel, toujours très rythmé, sans le moindre temps mort, dans une construction impeccable et solide.

J'ai adoré ce roman, foisonnant et addictif, son écriture fluide, recherchée, soutenue, le chassé-croisé des parcours des personnages. Les fréquentes adresses de l'auteur à ses lecteurs facilitent une immersion totale dans l'histoire. de plus, la riche intertextualité et le rapport constant avec la lecture et la littérature rehaussent cette fiction historique.

Pourtant, Henri Loevenbruck utilise des procédés typiques des récits de quêtes fantastiques, avec des personnages que tout oppose, partis de différents endroits, victimes chacun et chacune de leurs propres vicissitudes, jetés sur les routes dans une fuite éperdue, à la merci des bonnes ou mauvaises rencontres… Mais il possède un vrai talent de conteur qui nous fait accepter le pacte de lecture dès les premiers chapitres et regretter que la fin du livre approche quand le dénouement se révèle à nous. Même si la chute est annoncée et prévisible, y parvenir est un régal, un pur bonheur de lecture.



Vous l'aurez compris…, je suis en train de développer une nouvelle addiction littéraire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Metehera
  20 novembre 2018
Frankenstein ou Le Prométhée moderne de Shelley Mary W.
Avis mitigé pour ce roman.



Loin de moi l’idée de critiquer un classique mais l’histoire en elle-même ne m’a pas emballée. Non pas parce que j’en attendais trop, c’est juste que je n’ai pas trouvé les sujets abordés très intéressant.



Mary Shelley écrit sur « la descente aux enfers » de l’homme, la crise existentielle qui le touche, la place de la religion avec beaucoup d’habilité. Sa plume est bien travaillée, fluide et adaptée à ce genre littéraire...
Lien : http://www.booksanddreams.co..
Commenter  J’apprécie          10
Liq
  20 novembre 2018
Poil de Carotte de Jules Renard
Il est l'un des plus grands auteur de la littérature Française.
Commenter  J’apprécie          00