AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur Enfances de poussière (16)

Écoute, lui avait-elle répondu le visage tordu par une nouvelle contraction. Je vais accoucher. Je me fous de savoir s’il y a des fantômes la nuit sur le plateau. Fonce. Ne t’arrête pas. Ne regarde que la route. Je t’aime.
Commenter  J’apprécie          20
L’histoire de l’humanité est un mouvement constant du règne de la nécessité vers le règne de la liberté !
Commenter  J’apprécie          20
On ne laisse pas filer la poule aux œufs d’or parce qu’elle ne cède pas devant le premier grain d’orge.
Commenter  J’apprécie          10
Les docteurs auraient bien voulu garder l'enfant rouge plus longtemps.
— Vous comprenez, votre enfant est un cas unique. Et les cas uniques, ça nous intéresse.
Commenter  J’apprécie          10
Je suis le doute et la certitude, celle par qui vient tous les malheurs du monde, tous les bonheurs aussi, celle qui code et décode les frémissements et mugissements de l’univers que vous seuls savez capter
Commenter  J’apprécie          10
Se percevoir, c’est se convaincre, de tout comme de rien. Avoir comme garant de cette perception le monde extérieur, c’est s’assurer que les perceptions sont partagées, et empiriquement en déduire qu’elles sont véritables. Évidemment, on peut aussi halluciner la réalité extérieure, comme l’interaction qui confirme la légitimité de cette réalité... Mais bon, on va s’arrêter là. »
Commenter  J’apprécie          10
La planète Néant est perdue au milieu de nulle part – un pléonasme en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          10
Lever le nez pour humer le parfum d’une rose, tendre l’oreille pour entendre le doux babil des rossignols au printemps, contempler la fureur de l’océan ou le mélancolique plongeon de la lune derrière un banc moutonneux de nuages, caresser le satin de la chair ou la fébrile volupté de la peau, savourer le nectar de l’ambroisie ou la sapidité relevée du cumin. Où est le mal ? Où est le crime ?
Commenter  J’apprécie          10
Mais la vengeance est un bien maigre soulagement. Il n’existe aucun remède contre le mal qui a volé dans son cœur sa plus belle flamme, son plus pur rêve d’éternité.
Commenter  J’apprécie          10
« Non, je ne cultive pas cette souffrance. Non, ce n’est pas un jeu, une façon d’attirer l’attention. D’attendrir, d’apitoyer. Non, je n’aspire à aucun régime de faveur. Je ne peux plus m’arrêter de pleurer. Je ne peux pas me draper de joie quand mon âme est de ténèbres. Je ne peux jouer à croire au bonheur. Ma souffrance est tout ce qui me reste.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur
    Fnac
    Amazon
    Decitre
    Cultura
    Rakuten


    Lecteurs (43) Voir plus



    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    5004 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

    {* *}