AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253001607
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un jour de 1926, un jeune homme de dix-neuf ans annonce à son père qu'il a décidé d'abandonner l'entreprise familiale de meubles pour embrasser la profession la plus décriée qui soit à l'époque : la publicité.
"Tu veux vendre des courants d'air », s'écrie le père avec regret.
Ainsi débute l'extraordinaire aventure qui, d'un jeune homme en révolte, va faire le publicitaire français n° 1 et l'une des personnalités les plus marquantes de son époque : Mar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Jangelis
  11 février 2014
Je vous parle d'un temps que les moins de ... 40 ans ne peuvent pas connaître ;-) un temps où même en étant de l'autre côté de la barrière, on admirait les entrepreneurs audacieux et originaux. Et aussi la publicité, qui émergeait de la "réclame", pour faire vendre par des procédés astucieux mais sympathiques.
L'époque où l'ouverture de quelques Drugstores, magasins ouverts toute la nuit (ou presque ?) nous laissait penser que le commerce allait prendre aux Américains leurs meilleures idées. En un temps où, surtout dans nos petites villes, on ne connaissait guère que les petits commerces.
(Le livre est paru en 1970, je l'ai lu en 75).
Le parcours de Bleustein-Blanchet, créateur de Publicis entre autres, nous fascinait, et j'ai eu beaucoup de plaisir à lire son livre.
Je vais essayer de le relire, pour voir ce qu'il en reste, à présent que notre regard sur la grande consommation est plutôt négatif.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JangelisJangelis   11 février 2014
Clemenceau disait que le meilleur moment en amour, c'est quand on monte l'escalier.
Dans ma vie professionnelle, je n'ai jamais cessé de monter l'escalier. Le reste n'a pas d'importance. Un milliardaire désabusé, un homme d'affaires qui n'y croit plus, un chef d'Etat cynique, je les plains ; à mes yeux, ils valent zéro.
Moi, je n'aurai jamais fini de désirer.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   11 février 2014
Mon père était entouré d'un grand respect, d'une grande vénération. Personne ne se serait avisé de s'asseoir à table, ni de se lever, sans sa permission.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : publicitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2051 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre