AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Le Livre de Poche

Les premiers "Livre de Poche" apparaissent en 1953, sous l'impulsion d' Henri Filipacchi, alors secrétaire général de la Librairie Hachette. Il associe à son projet ses amis éditeurs les plus influents, afin de proposer les plus grands classiques en version "Livre de Poche", un format tenant dans une poche et bon marché. Le succès est tel que le "Livre de Poche" demeure à ce jour la première collection de poche française de grande diffusion, diffuse près de 360 nouveautés par an et compte 1 000 titres réimprimés chaque année.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Le Livre de Poche



Dernières parutions chez Le Livre de Poche


Dernières critiques
rpfab
24 juillet 2017
Tuer n'est pas jouer de Sylvie Granotier
Découvert en livre offert, ce livre ne m'a pas donné envie d'en lire d'autres, tant certains passages sont longs et inintéressant pour l'intrigue. Dommage, il y avait pourtant un scénario alléchant.
Commenter  J’apprécie          00
Profileuse2290
24 juillet 2017
Le Concile de Pierre de Jean-Christophe Grangé
J'ai lu beaucoup d'avis négatifs sur se livre .

Alors, je me suis dit,je vais le lire et je me ferais m'a propre idée .







Non seulement , je l'ai lu avec engouement .Mais pour moi se livre m'a fasciné .









L'histoire, je l'ai trouvé complètement subjugante .







J'ai été happé par se livre et j'ai adoré cette histoire, j'ai trouvé qu'elle sortait des sentiers battus .







Elle m'a enveloppé j'ai gobé l'écriture et j'ai voyager .









Je pense que se dû aux faite que l'histoire m'a enchanté et que je l'ai lu au bon moment . Elle m'a parlé et elle est arrivée au bon moment .







J'ai pour fascination tout ce qui touche aux rites , au , croyances , aux légendes .

Se livre m'a rappelé une scène du film Avatar que j'avais énormément aimé .







Ici on suit Diane qui adopte un petit un garçon mystérieux d'où on ne sait rien de lui , il ne prononce qu'un seul mot qu'il répète souvent Lut....Sian dans un orphelinat et se la que tout va commencer .







Un accident, une quête , des découvertes, un chemin semé d'embûches .







Diane qui ne va reculer devant rien pour sauver son fils .





Une femme forte , courageuse , qui pratique l'art martiaux , elle est entété combatifs .







Alors après l'avoir lu , je me suis forgé mon propre avis et autant dire que j'ai aimé ce roman .







Pour certains il est lent et non rytmé .







À moi j'ai trouvé qu'il avait ce qu'il faut pour me happé .







Beaucoup de recherche , de documentations dans ce roman, on voit bien que l'auteur, c'est très bien documente .







À mon avis se une pépite thriller sur fond de croyance , on parle de peuples anciens, de sorcière guériseuse , de chaman personne qui communique avec le monde des esprits à l'aide de diverses techniques , transe ,extase , voyage initiatique .







Un véritable bijoux de "Concile de Pierre " , il est différent des premiers, mais moi j'ai aimé .











+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Esorlecram
24 juillet 2017
Ils désertent de Thierry Beinstingel
Agréable découverte que ce roman pour le moins original. Deux personnages : "Vous" et "tu". Vous est un représentant de commerce vieille école, cofondateur d'une société de papiers peints. qui a prospéré, grandi, pour finalement être reprise par une grosse boîte... bien sûr!. Mais la nouvelle direction ne voit pas d'un bon œil cet "ancêtre" qui cadre mal avec l'image moderne et dynamique de l'entreprise. Il faut donc le licencier malgré ses chiffres toujours excellents. On engage à cette fin "tu", une jeune dame nommée directrice des ventes, peu enthousiaste à satisfaire son boss.

L'histoire peut paraître banale, mais elle est racontée de telle façon qu'elle emballe du début à la fin. Il y a d'abord le fait que l'auteur s'adresse directement à ses deux héros, qu'il ne nomme jamais: il vouvoie "l'ancêtre" et tutoie la jeune femme. Cela fait rentrer directement le lecteur dans l'action. Il y a aussi et surtout le style très personnel de Beinstingel, comparable à une mitraillette qui lance des salves de mots, de longues suites de noms, d'adjectifs, qu'il répète souvent quelques lignes, voire quelques pages plus loin.

Ces phrases décrivent la vie insipide de ces deux êtres solitaires, entièrement consacrée à leur boulot. C'est très noir au début, surtout quand il nous montre "l'ancêtre" passant sa semaine dans des hôtels minables de province, puis retrouvant bobonne pour passer un week-end tout aussi terne. C'est aussi une critique claire du monde inhumain de l'entreprise de nos jours, du monde actuel en général.

Au fil des pages, on s'attache à ces deux personnages et un brin de poésie s'échappe même de ces carnets d'échantillons que "Vous" a recouverts avec amour de cuir véritable.

L'histoire se termine de façon beaucoup plus humaine, naturellement, sans artifice, pour notre plus grand plaisir!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00