AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00V8KB5J6
Éditeur : (25/03/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 10 notes)
Résumé :
« À mon tour.
Clic.

Ça y est. C'est dans la boîte. Le dernier souvenir de mon enfance : mes parents, moi, et mon visage qui partira à la poubelle dans quelques heures. » Twenty Rules, chapitre 31.

Milla, 17 ans, n'a jamais vu son visage. Elle mène une vie paisible dans un Japon post-apocalyptique aux règles strictes où la beauté est sacrée. Son avenir semble tout tracé mais l'arrivée d'un mystérieux prisonnier va bouleverser son exis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
dreamworld
  02 avril 2016
J'ai fini ce roman hier et je ne sais pas trop quoi dire, je ne sais pas par où commencer. Il y a tellement de choses que j'aimerais vous confier sur cette lecture, je souhaiterais réellement vous donner envie de plonger dans cette histoire merveilleuse qui m'a fait ressentir tant de choses. Je voudrais tellement que Twenty Rules plaise à tout le monde.
Nous suivons ici la vie de Milla, une jeune japonaise qui vit avec un masque sur sa tête depuis l'âge de sept ans, à l'instar de tous les adolescents de son pays. On la rencontre à 17 ans, quelques jours seulement avant la cérémonie où elle pourra révéler son vrai visage. Cette règle est faite pour laisser des chances équitables à tous les enfants sans que la beauté n'influe dans leurs décisions. En effet, dans cette dystopie majestueusement créée par Carole Cerruti, une énorme faille est apparue, engloutissant l'Europe et l'Afrique, et il ne reste plus que deux continents, celui de Milla et l'Amérique. Son pays est régit par vingt règles qu'il ne faut absolument pas transgresser et dont un tatouage rappelle leur importance. Au départ, le monde nous semble assez paisible et tranquille, contrairement à d'autres dysopies où nous sommes tout de suite horrifiés en voyant les horribles règles et interdits qui y règnent. Ici, tout se fait plus lentement, et nous ouvrons les yeux en même temps que l'héroïne dont nous suivons l'histoire.
Et cette histoire ! Que dire, à part qu'elle est magnifique, magique ! Les mots nous emportent dans ce monde différent du notre où la beauté a une toute nouvelle dimension. Nous sommes plongés dans une histoire d'amour merveilleuse, incroyable, et pas forcément celle à laquelle je m'attendais auparavant. En effet, je me doutais qu'il y aurait un garçon dans tout cela, mais j'hésitais entre Seith, à qui Milla est promise, Wallace l'américain et Dan, un « rebelle » de sa classe. J'ai beaucoup aimé tous les sentiments qui m'ont envoutée tout au long du roman, encore plus grâce à l'écriture majestueuse et quelque fois poétique de l'auteur, qui m'a un peu rappelé par moment celle de Tarek Mafi, auteur d'Insaisissable. Cette histoire d'amour passionnée, avec parfois quelques rebondissements où l'on se met à douter, à croire que tout ne va pas pouvoir se passer comme on le souhaiterait, est juste splendide, parfaite. de plus, de nombreuses péripéties s'enchainent dans ce roman sans que je ne m'y attende vraiment, c'est vraiment surprenant, et on est à fond dans l'histoire sans pouvoir s'arrêter.
Le personnage de Milla est vraiment attachant. Elle est forte et ose vivre hors du monde dans lequel elle se croyait protégée.
Je dois avouer que quelques points m'ont légèrement déçue, comme par exemple lorsqu'au milieu du roman où tout me semblait réaliste et j'étais heureuse que ce soit totalement cohérent, il s'est passé quelque chose d'étrange. Heureusement, ça n'a pas duré longtemps et le rythme que j'apprécie tant dans ce roman est très vite revenu. Je regrette également de ne pas en avoir appris plus sur certaines choses, comme sur l'Amérique par exemple. le frère de Milla ainsi que sa mère m'ont également intriguée, tout comme les pilules de Will. de plus, certains personnages semblent vraiment inutiles, comme Adam qu'on voit au début puis dont on entend plus parler. Pour le dire plus simplement, j'ai adoré ce livre, et il ne manquait que quelques détails pour le rendre parfait.
Enfin, j'aimerais vous parler de la fin de ce roman. J'ai été contente en lisant les dernières pages, je me disais « si l'auteur veut faire une suite, il y a de quoi, mais en même temps le livre peut très bien se finir comme ça et ce sera parfait ». Puis, il s'est passé quelque chose. Et j'y croyais pas. J'étais choquée, estomaquée. Je ne m'y attendais pas, vraiment. Mais en même temps, ça tombe sous le sens. Et c'est parfait, et horrible, et magique, et tellement fort. J'adore cette fin autant que je la déteste. C'est tellement… Il n'y a pas de mots !
En bref, j'ai adoré ce livre, l'écriture, l'histoire, qui correspond (presque) exactement à ce que je cherchais à lire en ce moment. Ce roman est juste incroyable, plein de sentiments, d'amour, d'action, de rebondissements inattendus et une fin surprenante.
Franchement, je vous le conseille à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  23 juillet 2016
J'ai vu ce livre tourner beaucoup de fois sur la blogosphère, mais je ne m'y étais jamais vraiment arrêtée. Mais depuis que mon ami Enjoy-Books l'a lu et adoré, j'avoue avoir été très vite intriguée. Je l'ai laissé traîner un peu dans ma PAL, et maintenant que je l'ai terminé, je ne comprends absolument pas pourquoi il est resté plusieurs mois… Ce n'est pas un coup de coeur, mais il s'en rapproche aisément ! On va de surprise en surprise, et il me tarde d'avoir la suite, vu la fin horrible qu'on nous propose !
Milla a dix-sept, mais elle n'a jamais vu son visage. Elle porte un masque depuis ses sept ans, pour la préserver de la beauté. Elle vit dans un pays totalitaire. Après que le monde ait été ravagé par une troisième guerre mondiale, les continents ont été détruits pour la plupart. Il ne reste que le continent asiatique et les Etats-Unis. Sur le premier continent, des règles ont été mises au goût du jour, et les enfreindre c'est risquer la mort.
L'avenir est tout tracé, pour Milla. Elle doit bientôt enlever son masque, le jour où l'empereur la désignera belle ou moche. Elle doit aussi épouser son ami d'enfance Seith, dont elle est amoureuse depuis deux ans. Tout lui sourit. Jusqu'au jour où elle croise la route de ce prisonnier particulièrement agaçant mais intriguant. Ses convictions seront mises à mal, et Milla se posera une tonne de questions, auxquelles elle n'a pas de réponses. Mais elle n'a pas le temps de trop y réfléchir : le jour qu'elle attend depuis des années est arrivé. Et si cette rencontre n'était pas fortuite et la conduisait sur un chemin encore inconnu pour elle ? Et si, toutes ces règles avec lesquelles elle vit depuis sa naissance pouvaient être contournées, que se passerait-il ?
Autant le dire tout de suite : j'ai été embarquée dans cette histoire dès les premières pages, à tel point que commencé dans la soirée, j'en avais lu 238 pages avant de me coucher ! Il était difficile pour moi de lâcher le roman, parce que je tenais absolument à savoir ce qui allait se passer. Et je peux vous dire que l'auteure ne prend pas de pincettes avec ses personnages. Elle ose les faire souffrir, ce qui rend le roman d'autant plus réaliste. Imaginez-vous vivre dans un tel monde, où seule une personne peut décider si vous êtes beau ou moche… Bien que la beauté est suggestif, il n'en reste pas moins que vivre dans un tel monde doit être compliqué. D'autant plus que beaucoup de règles régissent la vie de ces habitants.
C'est pour cela que je me suis tout de suite attachée à Milla. Elle m'a énormément touchée et elle souffre aussi beaucoup. Pas physiquement, mais moralement. Même si elle ne s'en rend pas compte immédiatement, sa vie est malheureuse. Mais sa rencontre avec ce prisonnier va lui faire voir la vie sous un nouveau jour, un nouvel angle. Elle n'en ressortira pas indemne, mais certainement plus vivante. Et malgré ce qu'elle peut montrer d'elle, c'est une personne forte, intelligente et courageuse. Elle se croit faible, mais elle est tout le contraire, c'est aussi ce qui fait sa force.
Quant au prisonnier (non, vous n'aurez pas son prénom, même si je l'adore :p), si au début on ne le connaît pas trop, étant du point de vue de Milla, on apprend à découvrir ses facettes, et comme pour Milla, on s'attache vite à lui. Il est touchant, il a ses idéaux et ne comprends pas toutes ces règles qui sévissent dans cette partie du continent. J'ai envie de vous parler de lui plus en profondeur, mais en même temps non, parce que je veux laisser la surprise de la découverte. J'ai trouvé qu'il sortait des stéréotypes des garçons que l'on peut croiser dans les romans. Il a ses forces et ses faiblesses, mais ce sont deux traits de caractère qui le rendent si attachant.
Concernant l'intrigue, je dois dire qu'elle est très surprenante. Même si on se doute de certaines choses, l'auteure arrive à nous surprendre avec d'autres bouleversements, qui font mal au coeur. Et ce premier tome, au-delà de la fiction, permet aussi de se poser énormément de question sur notre qualité de vie actuelle. Et si, du jour au lendemain, tout explosait et que le gouvernement décidait d'instaurer des règles qu'il ne faudrait pas outrepasser, que se passerait-il ? Les gens se lèveraient, ou leur feraient-ils confiance ?
Et lorsqu'on arrive à la fin, certes on la sent venir, mais on est aussi dans le déni le plus complet. On ne veut pas, alors on se dit que non, l'auteure n'a pas été aussi sadique que ça, qu'elle a trouvé une solution. Message à moi-même pour mes prochaines lectures : ne jamais faire confiance à un auteur, jamais… Je n'ai pas été jusqu'à pleurer (miracle !), mais tout de même, j'ai eu l'estomac noué et le coeur brisé, ce qui veut aussi dire que Carole Cerruti a réussi son pari avec moi.
En résumé, un premier tome qui m'a embarquée dans cet univers bien mené et assez complexe quand on y pense. Les personnages principaux sont terriblement attachants, et la vie qu'ils ont n'est pas des plus simples. La plume de l'auteure est aussi le gros point fort de ce roman : elle est incisive, prenante et douce à la fois. Je recommande donc chaudement ce premier tome, et moi j'attends impatiemment la suite !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnjoyBooks
  22 juillet 2015
Twenty Rules – Tome 1 de Carole Cerruti. (Genre : Fantastique, Romance).
Editions : Carole Cerruti
Prix : 2,99€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2015
Résumé : Milla, 17 ans, n'a jamais vu son visage. Elle mène une vie paisible dans un Japon post-apocalyptique aux règles strictes où la beauté est sacrée. Son avenir semble tout tracé mais l'arrivée d'un mystérieux prisonnier va bouleverser son existence et réveiller en elle une force étrange qui la poussera à enfreindre toutes les règles pour retrouver sa liberté et vivre son histoire d'amour.
Mon avis : Lorsque l'auteure m'a contacté pour lire son roman, j'avoue avoir été intrigué par le résumé mais aussi sceptique. Sceptique parce que l'autoédition me fait toujours peur. Pourtant, je suis passé outre cette appréhension et j'ai commencé à lire comme si c'était un roman édité dans une maison d'édition normale. Franchement j'ai absolument bien fait de ne pas m'arrêter à ces appréhensions. La couverture est très jolie et ne manquera pas d'attirer l'oeil pour le lecteur numérique. Après, elle n'a pas trop de rapport avec l'histoire, à part peut-être une révélation que l'on pourrait imputer au personnage principal. J'ai au final passé une excellente lecture.
Dès le début, je me suis senti proche du personnage de Milla. Proche de ce qu'elle racontait, de ce qu'elle ressentait et proche de ses problèmes. La plume de l'auteure m'a de suite embarqué dans le récit. Je pense d'ailleurs que c'est tout ce qui a fait la différence dans ce livre. le plume est excellente et le roman en devient vraiment addictif. le début est là pour nous narrer les relations qu'a Milla avec sa famille ses amis. Les règles que possède son nouveau monde après la destruction des continents européen et africain. le début est accrocheur et permet au lecteur d'être curieux pour la suite.
Milla est un personnage tellement attachant. Autant dans sa manière de pensée que dans ses agissements envers les autres. C'est une jeune fille qui va fortement évoluer dans ce roman dystopique. J'ai eu l'impression qu'elle s'ouvrait au monde petit à petit. Elle qui a été privé de tout pour que la paix règne. Milla est une fille forte bien qu'elle ait aussi sa part de faiblesse. Mais sa force réside dans une partie d'elle qu'elle n'aurait jamais soupçonnée… et pourtant. C'est un personnage très intéressant et bien travaillé auquel on peut facilement s'identifier. Vient ensuite Wallace, le prisonnier que va devoir soigner Milla. En fait, je ne pensais pas que ce personnage prendrait une place aussi importante dans l'histoire. Après, on connaît très peu de choses sur son passé mais il reste un jeune homme intéressant à suivre. Surtout dans la façon qu'il a de faire changer Milla. D'autres personnages sont aussi importants mais je vous laisse les découvrir par vous-même.
Le rythme est absolument dingue ! Déjà, la plume rend le roman hyper addictif et hyper prenant tant dans les descriptions des émotions, que de l'environnement décrit. Les chapitres ne sont pas forcément longs ce qui amène encore une fluidité au récit impressionnante. Durant la première partie, on a des retours en arrière pour connaître un petit peu plus le passé de Milla. Et puis après on a quelques chapitres du point de vue de Wallace. Et j'ai adoré ça, que l'auteure ait le culot de mettre un autre point de vue, ça rythme d'autant plus l'histoire ! Enfin Milla va beaucoup bouger au fil du bouquin. Il y a en gros quatre gros points centraux du roman et le lecteur ne peut être que curieux du déroulement des évènements.
En ce qui concerne l'univers, j'ai vraiment adoré cette dystopie atypique et originale. le fait que les personnes à l'âge de 7 ans doivent porter un masque jusqu'à leur majorité. Qu'il y ait une cérémonie qui détermine leur avenir. Vraiment super intéressant. Cependant, j'aurai aimé savoir plus en profondeur comment ce nouveau monde a été créé. Et j'aurai aimé plus de détail sur la Cour, sur cette cérémonie, sur l'ensemble des règles pour qu'il y ait un maintien de la paix au sein de la population. Je soulève le talent de Carole Cerruti d'avoir trouvé une dystopie originale à lire. J'ai des éléments, peut-être que j'en demandais trop, mais ma curiosité a été piquée. Peut-être que dans le tome 2, l'univers sera plus poussé. Sinon les us et les coutumes sont bien trouvés et cela rend le lecteur avide de connaître tout ça.
La plume de l'auteure est vraiment magnifique. Je ne sais pas comment l'expliquer mais on se rend parfaitement compte de l'imagination qu'elle a. Elle fait des métaphores, des comparaisons qui nous parlent et qui nous poussent dans nos retranchements. Cette une plume qui libère l'imagination du lecteur pour qu'il puisse se représenter à merveille les lieux et les physiques des personnes. J'ai été scotché par la poésie créé grâce au style d'écriture, chapeau ! Après peut-être que certains éléments de l'histoire aurait du être plus creusés que d'autres et inversement. Mais j'ai passé un moment de lecture hyper agréable ! Et puis cette fin… olala mais si j'ai bien compris ce que j'ai compris, comment va faire l'auteure pour écrire son tome 2 ! Vraiment horrible de nous laisser comme ça. Vous l'aurez compris, jetez-vous sur cette dystopie vraiment originale et entraînante. Vous ne regretterez pas votre achat je vous le garantie.
Ma note : 8,5/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Revesetimagines
  14 août 2015
Je suis ravie de partir une nouvelle fois à l'aventure avec Sariahlit et son rendez-vous A la découverte des auteurs. J'ai découvert avec Twenty Rules un récit touchant, des personnages émouvants et une écriture toute en douceur…
Milla vit au Japon dans un monde qui a été détruit par les guerres et la bombe nucléaire. Ce pays vit reclus sur lui-même et a instauré des règles strictes dont celle de porter un masque jusqu'à ces 17 ans afin de grandir sur le même pied d'égalité au niveau de la beauté. C'est en faisant la connaissance d'un prisonnier américain que Milla commencera à douter du bienfondé de ces règles : 20 règles = Twenty Rules.
Je suis rapidement rentrée dans ce monde dystopique. On sent que l'auteur a travaillé les détails. Je me suis bien posée la question : comment font les jeunes pour se laver le visage avec ce masque ? mais vu que nous sommes dans un monde futuriste, on ne peut qu'imaginer que la matière dans laquelle est fabriqué le masque le leur permet. Cette notion de beauté est cruelle mais elle a toujours existé et existe toujours. Il nous suffit juste de regarder les magasines d'aujourd'hui.
Dans Twenty Rules, si à 17 ans, on est considéré beau selon les canons de beauté de l'empereur, on part vivre à la cour. Si on n'est pas beau, on part à la campagne vivre avec les SV (les Sans visages) avec impossibilité de revenir et de revoir sa famille. Puis il y a la troisième solution : celle de ne pas dévoiler son visage et de vivre comme servante à la Cour.
Les personnages sont attachants. Milla peut paraître naïve au début mais elle fait preuve d'un courage extraordinaire alors qu'elle n'a pas été élevée pour la rébellion. On la sent déchirer entre son désir le plus profond et les traditions qui lui ont été inculquées. Wallace est américain. Il est charismatique et aime titiller Milla jusqu'à en tomber amoureux. Seul bémol, on ne sait pas trop comment il a atterri au Japon. On apprend les raisons de sa venue mais de façon globale (j'aurais aimé avoir des détails). Ensuite viennent des personnages secondaires : Seith (qui tente de se démarquer de son père et se racheter auprès de Milla), Jane, Peggy, Debbie, Dan et d'autres… J'avoue que j'aurais eu envie d'en apprendre plus sur Dan qui reste très mystérieux à mes yeux.
Le récit est bien construit. Je suis entrée très facilement dans ce monde, j'ai aimé ces personnages même si quelques questions restent en suspend. Par moment, l'auteur nous fait faire un petit retour en arrière dans l'enfance de Milla afin de comprendre un peu mieux qui elle est. Mais à nouveau, tout n'est pas élucidé. Quant au final, je suis estomaquée. J'ai vu le moment où j'allais foncer dans mon placard et prendre mon pot de 800gr de Nutella et l'avaler entier à la cuillère ! En gros c'est ma façon de me remonter le moral !! MAIS C'EST QUOI CE BAZAR ? OK, j'ai peut-être un peu trop regardé les Bisounours et Candy quand j'étais petite, mais quand même !!! Je suis déprimée… Je crois que je me suis trop attachée aux personnages et je suis en pleine période de déni (et oui même maintenant en écrivant cette chronique).
Pour conclure : un monde dystopique bien construit + des personnages attachants + une intrigue + un final déroutant = un bon roman à découvrir. Une nouvelle preuve que l'auto-édition apporte des ouvrages bien écrits et qu'il ne fait pas hésiter à franchir le pas.
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sorello
  12 mai 2018

je me sens toujours un peu désolée pour l'auteur et son travail de ne vraiment pas aimer un livre. pourtant je dois avouer que twenty rules est exactement le genre d'histoire qui me plaisais en lisant le résumé mais je n'ai quasiment rien aimé dans ma lecture.
Ce qui m'a surtout déçue c'est qu'il y a finalement peu de place pour la dystopie, c'est davantage un cadre pour une romance tumultueuse et interdite qu'une réelle dystopie. Y avais pas vraiment de profondeur, peu d'explication sur ce qui a fait qu'on en arrivait à cette société, un environnement nippon qui ressort peu (rien qu'avec les noms de TOUT les personnages ou presque) et malheureusement peu d'action, très vite commencée et très vite finie. Sans parler de ces détails que je n'ai pas compris (on parle d'air pur alors que la société est telle qu'elle est cause de bombe nucléaire ?!)
Je n'ai pas non plus aimé Milla, elle geint tout le temps, pour tout je n'ai eu aucune empathie pour elle. Elle passe d'un avis ("oui") à un avis contraire ("non") tout ça en deux secondes de temps. Elle est finalement très influençable, ses idées et envies changeant au gré des personnes en face d'elle du coup, elle m'a énervée plus qu'autre chose.
Et ce n'est pas la romance qui sauve le livre pour moi, elle sort de nulle part, se bâtit en trois rencontre et dix paroles échangées. Et soudain, le monde, Milla et l'histoire ne tourne plus qu'autour de ça. Finalement ça restait mignon. Mais c'était sans trop.
En vérité je crois que je n'ai rien apprécié. La plume de l'auteur est tout de même fluide et j'ai lu le livre assez vite (malgré de nombreuses répétition) c'était quand même agréable à lire même si l'histoire ne m'a pas plu.
Et la fin aussi. Innatendu et ma foi, du coup, assez plaisante mais les deux derniers chapitres percutant ne suffisent pas à me donner un bon avis vis à vis de ce livre.
Je ne le conseille pas pour les fans de dystopie. Pour ceux de romances par contre, pourquoi pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   14 août 2015
Je monte directement dans ma chambre, je ne veux pas qu’elle me voie comme ça. Ils attendent des nouvelles avec impatience, des nouvelles que je ne suis pas en mesure de leur donner. J’ai honte, honte, tellement honte de moi. Apparemment, je ne suis pas assez belle intérieurement pour que Seith m’épouse, et/ou, il a peur que je sois laide. Tant de choses se cachent sous ce masque. J’ai peur de découvrir qui je suis vraiment. J’ai peur que mon apparence physique ne corresponde pas à ce que je suis, même si j’ai parfois l’impression de ne pas savoir qui je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2743 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre