AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0018593HM
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  05 mars 2013
En 1912, dans une pension de famille du Quartier Latin, quelques jeunes gens, qui fréquentent les universités ou les écoles, vivent en commun, sous la tutelle indulgente d'une vieille fille et d'un surveillant d'études venu de la bohème à la pédagogie.
La vieille fille tombe malade. Elle est remplacée par Madeleine, sa nièce, une jeune veuve à la séduction troublante et involontaire. le pensionnat est ému par cette nouvelle présence quotidienne, qui exalte, selon les tempéraments le romantisme éperdu ou le désir timide.
La jeune femme éprouve, elle aussi, un trouble nouveau....
L'auteur de cette pièce, Lucien Descaves, est romancier, journaliste, auteur dramatique et membre fondateur de l'académie Goncourt.
Figure intellectuelle importante de la première moitié du vingtième siècle, il fut journaliste à l' Aurore. En 1890, à la suite de la publication de son roman anti-militariste "les sous-off", il fut traduit en justice puis finalement acquitté des accusations d'atteintes aux bonnes moeurs et d'injures envers l'armée. C'est un auteur engagé, parfois violent dans son combat contre l'injustice et l'intolérance.
Pourtant, avec "Le coeur ébloui", l'auteur met en scène des vérités largement humaines, des sentiments communs à tous les hommes et ce qui est admirable dans cette pièce c'est la beauté des mots, ce sont aussi les situations qui proviennent directement du coeur.
Ici, pas d'engagement, pas de démonstration accusatrice mais celle, faite par le talent, des vertus profondes du naturalisme.
"C'est une comédie pleine de lumière, de fraîcheur et de santé dont les fenêtres ouvrent sur le jardin." écrit, à l'époque de sa générale, Robert de Flers, un autre talentueux dramaturge de la scène française.
Dans le rôle de René Arnal, un des adolescents, la critique remarqua un nouvel acteur plein de promesses : le jeune Pierre Brasseur âgé alors de dix-neuf ans...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   05 mars 2013
Un salon modeste de pension de famille au rez de chaussée. Meubles démodés recouverts de reps grenat. Piano sur lequel s'alignent des photographies dans leurs cadres à chevalet. Cheminées surmontée d'une pendule Empire. Porte, côté gauche, donnant sur un petit salon d'attente ; autre porte de dégagement, côté droit.
La baie vitrée qui ferme le décor au fond laisse apercevoir le jardin planté de marronniers qui se défeuillent à l'automne, et le dôme de l'Observatoire.
Au lever de rideau, Karoline, 20 ans, blonde, fraîche et massive, achève le ménage et intrigue fort deux jeunes gens qui la regardent du dehors.
Ils finissent par entrer et tournent autour d'elle...
Boquet.- Je voudrais bien savoir quelle est cette petite bonne ?
Lardin.- Si c'est une allemande et comment elle se donne !....
(lever de rideau de la pièce extraite de "La petite Illustration" n° 175 parue en décembre 1926)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gillgill   04 février 2014
Un art d'une limpidité merveilleuse avec du style et de la force et surtout je ne sais quel air si profondément humain que chaque réplique est valable pour des milliers d'êtres...
Nous n'avions pas entendu de longtemps un son si net et si pur.
(A l'occasion de la répétition générale, Mr Henry Bidou écrit dans le "Journal des Débats")
Commenter  J’apprécie          70
Video de Lucien Descaves (2) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Louis Bory reçoit le prix Goncourt
Au restaurant Drouant, le jury du Goncourt, parmi lesquels, Francis CARCO, Léo LARGUIER, COLETTE, Lucien DESCAVES, Roland DORGELES et André BILLY, ont décerné le 42ème prix Goncourt à Jean Louis BORY pour son livre "Mon village à l'heure allemande". ...
autres livres classés : naturalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
540 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre