AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de La_Licorne_a_lunettes


La_Licorne_a_lunettes
  23 septembre 2018
Imaginez que vous puissiez avoir la chance de croiser Confucius, Marie Curie, Saint Nicolas, Anne Franck, Rudolf Noureev, Frida Kahlo, Eve, Krishna, Hokusai, Alan Turing ou le fils de Guillaume Tell notamment, dans une même journée et qu'ils vous confient chacun un moment de leur enfance… Quelle chance non ?

C'est le challenge qu'ont réussi à relever deux monstres sacrés de la littérature, deux « albumistes » un peu alchimistes, Marie Desplechin et Claude Ponti, en réalisant avec amour et à hauteur d'enfant ce recueil d'enfances de personnalités connues et moins connues.

Pour une première collaboration, c'est une réussite, au point de se demander : « mais pourquoi ce livre n'existe-t-il pas depuis 15 ans ? » Les deux univers se marient parfaitement, en totale complémentarité, une belle aventure à quatre mains selon les auteurs eux-mêmes.

Chacun à sa place, petite ou grande, réelle ou légendaire, tous ont un jour changé la vie des gens, et le monde dans lequel nous vivons. Comme vous le faites, ou comme vous le ferez, vous aussi, un jour.

Le format est simple : 62 portraits, sous forme de double page présentant à gauche la version « mots » et à droite la version « images ». Un album donc et c'est ce qui nous plait. Une pleine double page pour s'immerger dans la vie de ce « quelqu'un », familier ou non de votre univers, comme un voyage autour du monde.

Simple mais bigrement efficace donc car la magie de la musique de Marie Desplechin vous embarque en quelques lignes au pays des merveilles des ces personnages incroyables, au cour des moments importants de leur vie. le choix du vocabulaire est adapté, rien de complexe, ce n'est pas une somme scientifique, ni une encyclopédie entomologique, ce sont plutôt des « cartes postales », des bribes d'enfances révélées qui prennent vie grâce aux illustrations fantasmagoriques du Maître Ponti.

Beaucoup de découvertes à la lecture de ces portraits d'enfances où l'on voit des personnalités connues sous un nouveau jour, plus sensible, plus intime, plus près de nous qu'on aurait pu le croire. Des enfances parfois hors normes, témoins d'accidents de vie qui vous construisent malgré vous.

"L'enfance ne s'efface pas. Jamais."

J'ai aimé entendre ces petites voix d'enfants sous les mots de Marie Desplechin et animées par les illustrations si touchantes de Claude Ponti. Quel bonheur et quelle émotion ! Parfois étonnant, souvent bouleversant. Un choix de portraits qui vous questionnent au plus profond de vous : qu'auriez-vous fait face à l'injustice ? Auriez-vous eu le courage de vous battre pour vos idées ? Seriez-vous aussi parti à l'aventure pour satisfaire et accomplir votre passion ? Un ton sérieux mais toujours teinté de poésie et de tendresse, sans jugement et invitant à la discussion, car les sujets abordés via les tranches d'enfances sont profonds.

62 portraits finalement, c'est peu, alors on prend le temps de la dégustation, le temps de savourer chaque phrase, chaque souvenir, chaque détail du récit afin de se construire sa propre image de ces petits moments de vie exceptionnels, car tous les enfants sont exceptionnels, qu'ils soient fils ou filles de rois, de savants, de dieux, de révoltés ou d'écrivaines. Chacun est unique à sa façon, et je suis riche de ces rencontres aujourd'hui.

Un livre tout simplement indispensable, avec des mots simples, que tout le monde peut lire, à son rythme et dans l'ordre qui nous plait, enfant comme adulte, seul ou accompagné. Un album comme un miroir où chacun y trouve son reflet, parce que nous sommes tous unis par cette humanité qui nous définit, sa fragilité comme sa force. Une source d'énergies inépuisable.

"Être enfant est ce qu'il y a de plus précieusement important dans l'univers, parce que sans enfant il n'y a pas d'adulte. Tout simplement."

Prenez le temps de regarder l'enfant qui est encore en vous, s'il est parti au loin, rappelez-le car il est ce qui vous constitue, tout simplement.

Un album de famille qu'on aime à feuilleter pour y retrouver des instants de vie précieux, confiés comme un secret à l'oreille.

Coup de coeur pour mes rencontres au pays de Neverland comme le définirait Timothée de Fombelle, avec Emily Brontë, Hellen Keller, Youri Gagarine, Ganesh, le fils de Guillaume Tell, Fatma Sid Ahmed, Emily la fille de l'homme invisible, Zola Budd, Sophie Germain et Andrée Descamps. Ces noms vous intriguent ? Alors courrez vite dans votre librairie préférée pour acquérir ce beau livre d'art, dare dare.
Lien : http://la-licorne-a-lunettes..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus