AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782310038515
568 pages
Éditeur : Editions Amalthée (08/08/2018)

Note moyenne : 4.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Trois années se sont écoulées depuis la bataille de Kenorrin. Pour autant, le royaume de Tanera n’est pas en paix. Morleod, le puissant Mage à l’origine de cette guerre, a reconstitué une armée dans le but de faire tomber les terres du royaume voisin.

Lera, maintenant Mage confirmée, se lance à la recherche des manuscrits d’Ewenlod. Mais la jeune fille ne sait plus sur qui compter depuis qu’Alistair, son instructeur, a disparu. Aidée de ses dons de pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Wolkaiw
  29 décembre 2019
Prenez place les enfants, ne vous bousculez pas il y a assez de sièges pour tout le monde. Emmitouflez-vous bien dans vos plaids et faites attention à ne pas renverser vos chocolats chauds. Je m'apprête à vous conter la suite des aventures de Lera, cette jeune mage ignorant tout ou presque de ses origines et possédant des dons absolument incroyables. Nous l'avions quitté, il y a quelques mois à la fin d'une terrible bataille, une scène mémorable laissant présager une suite tout aussi marquante. Souvenez-vous, elle avait alors 12 ans et Alistair, son instructeur, disparaissait mystérieusement. C'est avec plaisir que je vous invite à la retrouver, trois ans plus tard, au coeur de la Confrérie des Mages et plus déterminée que jamais ! Laissez-vous dès à présent bercer par la douce mélodie des mots glissant sur les pages...

Que du bonheur ! Un véritable plaisir de retrouver la plume de l'auteure, les personnages ainsi que l'univers du livre. J'étais plus qu'impatiente de replonger dans l'histoire, de sillonner des villages entiers et de lutter, avec l'aide des mages, contre les sans-visages, de retrouver les conflits et les forces occultes. La Confrérie des Mages, en plus d'être une saga orientée autour des pouvoirs magiques et de tout ce qui s'y rapproche, se trouve également être jalonnée par de multiples affrontements de différents ordres, cela pimente l'histoire, détermine la carte du monde en plus de dynamiser le récit. Des jeux d'alliances et de pouvoirs viennent apporter leur lot de problèmes et semer la discorde, il n'est pas toujours évident de jongler entre politique et famille.

Trois années séparent donc les deux tomes, c'est une période qui peut sembler très courte mais également très longue… Trois années à se préparer, à gagner en maturité mais aussi à écumer les contrées à la recherche de certains manuscrits, les livres d'Ewenlod alors rédigés par le père de Lera. Plus que jamais l'auteure nous invite à plonger au coeur de la Confrérie et des intrigues de la famille royale. Ces deux sphères, étroitement liées, trouvent des points de convergence qui vont alimenter l'intrigue et la rendre palpitante. Les personnages d'Yvanne et d'Alistair, tous deux membres de la famille royale et mage en même temps, contribuent à renforcer les liens entre ces milieux ainsi qu'à apaiser d'éventuelles tensions.
Amateurs de fantasy, vous n'êtes pas sans savoir que les personnages sont généralement très nombreux avec des noms un peu étranges, des sonorités souvent inspirées d'autres cultures et pays, eh bien laissez-moi vous dire que ce livre ne déroge pas à la règle. En plus de ceux que nous avons quittés trois ans auparavant et que nous retrouvons (pour mon plus grand plaisir), d'autres figures viennent allonger la liste des noms à retenir. Les profils des personnages se dessinent progressivement et j'ai apprécié suivre leur évolution, plus particulièrement celle de Lera. Rapprochements et éloignements, doutes et passion, les liens se font et se défont dans une valse tout à fait renversante. Lera, au même titre que d'autres personnages, a énormément gagné en maturité, elle assume ses responsabilités et prend conscience des enjeux de la magie et des conflits. La jeune fille, bientôt femme, apparaît comme un aimant autour duquel tout le monde gravite, je pense plus spécifiquement à Tam, Yvanne et Alistair, son aura rayonne et irradie ce petit quelque chose qui fait d'elle un protagoniste à part – astre étincelant dont on ne saurait tenir l'éclat.

Plus je lisais et plus j'avais l'impression que l'auteure souhaitait mettre en avant la femme ainsi que la place qu'elle occupe dans sa saga, sans toutefois tomber dans un discours féministe. Des femmes badass, il y en a ! Lera en tête, suivi de près par la princesse Yvanne qui n'a pas manqué de me surprendre, talonnée par Karen et la belle Helen. Elles ne se contentent pas d'être des femmes, elles revendiquent leur statut et leur place dans une volonté de se faire reconnaître pour et par leurs compétences et non pas uniquement par leur sexe. Figures de la féminité, elles font tourner la tête à plus d'un homme en plus de faire tomber quelques têtes au passage, excellant dans leurs domaines respectifs, ces gentes-dames inspirent autant la crainte qu'elles suscitent l'admiration de leurs paires. Demandes en mariage, regards libidineux, conflits et brimades incessantes constituent leur lot quotidien, une routine dont elles s'extirpent progressivement jusqu'à s'affranchir totalement de l'autorité masculine. Elles incarnent avec humilité des valeurs fortes et prouvent aux yeux du monde qu'elles sont l'égal des hommes.
La princesse Yvanne, que tout le monde condamnait déjà à une morte lente et certaine, rongée par la maladie, va développer des prédispositions pour les forces occultes. Qui de mieux que la plus douée des élèves, tout juste nommée Mage confirmé pour l'épauler et superviser son apprentissage ? Lera, notre chère Lera, se destine donc tout naturellement vers le rôle d'instructrice, une casquette qui lui sied à merveille. Il ne s'agit pas, toutefois, de sa seule occupation - bien que la tâche lui incombant nécessite énormément de temps et d'investissement – une quête et un individu en particulier occupent ses pensées. Depuis qu'elle a appris l'existence des manuscrits rédigés par son père, la jeune femme est obsédée par ces vieux livres, elle désire plus que tout mettre la main dessus avant que Morleod ne s'en empare. Morleod et sa terrifiante armée de Sans-Visages, ces individus prisonniers de leur propre corps, rendus esclaves de ce puissant mage. Depuis plus de trois ans la Confrérie mène une lutte acharnée dans le but de repousser les invasions de Sans-Visages et de protéger les populations civiles. Lera n'a de cesse de développer ses capacités, aussi appelées don de perception, afin de venir en aide à ces pauvres âmes rongées par des liens corrompus. Elle perfectionne également ses dons dans l'espoir de retrouver Alistair, son instructeur… Son absence a engendré un énorme vide dans sa vie, vide qu'elle refuse de combler et duquel elle puise une énergie qu'elle transforme en force pour aller de l'avant, encore et toujours. Elle se surpasse de jour en jour et les changements qui s'opèrent en elle sont aussi impressionnants que l'est sa détermination.

La quête des manuscrits d'Ewenlod est marquée par de nombreuses rencontres et révélations. Dans le premier tome, nous apprenions que Lera a été adopté et qu'elle ne possède aucun souvenir des cinq premières années de sa vie. de village en village, de rumeur en rumeur, elle se rapproche peu à peu de ses origines, des personnes qui l'ont vu naître et qui ont fait partie intégrante de sa plus tendre enfance. Elle est animée du désir de retrouver ses racines, de comprendre d'où elle vient afin d'accepter qui elle est. le contexte de l'histoire est assez sombre, la guerre menace et des conflits éclatent un peu partout, pourtant, l'auteure nous offre de petits moments de répit, des instants de douceur qui coïncident avec les découvertes sur le passé de la jeune mage. Les éléments d'un même ensemble prennent enfin sens et chaque petit grain de sable vient consolider l'édifice ou au contraire le faire dangereusement pencher. Je ne vous cache pas que j'attendais certains rebondissements, que j'ai observé leur construction et la façon dont l'auteure les a amené, je me suis également laissé surprendre par d'autres. Comme Lera, j'ai pris quelques claques dans la figure, j'ai été gagné par l'émotion et saisi par la beauté de certains témoignages.

La pratique des forces occultes est réservée aux mages, à une poignée d'individus ayant des prédispositions pour la magie. Depuis des générations, les mages observent une lente et inexorable régression de leurs pouvoirs, un amenuisement progressif de leur puissance. Ce processus inquiète, d'autant plus qu'à terme il signifierait la disparition des forces occultes… Des alternatives sont mises au point dans le but de lutter contre ce phénomène, on tente des choses, on entreprend telle ou telle action… D'une pratique à l'autre, d'une manière de concevoir la magie à l'autre, des mondes entrent en collision, des mentalités se confrontent et des dysfonctionnements sont pointés du doigt. Et si les manuscrits d'Ewenlod détenaient la clé ? Et s'il était possible d'inverser le cours des choses ? Ce deuxième tome s'intéresse davantage à l'utilisation des pouvoirs, ceux que l'on connaît et ceux que l'on ne soupçonne pas toujours…

Entre conflits, manipulations, stratégies militaires et lutte contre un pouvoir utilisé à mauvais escient, ce second opus se révèle être bien plus sombre que le précédent. Un long périple attend les personnages, un chemin qui mettra à l'épreuve l'amour et l'amitié, créateur et destructeur de liens. La guerre fait rage et des altercations viennent nourrir l'animosité et la tension qui règnent. Les incidents de parcours sont nombreux et les nerfs de tout un chacun sont mis à rude épreuve, ceux du lecteur ne sont pas épargnés. Tout se corse dans les 100 dernières pages, c'en devient intense et… et… et j'avoue que je ne pouvais pas trouver le sommeil avant de connaître le fin mot de ce tome ! J'ai lu à en avoir mal aux yeux tant j'étais prise dans le feu de l'action, incapable de détacher mon regard des mots qui dansaient…

En définitive, Emmanuelle Ferré nous livre ici un tome sombre, dépeignant le portrait d'un monde en proie à une guerre d'une violence inouïe. La pratique des forces occultes est plus que jamais au coeur du récit et au centre des attentions. Lera et ses compagnons ont fort à faire pour endiguer le flot de Sans-Visages qui s'en prend aux populations. Comme ce fut le cas avec le premier tome, je me suis laissé bercer par la très belle plume de l'auteure, happer par l'histoire, transporter dans un tourbillon d'actions et d'émotions. Mon petit coeur de lectrice a vibré au rythme des chapitres et des révélations, je ne peux que remercier l'auteure pour ces très belles heures de lecture, un pur plaisir. Je n'ai qu'une hâte : plonger dans le troisième tome…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chroniqueuse
  15 juillet 2019
Ce livre s'est envolé de Nantes pour se déposer au Liban et ce grâce à Emmanuelle Ferré qui me l'a gentiment fait parvenir. le lecteur se voit comblé et danse de joie lorsqu'une jolie dédicace accompagne le livre d'une auteure dont il est devenu fervent alors imaginez mon bonheur !
Ayant lu de nombreux romans fantasy je me permets de dire que la confrérie des Mages d'Emmanuelle Ferré est le top de ce genre tant sur le fond que la forme. Une plume saisissante qui nous plonge dans une histoire magique, des personnages uniques sans compter bien sûr des couvertures magnifiques.
On perçoit le laborieux travail entrepris par l'auteure pour finaliser ces deux premiers romans qui sont une réussite évidente et pour cela je tiens profondément à la soutenir et l'encourager de poursuivre son chemin dans cette voie qu'est l'écriture. La passion d'Emmanuelle Ferré est clairement définie sur le papier noir sur blanc alors je vous invite aussi vous lecteurs à partager son univers.
Après avoir pris connaissance du premier tome la confrérie des mages « La renaissance » dont vous pouvez retrouver mon retour sur Babelio
Me voici donc avec ce second tome qu'est la confrérie des mages « Les manuscrits d'Ewenlod » avec une évolution de l'histoire surprenante et toujours aussi prenante
Environ 600 pages qui rebondissent et se percutent par un flot de rebondissements exaltants parsemés de nouvelles rencontres encore inconnues à notre aura. On n'aura pas le temps de souffler ni l'envie avec cette merveilleuse aventure qui évolue de manière à ce que nos sensations se mêlent aux protagonistes et nous transportent dans leur époustouflante aventure où se côtoient continuellement menace et danger.
Trois ans ont passés sans aucune nouvelle d'Alistair et pourtant Lera est invincible non seulement par sa force d'esprit, mais aussi dans son coeur. On la retrouve en train de poursuivre son chemin en quête de vérités essentielles pour sa subsistance. Devenir un mage confirmé est l'une de ses requêtes primordiales pour s'affirmer et enchainer sa poursuite contre le redoutable Morleod. C'est une fille qui donne une existence primordiale à l'histoire. On se retrouve comme enchainé voir dirigé comme les autres personnages par cette protagoniste au caractère bien trempé. Sa détermination s'intensifie dans ce tome avec la recherche des manuscrits d'Ewenlod qui ne se fera pas sans embûches.
La fantasy prédomine cette histoire comme un éclair qui scintille, s'installe à chaque évènement qui s'enclenche par les pouvoirs maitrisés ou pas de chacun, car la présence de nouveaux personnages a créé un nouvel impact dans ce second tome et diffuse un incroyable enjeu aussi dangereux que joyeux.
Entre les retrouvailles avec un Alistair démuni par l'instabilité de ses pouvoirs, la découverte des pouvoirs de guérison d'Yvanne dont le personnage est terriblement attachant pour sa noblesse de coeur, une course face à bien des batailles qui n'en finissent pas pour restaurer la paix, retrouver les manuscrits tant précieux et sans compter de nouvelles touches féminines intrigantes et perspicaces, Lera ne manquera pas de s'ajuster entre ici et ailleurs pour arriver au but déterminé.
On survole les pages avec Lera et ses compagnons avec l'espoir d'un retour au calme par tous ses affrontements qui perdurent à briser corps et âme. Avec les sans-visage et Morleod en tête de cet acharnement sans fin tout se bouscule et peut basculer dangereusement sans l'aide et la force de bien de personnages…
Que de femmes qui combattent pour le prix de la liberté ! Une vraie mise en lumière sur la femme.
Lera Yvanne Helen Karen… déploient force courage et habileté chacune laissant transparaitre ses pouvoirs et son adresse face à l'adversaire déjouant à maintes reprises l'ennemi sans abdiquer.
Avec un travail durement construit, il convient de ne pas trop dévoiler le contenu qui est une composition de magie, d'amour, d'amitiés, et beaucoup beaucoup de surprises assez étonnantes…
Pour tout vous dire, l'élaboration de ce scénario est juste magnifique, car j'apprécie les descriptions faites sur chaque personnage tant sur sa personnalité ou sur son passé. Par la plume soignée de l'auteure, tout s'éclaire, se construit et se définit ce qui permet au lecteur de ne pas s'embrouiller durant sa lecture, de comprendre certains faits et tout ceci sans aucune lourdeur et j'attache beaucoup d'importance à ceci.
Un livre qui ne manque pas de punch et pétille d'une tendre romance qui fera sa place en douce avec subtilité et fidélité sans qu'aucune ombre ne puisse briser cet amour naissant…
Et dire qu'après avoir englouties toutes ces merveilleuses pages avec passion je dois compter les jours pour retrouver Lera et Alistair avec le tome 3 la confrérie des mages « L'équilibre des éléments » une continuité sûrement très prometteuse.
Les lecteurs passionnés de roman fantasy seront comblés tandis que les réticents face à cet univers tentez une première lecture avec cette trilogie d'Emmanuelle Ferré vous mordrez à l'hameçon comme moi.
La confrérie des Mages une gourmandise de Fantasy !

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
gabrielleviszs
  24 octobre 2019
Je remercie la maison d'éditions Amalthée, ainsi que l'auteur Emmanuelle pour ce second tome que j'ai adoré ! J'ai eu l'occasion de le lire fin aout, juste avant de reprendre le travail et comme certains ont peut-être pu le voir, je n'ai pas écrit énormément de chroniques depuis que j'ai débuté ce nouveau job. le livre est le même format que le premier et si j'ai beaucoup aimé la couverture du 1, je dois avouer que je suis tombée amoureuse de celle-ci.
Nous retrouvons Lera et ses compagnons trois ans après les faits du final du premier tome. Autant le dire, nous nous rongeons les ongles en imaginant ces trois années. L'auteur laisse l'imagination travailler jusqu'à ce qu'elle nous dévoile tout ce que les survivants ont subi. La guerre est toujours dans l'ombre, le méchant de l'histoire est toujours en vie et plus puissant encore. Bien que nous sommes toujours en attente de voir s'il va tomber, Lera cherche également son passé. Qu'elle le veuille ou non, elle est la digne héritière d'un mage dont les souvenirs ont disparu en même temps que le sort qu'elle a reçu plus jeune. Juste avant d'être retrouvé par ses parents adoptifs, qui ne le lui ont jamais caché et l'on accueilli comme l'un de leurs propres enfants.
Je peux déjà lâcher un spoiler et se sera le seule et l'unique : Lera change de couleur de cape ! ça en bouche un coin, pas vrai ? Trêve de plaisanterie, Lera apprend tous les jours depuis ces trois années et veut faire partie des grands. Ses pouvoirs sont importants, c'est un peu comme si une part d'elle-même pouvait voir les liens, la magie, l'aura des autres mages. Autour d'elle gravite d'autres personnages qui sont plus ou moins heureux d'être à ses côtés. Graham est tel un père protecteur, il a du mal à lâcher prise, à la laisser partir pour sa première expédition. L'histoire avance, avec les traces du passé, les souvenirs qui reviennent et les convictions que les événements à venir seront nombreux. Des disparus reviennent, des ennemis augmentent en nombre, des hommes et femmes trahissent, la jalousie est bien présente également. Il y a tellement de choses à dire que j'ai peur d'en oublier.
Questions sentiments et émotions, l'auteur nous en offre encore plus que précédemment. L'amour, l'amitié, être un père, une soeur, un fils, les liens familiaux sont importants tout comme les liens entre les membres de la Confrérie. Il y a bien entendu de la médisance, je pense à Jock et je me demande ce qu'il va devenir dans la suite des événements. La jalousie n'est pas un vain mot, il y a quelque chose qui dérange dans ce personnage sans avoir encore creusé au maximum. Lera est un personnage qui aime profondément les autres, elle ne voit pas le mal partout, au contraire elle voit le bien qui existe en chacun d'eux. C'est donc tout à fait normal qu'elle attire les regards les bons comme les moins bons. Au lieu de partir dans la facilité et de devenir une suprême méchante avec de gros pouvoirs, elle reste humble et fait ce qu'elle peut pour aider les plus faibles. Sa joie de vivre, son esprit rebelle et son coeur énorme comme les plaines de sa contrée font d'elle un précieux mage.
Les descriptions des domaines, des batailles, des personnages.... d'une manière générale les descriptions sont juste assez pour imaginer les lieux, les actes et les protagonistes. Les regards sont importants, ils reflètent la capacité de l'être humain à montrer ses ressentis. Lorsque celui de Murdag laisse une étincelle passer le barrage de ses pupilles, le coeur se serre. C'est un homme qui cache énormément ses émotions et montre un visage froid, austère, pourtant l'un de ses actes démontre sa capacité à aimer, tout au moins à de la reconnaissance. J'ai adoré voyager dans les diverses contrées, par moment je ressentais le froid du vent sur mon visage lors des déplacements. Les combats sont nombreux, détaillés. L'auteur n'hésite pas à faire tomber ses hommes et femmes quitte à faire serrer les dents tant que l'issue des batailles ne sont pas terminées.
Il y a de nombreux personnages qui débutent dans ce tome. Si certaines cachent bien leur jeu, d'autres ont réellement le visage qu'ils montrent. La guerre n'est pas un jeu et quelques uns devraient bien s'en rappeler. Si au début nous en suivons certains, ils disparaissent peu à peu pour revenir à la fin. Cela laisse des questions en suspends. Il est vrai que le final de ce tome pourrait être la fin de l'histoire au vu de certains éléments, mais non. Il y a encore des événements à découvrir. le passé de Lera est plus clair, comme celui d'Alistair et de sa famille, sa soeur, Yvanne a encore des choses à démontrer. J'ai beaucoup aimé la suivre et voir son évolution au travers du regards des autres. C'est un personnage qui prend de l'ampleur et de nombreuses responsabilités. Entre elle et Lera il s'agit d'une très forte amitié depuis le début de leur rencontre et cela ne s'arrête pas. Ces fameux liens, nous en revenons toujours à ses émotions et la capacité aux personnages de s'adapter, de s'entraider également.
En parlant d'évolution, celle de Lera n'est peut-être pas aussi "impressionnante" que celle de son amie Yvanne, mais pas loin. Elle prend de plus en plus de responsabilités. J'aime beaucoup sa logique et son raisonnement. L'histoire est gérée d'une main de maître. Les scènes se suivent logiquement. Les personnages ne sont pas des héros qui réussissent tout en un claquement de doigts. L'union fait la force pourrait être un de leur slogan entre autre. Les fameux manuscrits d'Ewenlod sont une véritable source d'informations. Grâce à eux nous découvrons le passé d'une autre manière. La fin nous laisse dans un questionnement tranquille. Nous ne pouvons que nous demander ce qui va se passer par la suite. Est-ce que les "résidus" de la bataille finale vont être si dangereux que je le pense ? Je frémis d'impatience de découvrir la finalité de cette trilogie.
En conclusion, j'ai adoré ce tome. il est très complet avec de nombreux personnages, combats, implication dans l'histoire et des surprises. le passé ressort par endroit et la fin plus joyeuse que le précédent mais cela reste logique au vu de tout ce qu'ils prennent durant les pages. Il reste quelques zones d'ombres et j'ai hâte de connaitre le fin mot de l'histoire !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-confrerie-des-mages-tome-2-les-manuscrits-d-ewenlod-emmanuelle-ferr-a171105634
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StephanieMarcos
  28 août 2019
Cela fait trois ans qu'Alistair a disparu, les recherches continuent mais sans succès. Au sein de la famille royale, le Roi Tasgall Venacher et la Reine Edme ont trois fils et une fille, Yvanne. Lera se rend compte que la princesse est spéciale, elle décide de faire part de son ressenti au roi.
Ainsi, Lera confit au Roi qu'elle a décelé chez la princesse Yvanne des prédispositions pour la pratique des forces occultes et ayant un aura spécial, elle pense qu'elle possède des dons de guérison. Il en est très surpris et juge bon de prendre la décision de remettre l'apprentissage de sa fille entre les mains de Lera.
Donc, en attendant que les dons de la princesse mûrissent, Lera se voit charger de son enseignement. Lera en est fière en plus du respect que lui donne l'insigne qu'Alistair lui a donné jadis.
Plus tard, Graham lui offre enfin la cape de couleur rouge sombre des Mages confirmés, maintenant elle remplace la cape orange vif. Lera peut compter sur ses compagnons Tam et Sileas. Tam a 18 ans et il l'accompagne depuis 3 ans. Même si la jeune mage n'a que 15 ans, il lui déclare sa flamme mais Lera le repousse. Il est vexé et en colère.
Alors que la menace de la guerre occupe toujours toutes les pensées à cause des sans-visages et du sombre Morleod, Lera s'occupe de former la princesse mais aussi de rechercher un trésor, les manuscrits d'Ewenlod. Lera va s'entourer de Karin et Helen, ces femmes espiègles formeront un groupe déterminé et armé de courage.
Cette aventure va leur réserver bien des surprises ainsi que l'apprentissage d'Yvanne qui surprendra notre héroïne. Cette question demeure "Qu'est-il arrivé à Alistair ?" Quels complots se trament ? Jusqu'où peut-on trahir par jalousie ?
Dans ce deuxième volet, le lecteur a le plaisir de se projeter de nouveau dans les royaumes grâce à des cartes : la Carte des trois contrées indépendantes et du royaume de Tanera et la carte de la péninsule du Flambeau.
La plume de l'auteure, Emmanuelle Ferré, est dynamique. le cadre et l'histoire sont encore très bien expliqués et les personnages sont hauts en couleurs. L'évolution des personnages est bien transcrite, les rebondissements, le suspense et les émotions ne manquent pas. Une suite haletante à découvrir !
Lien : http://larubriquedolivia.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LinstantDesLecteurs
  21 mai 2019
Un apprentissage de pouvoirs aux petits oignons, une guerre royale rondement menée et une histoire vraiment alléchante !
Je tiens à remercier Emmanuelle sans qui je n'aurai certainement pas découvert l'univers de Lera.
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, rappelez-vous, je vous avais raconté la première partie de cette histoire où Lera découvre qu'elle a des pouvoirs et elle part de chez elle avec notre compagnie de Mages.
Nous revoilà auprès de Lera. Trois années se sont écoulées et notre jeune mistinguette a bien grandi ! Elle a désormais quinze ans et est Mage confirmée.
Alistair est toujours porté disparu, mais Lera et son frère savent qu'il n'est pas mort. Reviendra-t-il montrer sa frimousse à ses copains ?
Lera, mage confirmé va assister au réveil des pouvoirs de son amie et non moins la fille du roi. C'est à elle que sera confié son apprentissage ! Les pouvoirs de la jeune princesse sont loin d'être communs et Lera va en voir de toutes les couleurs !
Mais, mais, mais, l'histoire ne s'arrête pas là ! Bon comme vous avez pu le constater, le titre de cet opus est « Les manuscrits d'Ewenlod ». Vous vous doutez bien qu'à un m'ment donné, il va falloir dégoter un moyen de les trouver ces fichus bouquins ! Eh bien figurez-vous que lors d'une mission, Lera et Graham font escale dans une petite ville où se trouve un magasin où le patron et sa fille sont rouges de colère à la vue de Lera !!! Bon sang de bonjour ! C'est ni plus, ni moins que son grand-père et sa tante !!! Ah ! Et toc ça vous en bouche un coin hein mes Loulous ? Oui, moi aussi !
Et de fil en aiguille, une chasse au trésor va se dessiner et une course contre la montre va débuter. La guerre menace, Morleod rôde, les recherches d'Alistair font chou blanc et ces manuscrits à dégoter, sans oublier l'instruction d'Yvanne ! Pfiou, on ne sait plus trop où donner de la tête !
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, une fois encore, l'histoire de Lera et de cette confrérie de Mages m'a complètement emporté avec elle. L'écriture d'Emmanuelle mûrit et c'est vraiment sympa ! Les personnages évoluent, les histoires de chacun également et c'est comme une petite compagnie que l'on a plaisir à retrouver.
Dans cet opus, on va naviguer entre moments de suspenses haletants et moments de réflexions. Chaque scène s'entrelace et s'emmêle pour nous donner une histoire au rythme bien dosé et où l'on peut souffler un peu. On aborde en effet, la guerre, les secrets de familles, les liens familiaux, les organisations sociales et sociétales, sans oublier bien évidemment les jalousies, les malveillances ou bienveillances. On parle bel et bien de l'Homme avec un grand H. En filigrane se dessinent quelques belles valeurs. Des émotions, des surprises et des rebondissements finement distillés pour nous faire bisquer ou rosir de plaisir !
Un opus que j'ai beaucoup aimé car en effet, les personnages principaux ou secondaires prennent vraiment toute leur place. Nous faisons également de nouvelles connaissances comme celles de Karin et Helen aussi. Ces femmes fortes pour qui la bienséance se définit par le fait de se comporter comme elles le souhaitent est un chouette pied de nez à la société de cette histoire.
Et puis, il faut que je vous dise… La fin est « ouah » excellente, j'en avais les larmichettes au bord des cils et des papillons dans le ventre ! Aha il va falloir que tu le lise euh nananère !
L'histoire s'ancre vraiment bien et prévoit de nous transmettre une explosion d'émotions pour le troisième tome ! Voilà, c'est malin ! Maintenant j'attends la suite !
Bon pour conclure Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, voici un tome tout en émotions, en surprises et en rebondissements finement menés, une plume qui s'affirme et des révélations qui n'ont pas fini de nous surprendre ! Je vous recommande cette trilogie 😉 vous n'allez pas vous ennuyer !
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
StephanieMarcosStephanieMarcos   04 mai 2019
Les pupilles vertes de Tam devinrent brillantes d'émotion mais dans son élan d'enthousiasme, Lera le remarqua à peine. Jusqu'à présent, elle s'était focalisée sur la fin de son apprentissage dans l'unique but de partir à la recherche des manuscrits d'Ewenlod. Elle était tant obsédée par cette quête qu'elle n'avait envisagé autrement le statut de Mage confirmé. Et maintenant qu'elle songeait au jour où on lui confierait une mission, elle ne pouvait plus se défaire de cette idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   24 octobre 2019
Chacun des deux camps jaugeait l'autre, aucun ne semblait décidé à reprendre le combat. Les deux Mages en profitèrent pour filer. Ils se rendirent compte trop tard qu'ils avaient baissé leur garde. Les ennemis les avaient encerclés et cherchaient à les séparer. Tout à coup, Lera se sentit tirée en arrière. Le contact dur et froid d'une lame sur sa gorge l'immobilisa instantanément.

- Arrêtez ! s'écria-t-on près d'eux. Ces Mages viennent de vous sauver la vie ! C'est de cette manière que vous comptez les remercier ?

Un cavalier en armure se posta au milieu des combattants. Lera aperçut de longs cheveux noirs et lisses qui s'échappaient de son heaume. La lame posée sur son cou se souleva lentement, comme à regret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   24 octobre 2019
Yvanne approuva d'un signe de tête qui manquait de conviction. Lera ne comprenait pas pourquoi elle prenait tant à coeur les critiques faites à l'encontre de son cousin, pourquoi elle ne voulait pas admettre qu'il était méprisable. Mais au final, ce qui l'intriguait le plus était son absence de réaction face à la décision qui avait été prise les concernant Darius et elle.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : apprentissageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1507 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..